Pourquoi un DATA ANALYST doit-il avant tout être curieux ?

LOGOS IT Services vous invite à découvrir les métiers de la donnée et les qualités requises pour les exercer.
Pourquoi un DATA ANALYST doit-il avant tout être curieux ?

Alice Henquinet, Talent Search Officer au sein de
LOGOS IT Services SA

LOGOS IT Services vous invite à découvrir les métiers de la donnée et les qualités requises pour les exercer. Chaque mardi de novembre, la société éditrice d’iDETECT, plateforme de gestion des risques d’entreprise reconnue par GARTNER dans le domaine de la lutte contre la fraude financière, ouvre ses portes à l’occasion des Data Days. L’occasion pour nous d’évoquer les qualités des professionnels de la donnée avec Alice HENQUINET, Talent Search Officer au sein de LOGOS IT Services SA.

Les compétences relatives à la gestion et à l’analyse de la donnée offrent de belles perspectives d’avenir professionnel à ceux qui les développent. Toutefois, dans le domaine, force est de constater que les compétences techniques ne suffisent pas. « Nous sommes en permanence à la recherche de talents dans le domaine. Si nous trouvons facilement les compétences techniques, les personnes présentant les aptitudes adéquates, les « soft skills », pour intégrer de manière efficiente les équipes sont plus rares, assure Alice Henquinet, Talent Search Officer au sein de LOGOS IT Services SA. Le traitement de la donnée est un métier à part entière. Un bon candidat doit présenter une balance idéale entre compétences techniques et qualités psychologiques requises. Le métier de DATA ANALYST implique bien entendu de travailler en équipe, pour mieux interroger la donnée, l’appréhender sous diverses perspectives. Manipuler le langage SQL ne suffit pas : Il est nécessaire d’avoir une bonne communication orale et écrite, de fortes capacités de synthèse ainsi qu’un excellent niveau de concentration. »

Être curieux et se remettre en question

Le métier de DATA ANALYST consiste à interroger la donnée disponible pour en extraire de la valeur et trouver des réponses aux questions soulevées par le business.

Les DATA ANALYSTS sont le plus souvent des statisticiens et des mathématiciens avec un background IT, capables de jouer avec des tableaux de données pour obtenir les résultats escomptés. Leur rôle est d’aller chercher l’information là où elle se trouve, de la qualifier, pour mieux la croiser avec d’autres afin de générer une information à plus haute valeur ajoutée. « Pour obtenir des résultats probants, il faut pouvoir développer une réelle compréhension du métier du client et des besoins de l’utilisateur final. Sans quoi, il est difficile d’interroger correctement la donnée et d’envisager la problématique sous la bonne perspective. Il faut faire preuve de curiosité pour le métier, être animé par une volonté de comprendre le domaine fonctionnel de l’entreprise, explique Alice Henquinet. Au-delà, il faut pouvoir se remettre en question, dépasser les idées reçues. Le travail de DATA ANALYST est un travail de chercheur, de démineur. Le DATA ANALYST doit avoir envie de comprendre. Et pour cela, il doit aller au fond de choses tout en ayant l’humilité suffisante pour dire « je ne sais pas » quand il n’a pas la réponse souhaitée ».

Animé par une réelle envie d’apprendre

Un DATA ANALYST ne peut justement pas tout savoir. « Dans ce contexte, nous sommes particulièrement intéressés par les profils qui manifestent une réelle envie d’apprendre. Nous sommes actifs dans des domaines nouveaux. Nous mettons en œuvre les dernières technologies au service de causes réelles et sociales, comme la lutte contre le blanchiment d’argent et la fraude financière en général, contre la cybercriminalité, poursuit Alice Henquinet. En la matière, il y a un chantier considérable à poursuivre. Le DATA ANALYST ne peut se contenter de certitudes. Au contraire, l’équipe en place se doit de se questionner de manière perpétuelle. Nos collaborateurs apprennent les uns des autres, en explorant les potentialités aujourd’hui offertes par l’analyse de données. »

Nous sommes bien loin de l’image souvent propagée du geek qui code seul dans son coin, un casque sur les oreilles. Le DATA ANALYST, avec ses compétences techniques spécifiques, en se forgeant sa propre expérience, est amené à travailler en équipe. Il doit pouvoir interagir avec ses collègues, son manager et des Business Analysts plus proches du métier, dont la mission est de mieux en comprendre les besoins.

C’est cette fonction que nous aborderons dans un troisième article, pour évoquer la capacité d’adaptation nécessaire des professionnels de la donnée.

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *