Pascal Denis, Accenture Luxembourg

Ipaymo et l’agence Belle-Etoile de la BCEE mis à l’honneur lors des Accenture Innovation Awards

Accenture a décerné à deux projets luxembourgeois un Innovation Award for Financial Services. Le jury a retenu le dossier d’Ipaymo, une start-up active dans la contextualisation et géolocalisation de process financiers, et le public a salué le dynamisme porté par la BCEE pour son concept d’agence du futur mis en œuvre à la Belle Etoile. […]

Accenture a décerné à deux projets luxembourgeois un Innovation Award for Financial Services. Le jury a retenu le dossier d’Ipaymo, une start-up active dans la contextualisation et géolocalisation de process financiers, et le public a salué le dynamisme porté par la BCEE pour son concept d’agence du futur mis en œuvre à la Belle Etoile.

Pour leur seconde édition, les Accenture Innovation Awards for Financial services in Belgium and Luxembourg ont été célébrés dans le cadre grandiose du siège de La Lux à Leudelange, devant une centaine d’invités. « L’innovation est inscrite au cœur de la stratégie d’Accenture, a indiqué Pascal Denis, Managing Director d’Accenture à Luxembourg lors de l’ouverture de la cérémonie. Nous pensons que c’est par l’innovation que les entreprises pourront recouvrir à une nouvelle croissance et regagner la confiance sur leurs marchés et leurs secteurs. Soutenir l’innovation est donc un choix naturel pour nous… Comme cela l’est pour vous. Bloomberg vient récemment de classer la Belgique et le Luxembourg respectivement au 15ème et au 16ème rang de son Innovation Index qui évaluait 200 pays sur le globe. Pour nous tous, cela signifie que l’innovation est une dimension qui n’est pas vaine… ».

Combine to Excite

_DSC3894C’est le thème Combine to Excite qui dominait cette année les Accenture Innovation Awards. Un thème fédérateur, qui vise à étendre les services financiers à des écosystèmes plus larges. « L’innovation doit pouvoir casser les barrières, dit Pascal Denis. Nous avons donc ouvert nos Innovation Awards à des solutions qui touchent d’autres industries, comme la télécommunication, ou les autorités publiques… ».

Au total, quelques 60 dossiers de candidature ont été reçus pour ce cru 2013 à l’échelle de la Belgique et du Luxembourg, dont 30% en provenance du Grand-Duché. «Parmi eux, 25 dossiers ont été sélectionnés par un jury de professionnels du secteur qui les a examinés en profondeur pour décerner un award belge et un award luxembourgeois, a expliqué Baudouin Thomas, directeur Belux des activités Accenture dans le secteur financier. Le public a également été appelé à voter pour ces 25 dossiers et quelques 8.500 bulletins électroniques nous sont parvenus. En 2012, Digicash avait remporté ce prix du jury luxembourgeois et nous sommes heureux de voir qu’aujourd’hui leur projet continue de croitre. La start-up continue son expansion internationale et a lancé depuis une nouvelle application. Quant au chouchou du public en 2012, SeeZam, leur activité poursuit également sa croissance. »

Pour 2013, trois tendances se sont affirmées dans les divers dossiers de candidatures : social, mobile et analytics. « Ces trois tendances résonnent complètement avec notre grande enquête Banking 2016, qui analyse les tendances-clés pour le secteur. Go intelligent, Go social, Go mobile ! ». Le crowd funding était également fortement représenté.

Xavier Bettel : l’innovation qui conforte

AccenturInnoAward-5

L’innovation est aussi une affaire publique, ont convenu les organisateurs. Et le secteur public est aussi source ou levier d’innovation. En ce sens, Xavier Bettel, maire de Luxembourg, a engagé les participants à soutenir l’innovation. « Dans une ville de 100.000 habitants comme Luxembourg, vous avez la place pour innover. Mais vous ne devez pas avoir peur de l’innovation. Tout spécialement dans le secteur public, dans notre culture et société conservative, vous pouvez vite être confrontés à une résistance au changement. Mais il faut y croire et le succès invite à transformer les choses. Je crois aussi en l’innovation par l’équipe et suis certain que nos idées sont encore meilleures lorsque nous les construisons ensemble. »

Et de saluer Paul Helminger, un bourgmestre novateur. « Payer son bus ou un parking par SMS était illusoire pour bon nombre à l’époque. Aujourd’hui, c’est un standard. Avec Hotcity, vous pouvez savoir à l’instant même quand le prochain bus va arriver… ». Mais aussi de croire en l’innovation dans la continuité ; celle qui ne remplace pas, ne détruit pas,… mais qui conforte ou ouvre de nouvelles voies… Et de placer la question du tram sur l’estrade, « malgré le fait que c’est un sujet qui n’est pas populaire ». Le coût, les habitudes,… freinent les visions. « Planifiez avec l’innovation », dit encore Xavier Bettel qui se sent bien en phase avec cette idée et le thème de cette année : l’innovation out of the box. « Regardez cette idée de permettre à nos résidents d’accéder au droit de vote. 67% des résidents de la Ville sont non-Luxembourgeois. L’innovation doit être celle-là : celle qui intègre et pas celle qui oppose… ».

Créativité et awards

Résolument positive, cette soirée était aussi  le lieu idéal pour revigorer les idées. C’est ce à quoi s’est attaché Jamie Anderson, le bien-nommé Management ‘guru’ par le Financial Times. Pour lui, l’innovation est facile. « L’innovation a ses principes, ses lois. Elle est facile à organiser. Ce qui est difficile à faire, c’est de favoriser la créativité. C’est la précondition pour l’innovation. » Et de tenter des exercices pour casser le Linear Thinking des très cartésiens que nous sommes. « Ne marginalisez pas ceux qui ont des idées folles, dit-il. Stimulez-les. Luttez contre le ‘preconditionning’, les idées préconçues. Refusez les jugements hâtifs ; empêchez la peur d’être mal perçu. Ne perdez pas votre courage de la créativité… ».

AccenturInnoAward-7

Au final de cette belle et dynamisante cérémonie, ce sont deux concepts et idées créatives qui ont été salués et sanctionnés d’un Award. Les Awards ont été remis en présence de Carlo Thill, CEO de BGL BNP Paribas et Vice-Président de l’ABBL, ainsi que Pit Hentgen, CEO de La Lux et Président de l’ACA, qui ont tenu à démontrer comment les secteurs de la banque et de l’assurance font la promotion de l’innovation ‘made in Luxembourg’

Avec l’introduction de nouvelles technologies de reconnaissance du mouvement (NUI) dans son agence du futur, la Banque et Caisse d’Epargne de l’Etat a fait le buzz cette année au complexe commercial de la Belle Etoile à Mamer/Strassen. La BCEE remporte le prix du public. Et Ipaymo reçoit le prix du jury. Cette start-up, spin off du programme de transfert de technologie de l’Agence Spaciale Européenne, utilise la technologie pour apporter un contexte et une vérification géographiques à une transaction. Dans le secteur financier, la technologie d’Ipaymo permet de donner un périmètre de temps et de lieu à une transaction commerciale comme un paiement. Elle permet de rapprocher une zone autorisée (exemple, un espace SEPA) à un lieu d’émission (exemple, un acte d’achat) en validant le lieu de présence réel.

La soirée s’est ensuite clôturée par un Innovation Market, mettant ainsi à l’honneur les finalistes et lauréats luxembourgeois.