agile-partner

Qu’est-ce qu’un Serious Game ?

On peut définir un Serious Game comme une mise en situation permettant l’apprentissage et/ou la démonstration de principes par le jeu. Ce mode permet aux participants, par une activité ludique, de s’approprier et d’expérimenter des concepts. L’activité est le plus souvent présentée sous forme de métaphore ou de simulation. Les ateliers sont ensuite suivis d’un […]

agile-partnerOn peut définir un Serious Game comme une mise en situation permettant l’apprentissage et/ou la démonstration de principes par le jeu. Ce mode permet aux participants, par une activité ludique, de s’approprier et d’expérimenter des concepts.

L’activité est le plus souvent présentée sous forme de métaphore ou de simulation. Les ateliers sont ensuite suivis d’un débriefing permettant d’échanger sur ce que chacun des participants a pu vivre lors de l’activité. Cela donne souvent lieu à un débat et cela offre l’opportunité au facilitateur de l’activité de souligner les objectifs pédagogiques de l’activité.

Analyse par Yannic Langlois – Scrum Master chez Agile Partner

 

Exemple d’un Serious Game: Ball Point Game

Le jeu :

Faire transiter le plus de balles dans un système dans un temps imparti. Le système c’est votre équipe : donc il faut faire passer le plus de balles au sein de l’équipe. A chaque tentative l’équipe annonce son estimation : le nombre de balles qu’elle pense pouvoir faire transiter dans le système (l’équipe) durant les 2 min. A la fin de chaque tentative on s’octroie un petit moment (1 min, 1 min 30 selon les cas) pour s’interroger : comment pouvons-nous faire mieux ? Comment pouvons-nous nous améliorer ? Généralement, le jeu est composé de 5 itérations qui contiennent : estimation, réalisation, introspection.

Untitled2

Les règles :

  • Vous êtes une équipe
  • Entre chaque équipier les balles prennent l’air
  • Pas de passe à votre voisin direct
  • Le point de départ est le point d’arrivée
  • Tous les membres de l’équipe doivent toucher la balle une seule fois sauf le point de départ qui est aussi le point d’arrivée
  • Une balle qui tombe, touche le sol ou qui ne respecte pas ces règles est perdue.
  • Estimation = 30s, Itération = 2 min et introspection = 1 min
  • 5 itérations

Débriefing :

La fin du jeu est composée d’un débriefe :

  • Que s’est-il passé ?
  • Quelle a été votre meilleure itération ?
  • L’amélioration est venue de quoi? On a travaillé plus dur ? Plus vite ?
  • L’auto-organisation de l’équipe a-t-elle bien fonctionnée ?
  • D’où est venu le “leadership” ? Avec quel style ?
  • Application chez vous ?

Quelques objectifs pédagogiques de ce jeu :

Les objectifs dans ce Serious Game peuvent être nombreux, mais notamment faire vivre et ressentir aux membres d’une équipe

  • Le fonctionnement d’un mode itératif couplé à une amélioration continue.
  • Le principe qu’il faut payer pour apprendre
  • L’expérimentation de l’auto-organisation
  • La collaboration
  • Et bien d’autres…

Une vidéo de la mise ne situation d’un groupe lors du #play14 édition 2015 :

On vous le dit !

Enfin, au sujet des Serious Games nous pouvons dire que c’est une tendance en forte croissance dans les conférences agiles, les formations en rapport avec l’agilité et plus généralement dans les cérémonies autour de l’agilité. Un indicateur est le nombre croissant d’article dans la presse ainsi que l’intérêt de la recherche sur le sujet.

Comme le dit Serge Tisseront, Psychiatre et psychanalyste, Directeur de recherche à l’Université Paris X, Nanterre : « Jouer pour apprendre »

Par le jeu, l’individu appréhende à son propre rythme des situations inédites, dont il fait l’expérience nécessairement personnelle et subjective, mais prend par rapport à elles un recul qui lui permettra de mettre en œuvre des stratégies de réponse réfléchies, rationnelles et objectives.

Dans nos activités de coaching, de formation et d’accompagnement, nous utilisons au quotidien les Serious Games. Il est pour nous important d’expérimenter pour comprendre les concepts et les acquérir durablement. Comme en témoigne nos clients :

“J’ai découvert les Serious Games lors du WE organisé par #play14. Le principe de mettre en situation les participants avec une approche ludique afin de passer des messages par rapport à leur vécu est très intéressant. C’est aussi un moyen de communication très puissant car les participants et le facilitateur peuvent expérimenter le sujet, ce qui permet une meilleure appropriation qu’avec une présentation slide. De plus cela permet de générer un feedback et des questions concrètent qui sont le plus important dans les Serious Games.

J’essaye de l’utiliser le plus souvent possible, en particulier lors de rétrospectives. C’est aussi très efficaces lors des formations.Benoit, Scrum Master, Secteur Bancaire.

Assez interloqué du terme « Game » au sein d’une formation, j’ai été agréablement surpris de ce concept. C’est une manière ludique et mémo-technique efficace d’appréhender les concepts théoriques qui en découlent. Cela permet également une participation active de l’audience contrairement aux formations principalement théoriques.” Grégory, Consultant IT.

Sources :

Les Serious Games, une tendance à prendre au sérieux 

Serious games : une révolution annoncée ?