Econocom poursuit sa dynamique de croissance rentable

Le groupe Econocom réalise au 1er semestre 2017 un chiffre d’affaires de 1 280 millions d’euros contre 1 212 millions d’euros au 1ersemestre 2016, soit une hausse de 5,7 % dont 2,4 % à périmètre comparable.

Points clés du premier semestre 2017

  • Chiffre d’affaires en croissance de 5,7 % dont 2,4 % à périmètre constant, porté principalement par les activités Services et Products & Solutions
  • Résultat opérationnel courant[1] en hausse de 9,2 % incluant 6 millions d’euros d’investissements opérationnels
  • Poursuite de la politique d’investissements ciblés (3 opérations M&A au premier semestre)
  • Forte augmentation des fonds propres et baisse de la dette sous l’effet de la conversion anticipée de l’ORNANE
  • Renforcement de la gouvernance avec la nomination de Robert Bouchard en tant que Chief Operating Officer du groupe et de deux nouveaux membres au Comité exécutif
  • Confirmation des guidances annuelles

Dynamique commerciale au 1er semestre 2017

Le groupe Econocom réalise au 1er semestre 2017 un chiffre d’affaires de 1 280 millions d’euros contre 1 212 millions d’euros au 1ersemestre 2016, soit une hausse de 5,7 % dont 2,4 % à périmètre comparable.

La dynamique des affaires conforte le modèle original de développement « One Galaxy » qui s’appuie sur les synergies entre toutes les activités du groupe.

La volonté du groupe de privilégier une coordination de ses actions et la transversalité de ses offres porte ses fruits. En témoigne la hausse de 10 % sur le semestre du chiffre d’affaires réalisé auprès de ses Grands Comptes grâce à une approche commerciale coordonnée entre ses métiers par la Direction des Comptes Stratégiques. Par ailleurs, les Satellites enregistrent une nouvelle croissance organique à deux chiffres (+15 %) grâce à leur positionnement sur les marchés porteurs et aux synergies avec les activités historiques du groupe. 

Ces initiatives contribuent à la bonne performance commerciale des activités du groupe :

• L’activité Services poursuit sa dynamique de croissance, avec un chiffre d’affaires qui s’établit à 430 millions d’euros au S1, en progression de +10,9 % dont +4,4 % en organique. Le groupe bénéficie des importants contrats pluriannuels signés sur les 12 derniers mois.

• L’activité Technology Management & Financing enregistre un léger repli de son chiffre d’affaires sur le semestre à 604 millions d’euros (-1,5 %). Après un bon premier trimestre, le second a été pénalisé par le report de plusieurs affaires qui renforceront le chiffre d’affaires du deuxième semestre.

• L’activité Products & Solutions réalise un nouveau semestre de forte hausse de son chiffre d’affaires à 246 millions d’euros, soit +16,8 % de croissance dont +9,0 % à périmètre constant. Le groupe continue de gagner des parts de marché dans les Administrations Publiques et bénéficie de sa position forte sur le segment en croissance du multimédia d’entreprises. Le groupe BIS, intégré à partir du second trimestre, vient d’ailleurs renforcer cette activité aux Pays-Bas et en Belgique.

Résultat opérationnel courant en hausse de 9,2 %

Sur le semestre, le résultat opérationnel courant1 (ROC) ressort en hausse de 9,2 % à 58,2 millions d’euros contre
53,3 millions d’euros au 1er semestre 2016. Cette bonne performance intègre 6 millions d’euros d’investissements d’avenir dans les équipes, les offres et les outils.

L’activité Technology Management & Financing réalise un ROC de 38,1 millions d’euros, et une marge opérationnelle de 6,3 %. En plus d’un mix favorable de contrats sur le semestre, l’activité bénéficie de l’accélération du rythme de renouvellement technologique et de l’appréciation de la valeur de revente des actifs digitaux.

L’activité Services enregistre un résultat opérationnel courant de 14,6 millions d’euros, soit une marge de
3,4 %. L’activité supporte sur le semestre les coûts liés à la montée en puissance de grands contrats pluriannuels ainsi que des investissements dans l’industrialisation des centres de services en France et à l’étranger et dans les nouvelles offres transversales « One Galaxy ».

Enfin, l’activité Products & Solutions réalise un ROC de 5,5 millions d’euros et voit sa marge s’améliorer légèrement à 2,2 %.

Résultat net récurrent en hausse de 4,1 %

Le résultat net part du groupe s’élève à 32,6 millions d’euros et intègre 8,9 millions d’euros de charges non-courantes principalement liées à la transformation des activités de Services du groupe.

Le résultat net récurrent[2] part du groupe s’élève à 33,0 millions d’euros, en hausse de 4,1 %.

Un bilan renforcé par la conversion de l’ornane

Au 30 juin 2017, la dette financière nette du groupe s’établit à 204 millions d’euros, en nette diminution par rapport à son niveau au 30 juin 2016 (285 millions d’euros). La variation par rapport aux 185 millions d’euros de dette nette au 31 décembre 2016 s’explique par la saisonnalité structurelle du groupe et les investissements réalisés au cours du semestre, mais aussi par la conversion de l’obligation convertible ORNANE. Cette opération a permis de réduire la dette financière de 133 millions d’euros tout en augmentant les fonds propres du groupe de 183 millions d’euros.

Les fonds propres au 30 juin 2017 sortent ainsi fortement renforcés à 440 millions d’euros contre 279 millions d’euros au 31 décembre 2016.

Renforcement de l’équipe de direction

Robert Bouchard Administrateur Délégué et Chief Operating Officer du groupe

Le Conseil d’Administration du 18 mai 2017 a nommé Monsieur Robert Bouchard Administrateur Délégué et Chief Operating Officer du groupe, confortant ainsi l’engagement de long terme de la famille Bouchard.

Robert Bouchard connait parfaitement le groupe pour en être administrateur depuis près de 8 ans, Vice-Président du Conseil d’Administration d’Econocom Group et pour avoir été Président du Comité d’Audit. Il occupe depuis près d’un an des fonctions opérationnelles en qualité de Directeur Général puis Président de Digital Dimension.

Par ailleurs, le Comité exécutif a été renforcé par les nominations de :

–   Sébastien Musset en tant que Directeur Exécutif en charge de la Transformation et des Ressources du groupe. Il est également nommé Directeur Général France avec pour objectif d’accélérer les synergies dans le premier pays du groupe.

–   Martine Bayens, actuellement COO de Digital Dimension, qui rejoint le Comité exécutif en qualité de Directrice Exécutive en charge des Satellites avec pour mission d’accueillir, animer et accélérer le développement de ces derniers. 

Poursuite des investissements ciblés

En plus des investissements opérationnels portant en particulier sur le renouvellement et le rajeunissement des équipes, la construction de nouvelles offres et la modernisation des outils de production, en préparation de son prochain plan stratégique, le groupe Econocom poursuit ses investissements ciblés et a annoncé en mai trois opérations de croissance externe :

–   L’acquisition de 100% du groupe BIS, intégrateur de solutions multimédias aux Pays-Bas et en Belgique. BIS a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros en 2016.

–   L’achat par Alter Way, satellite du groupe Econocom, de LP Digital, cabinet de conseil en stratégie digitale.

–   Enfin, la prise de participation de 40% dans la société JTRS, partenaire privilégié de Apple et Google au Royaume-Uni dans le secteur de l’éducation.

Le groupe travaille actuellement sur des projets d’acquisitions de sociétés de taille intermédiaire dans le but de renforcer ses expertises ou de déployer son offre à l’international, notamment au Royaume-Uni et en Allemagne.

Confirmation des objectifs annuels 2017

Au regard de la performance semestrielle et de la marche des affaires, la Direction du groupe confirme ses objectifs 2017, à savoir une nouvelle année de :

• croissance organique soutenue (supérieure à 5 %) ;

• croissance à 2 chiffres du résultat opérationnel courant1[3]

 

 

—————–

[1] Avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition
Données consolidées non auditées

1 Avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition

[2] Hors éléments non récurrents et avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition – détail en annexe

1 Avant amortissement des actifs incorporels d’acquisition

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *