synthese-troisieme-revolution-industrielle-1

3e révolution industrielle : s’engager dans le concret

Comment préparer concrètement le Luxembourg à la troisième révolution industrielle ?

synthese-troisieme-revolution-industrielle-1Comment préparer concrètement le Luxembourg à la troisième révolution industrielle ? Suite à la présentation de l’étude Rifkin l’année dernière, il est désormais essentiel de donner au pays les bonnes orientations. Le ministère de l’Economie dévoile son approche à travers un modèle de gouvernance rassemblant tous les acteurs impliqués. En route vers une transformation d’envergure. – Par ITnation

Maintenant que Jeremy Rifkin a présenté son étude stratégique relative à la troisième révolution industrielle à l’échelle du Luxembourg, quelles actions vont être prises ? Comment préparer le pays aux changements annoncés ?

Il serait en effet dommage de s’être penché avec autant d’enthousiasme sur les opportunités digitales liées à cette révolution pour laisser cette étude au fond d’un tiroir. Si cette étude constitue « une orientation générale pour le développement qualitatif du pays », il faut désormais en tenir compte et prendre les mesures adéquates. Rien n’est moins évident, tant l’opération exige de faire bouger l’ensemble de la société.

Transformer l’essai

Afin de transformer l’essai, le ministère de l’Economie vient de définir un modèle de gouvernance. Celui-ci doit permettre d’approfondir le débat autour des mesures stratégiques et des projets spécifiés dans l’étude. Mais surtout, il doit  soutenir la transposition de différentes actions concrètes déjà proposées.

En résumé, le mode de gouvernance poursuit deux objectifs. « D’une part, discuter et étudier davantage les éventuelles mesures stratégiques à prendre suite aux propositions faites dans l’étude. D’autre part, soutenir les projets déjà en cours et transposer d’autres recommandations présentées dans le rapport final », précise le ministère de l’Economie.

Une révolution articulée autour de 9 thématiques

L’étude stratégique de troisième révolution industrielle a été réalisée en collaboration avec le prospectiviste et économiste Jeremy Rifkin selon une approche participative. Plus de 300 personnes, représentant tous les secteurs socio-économiques, ont participé pendant un an à plusieurs groupes de travail. Ces derniers étaient articulés autour des défis concernant l’énergie, la mobilité, la construction, l’alimentation, l’industrie, la finance, la «smart economy», l’économie circulaire ainsi que les prosommateurs et le modèle social.

Le résultat de ce processus – une brique de 475 pages – propose des actions et outils concrets devant permettre de préparer le pays, sa société et son économie à assimiler la troisième révolution industrielle. Pour rappel, cette révolution est basée sur la convergence des opportunités liées à la numérisation, à la transition énergétique et aux mobilités alternatives.

Appuyer la transformation industrielle sur plusieurs plateformes

Le modèle de gouvernance s’appuie sur plusieurs plateformes, existantes ou à créer, correspondant aux 9 piliers thématiques. Elles doivent permettre un échange et une compréhension commune des mesures et visions présentées dans l’étude. Les aspects réglementaires, opérationnels et techniques liés à la transposition de ces mesures ainsi que des projets à réaliser y sont discutés.

Les plateformes actuellement envisagées sont les suivantes:

  • le Conseil national pour la Construction durable,
  • Energiezukunft Lëtzebuerg,
  • le Haut-comité pour l’Industrie,
  • Économie circulaire,
  • Mobilité intelligente,
  • Luxembourg sustainable Development Finance Platform
  • Travail, Emploi et Questions sociales.

 

Ces plateformes seront convoquées prochainement en vue d’entamer les discussions, elles seront ouvertes aux acteurs des différents secteurs concernés, aux partenaires sociaux et à des experts.

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *