Créer de la valeur à partir de la donnée

By on March 7, 2016
sas

Qui est mieux placé que SAS peut parler des opportunités de la data analytics ? Spécialiste du domaine depuis plus de 40 ans, le fournisseur de solutions et prestataires de services organise le Luxembourg Analytics Summit 2016, le 24 mars prochain. L’occasion pour une large variété d’acteurs de découvrir comment une meilleure utilisation de la donnée peut servir leurs objectifs.

Qu’est-ce qui vous a poussé à organiser ce sommet dédié à la Data Analytics au Luxembourg ?


Edwin Van Waes (EVW), sales director
 : SAS travaille sur l’analyse des données et leur valorisation depuis plus de 40 ans. Bien avant le buzz actuel autour du concept, nous avons donc su développer une croissance constante au départ de l’analytics à travers le monde, en aidant nos clients à mieux valoriser les données en leur possession, en vue d’atteindre les objectifs qu’ils s’étaient fixés. En travaillant avec les universités, nous nous sommes affirmés en tant que référence dans le domaine, loin devant tous nos concurrents. Depuis quelques années, dans une économie de plus en plus digitale, la data analytics revêt une caractère de plus en plus critique. En tant que leader, nous pensons qu’il nous faut prendre nos responsabilités et que c’est à nous, aujourd’hui, d’aller vers les entreprises pour leur montrer ce qu’il est possible de faire avec les données et comment y arriver. Nous disposons, au sein de SAS, d’une maîtrise unique de ces aspects. La data analytics constitue notre core business. Nous disposons, autour de cette expertise, d’un réseau de partenaires qui nous permet aujourd’hui de soutenir les objectifs de nos clients comme aucun autre. C’est toutes ces possibilités et cet environnement que nous voulons présenter dans ce premier sommet à Luxembourg.

Dans quelle mesure l’utilisation de la donnée est-elle plus importante aujourd’hui que hier ?

EVW : L’analyse de la donnée permet de mieux comprendre la manière dont évolue une entreprise, ses équipes, mais aussi un marché. Dans un milieu plus compétitif que par le passé, les clés de compréhension qui découlent de l’analyse des données sont des atouts de poids. En profitant de modèles d’analyse prédictifs, on peut par exemple déterminer le taux de clients qui risquent de prochainement se détourner des services proposés et mettre en place des actions pour les retenir. En outre, mieux comprendre le client, ses attentes, ses besoins… doit permettre à l’entreprise d’élaborer ses futures meilleure offres.

Comment se positionne SAS sur le marché de la donnée en général et au Luxembourg en particulier ?


Mickaël Abisror (MA), account manager :
Nous avons développé une expertise internationale autour de plusieurs core areas : le data management, la customer intelligence, l’analyse de risque et la lutte contre la fraude. D’autre part, nous sommes très en pointe sur de nouveaux domaines : l’Internet of Things, la Cybersecurity, le machine learning et deep learning ( qui permet au système de développer lui-même ses modèles et de tirer de la valeur des données simplement en l’interrogeant de façon naturelle, tel un assistant vocal, et qui constitue un vecteur de croissance essentiel pour l’avenir). Les développements dans tous ces domaines s’appuient aujourd’hui sur la donnée, en grande quantité, et sa bonne compréhension. Notre position, vis-à-vis de ces enjeux, est de pouvoir proposer des solutions à nos clients qui soient accessibles. Nous voulons qu’ils puissent en profiter sans avoir à disposer des compétences d’un data scientist.


Tommy Lehnert (TL), account manager 
: Nous servons des clients au Luxembourg depuis 25 ans et sommes effectivement présents depuis 15 ans, avec un bureau et équipe d’une dizaine de personnes. Nous avons investi durablement dans nos compétences sur place, y avons développé un réseau fort. Nos clients nous sont extrêmement fidèles, avec un taux de renouvèlement de la clientèle de 98%. Nous travaillons sur plusieurs secteurs : la banque, l’assurance, les acteurs de la télécommunications, le gouvernement….

Qu’est-ce que les participants au Luxembourg Analytics Summit 2016 pourront découvrir ?

M.A. :L’objectif n’est pas de délivrer la bonne parole de SAS, mais d’accueillir des entreprises qui pourront témoigner de leur vision à l’égard de la donnée et de son analyse. Des acteurs majeurs, comme Deloitte, Sogeti ou EMC seront là pour présenter leurs réalisations en matière de d’analytics et ce que cela permet. Le marché a compris l’importance de la data analytics, que son utilisation peut leur apporter quelque chose de plus. Souvent, toutefois, ils ne savent pas comment ils peuvent traduire une telle approche à l’échelle de leur business. Au Luxembourg, il y a encore peu d’expérience en la matière. Le sujet peut effrayer. La volonté est de leur démontrer que c’est à leur portée. La data analytics n’implique pas le développement d’un algorithme d’enfer. Il faut rester dans le concret, développer progressivement une culture de la mesure et la partager à l’échelle de l’entreprise, afin que, petit à petit, chacun puisse en percevoir la valeur et envisager d’aller plus loin. Pour y arriver, il faut raconter des histoires, partir de cas concrets. C’est notamment ce à quoi nous allons nous atteler à travers ce sommet.

S’inscrire pour la rencontre

About Jessica Cencetti

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>