Les jouets numériques ? Moins innocents qu’il n’y paraît !

Saint-Nicolas et le Père Noël ne se doutent guère des dangers potentiels qui se cachent dans certains jouets en vogue.

trend_micro_jouetLes jouets numériques, qui sont connectés à l’Internet, sont particulièrement en vogue, tellement amusants mais aussi potentiellement dangereux! Consoles de jeux, drones, caméras de surveillance, poupées interactives… sont autant de jouets qui figurent invariablement en bonne place sur la liste rédigée par d’innombrables menottes ou qui atterriront bientôt sous le sapin. Trend Micro, spécialiste de la sécurité, énumère les risques potentiels des jouets numériques et propose quelques conseils pratiques.

Caméra – Clic, c’est parti !

Un nombre croissant de jouets intègrent une caméra et/ou un microphone qui partage les données ainsi collectées sur et via Internet. On peut par exemple citer les tablettes numériques, les appareils photo numériques, les voitures radioguidées, les drones et toutes sortes de (web)caméras. Mais que font tous ces jouets avec les photos et les enregistrements qu’ils réalisent? Sont-ils stockés sur l’appareil proprement dit ou sont-ils envoyés dans le “cloud”? Et qu’en advient-il une fois dans ce cloud? Êtes-vous par ailleurs sûr(e) que votre enfant est la seule personne à avoir accès à la caméra ou au microphone lorsqu’ils sont connectés au WiFi? Avant de faire fonctionner le jouet, vérifiez dès lors minutieusement le paramétrage vie privée. Et, en cas de doute, n’hésitez pas à l’adapter !

Vol de données personnelles

Une console Playstation, X-Box ou Wii perd de son pouvoir d’attraction lorsqu’elle n’est pas connectée à Internet. La première chose à faire lors de la configuration d’un ordinateur de jeux consiste à créer un compte afin de pouvoir jouer en ligne. Bien souvent, cette procédure exige d’introduire les données d’une carte de crédit. Un nombre croissant de jouets exigent par ailleurs de télécharger des applis spéciales qui s’enquièrent de toutes sortes d’informations personnelles. La plupart des fabricants désirent ainsi dresser un profil complet, comprenant votre nom, votre adresse, votre adresse de courriel, votre numéro de téléphone, etc. Réfléchissez soigneusement aux informations que vous communiquez. Un simple nom est parfois suffisant. Veillez par ailleurs à utiliser pour chaque jouet un mot de passe différent de telle sorte que les hackers ne puissent pas avoir accès à la totalité de vos données en ligne lorsqu’ils réussissent à pirater votre webcam. A consulter: une série de conseils pour la gestion de l’ensemble de vos mots de passe.

Traceurs GPS: loin de chez vous mais toujours visible

Montres connectées, smartphones, tablettes, balises apposées sur vos clés afin de pouvoir toujours les retrouver… Ce ne sont là que quelques exemples de dispositifs numériques qui sont aujourd’hui dotés d’un traceur GPS. Ce dispositif s’avère très utile lorsqu’il s’agit pour vous de savoir où se trouve votre enfant ou pour “tagger” le lieu où se déroule une fête. Mais s’il vous est ainsi possible, via Internet, de voir où se trouve votre enfant, la chose devient soudain également possible, sans trop de problème, pour des tiers. Outre les sociétés qui font du business avec les données personnelles – et les données de localisation sont assurément très intéressantes pour elles -, on ne peut négliger ces personnes qui tentent systématiquement de pirater ce genre de dispositifs. Pour configurer le dispositif que vous venez d’acheter, déterminez les choses qui sont réellement nécessaires : qui doit savoir où se trouve votre enfant et jusqu’à quel degré cette information doit-elle être spécifique ? Devez-vous autoriser une précision de l’ordre du mètre ou pouvez-vous vous contenter de savoir à quel endroit l’utilisateur se trouve ?

Biométrie: vous leur prêtez votre doigt…

La biométrie, les modèles iPhone les plus récents en sont friands. Mais certains journaux intimes, petits coffres-forts, applis ou poupées font eux aussi de plus en plus appel à la biométrie. Des caractéristiques corporelles uniques, telles qu’une empreinte digitale ou le son de votre voix, permettent d’accéder à un appareil ou à un service en ligne. Cela a toutes les apparences d’une solution bien pratique mais mieux vaut vérifier soigneusement l’usage qui est fait des données biométriques de vos enfants. Sont-elles stockées sur l’appareil lui-même ou le sont-elles dans le “cloud” ? Veillez à demeurer propriétaire des données biométriques uniques de vos enfants et à ce qu’elles soient supprimées immédiatement dès l’instant où vous le voulez.

Consultez via ce lien le rapport complet sur les dangers des jouets connectés et les conseils utiles à retenir.

Steven Heyde, country manager Trend Micro BeLux
Steven Heyde, country manager Trend Micro BeLux

Ces conseils pratiques peuvent s’avérer utiles pour mieux protéger les jouets numériques”, déclare Steven Heyde, directeur régional de Trend Micro Benelux.Il n’en reste pas moins essentiel que parents et enfants aient une discussion explicite à propos de la sécurité en ligne. Vous pourriez penser que c’est, de notre part, enfoncer une porte ouverte mais, en réalité, ce genre de discussion est encore beaucoup trop rare. Aidez votre enfant à comprendre que l’Internet n’est pas un gigantesque terrain de jeux, vierge de tout danger, mais qu’au contraire, nombreux sont les dangers qui les guettent. Les jouets numériques, connectés, sont fantastiques et sont synonymes de nombreuses heures, jours ou semaines d’amusement, de créativité et de développement personnel. A condition que parents et enfants discutent entre eux, avec tout le sérieux requis, des quelques conseils mentionnés ci-dessus, nous pourrons donner naissance à un monde plus sûr et faire d’une pierre deux coups.