La BIL sera à 90% chinoise en 2018

Ce sont les 90% de parts rachetées en 2012 par les Qataris de Precision Capital qui changeront de main en 2018, contre 1,465 milliard d’euros.

Annoncée ces derniers jours, la vente de la Banque Internationale à Luxembourg (BIL) au Chinois Legend Holdings été confirmée ce vendredi par toutes les parties. Ce sont les 90% de parts rachetées en 2012 par les Qataris de Precision Capital qui changeront de main en 2018, contre 1,465 milliard d’euros. L’Etat luxembourgeois conservera quant à lui sa participation de 10%. – Par Quentin Deuxant

La rumeur était donc fondée. Annoncée depuis quelques semaines par différents médias, la vente de la Banque Internationale à Luxembourg aux Chinois de Legend Holdings a été confirmée ce vendredi au cours d’une conférence de presse organisée au siège de la BIL. Legend Holdings, un groupe côté à la bourse de Hong-Kong et qui investit dans de nombreux secteurs, rachète les 90% de parts acquises en 2012 par le fonds qatari Precision Capital. Les 10% restantes seront conservées par l’Etat luxembourgeois.

La transaction, d’un montant de 1,465 milliard d’euros, devra toutefois encore être validée par les instances de régulation européenne (la Banque Centrale Européenne) et luxembourgeoise (la Commission de Surveillance du Secteur Financier), ainsi que par les actionnaires de Legend Holdings. Elle devrait être clotûrée au cours du premier trimestre 2018.

Faire de la BIL « une marque bancaire internationale »

Dans son communiqué, Legend Holdings a tenu à rassurer les employés et cadres de la BIL : les équipes en place devraient le rester, à commencer par le président du CA Luc Frieden et le directeur général Hugues Delcourt. Le holding chinois s’est par ailleurs engagé à investir dans le personnel de la BIL, soutenir l’emploi et proposer des opportunités de carrières internationales.

Sous l’égide de Legend Holdings, la BIL devrait en effet se développer à l’international. « La BIL est un groupe bancaire universel extrêmement bien géré, très respecté et solidement enraciné dans l’histoire du Luxembourg », explique dans son communiqué le fondateur et président de Legend Holdings, Liu Chuanzhi. « Notre objectif est de préserver et de renforcer ce statut en soutenant la banque et son équipe de direction actuelle à faire passer la BIL d’un champion national à une marque bancaire internationale basée au Luxembourg. »

KBL European Private Banker pas impacté par ce rachat

Si l’avenir de la BIL semble donc tout tracé, celui de la KBL European Private (KBL epb), seul autre autre investissement de Precision Capital, pose par contre question. Le CEO du fonds d’investissement qatari a tenu à rassurer à ce propos : le groupe bancaire privé pan-européen ne sera pas impacté par le rachat de la BIL. « Nous restons engagés à soutenir la stabilité et la croissance sur le long terme de KBL epb », a-t-il en effet déclaré.

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *