Les techniques de conception de jeux pour améliorer le potentiel des équipes

La « gamification » est la mise en application de principes de l’univers du jeu vidéo au niveau des environnements professionnels…

Yves Lepère, Service Line Leader – Fujitsu Luxembourg

La « gamification » est la mise en application de principes de l’univers du jeu vidéo au niveau des environnements professionnels… Pour Yves Lepère, Service Line Leader au sein de Fujitsu Luxembourg, le but n’est pas de transformer le travail journalier en jeu, mais plutôt de s’inspirer des principes utilisés dans la conception des jeux, afin de créer un réel engagement du travailleur dans sa tâche et de le motiver à atteindre ses objectifs avec davantage de plaisir. 




Pour quelles raisons les grandes entreprises, comme Facebook, eBay ou Amazon, pour n’en citer que quelques-unes s’intéressent-t-elles à la gamification ?

Dans un jeu, quand un utilisateur atteint un but ou reçoit une récompense, son corps libère de la dopamine, lui procurant un état de bien-être. C’est un principe connu. Et les concepteurs de jeux vidéo, désireux de créer une forme d’addiction y ont largement recours. En effet, dans un jeu, tout est parfaitement calculé pour distribuer des récompenses à des moments stratégiques, séduisant le cerveau et incitant l’utilisateur à en vouloir davantage.
De plus, les effets secondaires de ce système neuronal de récompense induisent l’augmentation de l’attention, une meilleure capacité d’apprentissage et surtout un accroissement de la motivation. Dans l’entreprise, la gamification peut aussi être perçue comme un outil d’optimisation du potentiel des utilisateurs.

Quels sont les enjeux à prendre en considération pour traduire ces concepts dans le monde du travail ?

Il faut savoir que la gamification, c’est 75% de psychologie et 25% de technique. Il faut donc d’abord prendre en considération les éléments entrant en compte dans la motivation de chacun. La motivation d’un utilisateur peut s’exprimer de deux façons distinctes. Elle peut être intrinsèque, c’est-à-dire par rapport à soi-même, ou extrinsèque, c’est-à-dire par rapport aux autres. La motivation intrinsèque entraîne des comportements visant des récompenses intérieures, comme la satisfaction d’avoir fait quelque chose de bien, provoquant des sentiments positifs et de bonheur. Pour sa part, la motivation extrinsèque implique de réaliser quelque chose dans le but de recevoir une récompense tangible comme de l’argent ou de la reconnaissance de la part d’autrui.

Comment agit la gamification sur la motivation ?

La gamification a principalement une action directe sur la motivation extrinsèque. Utilisée en entreprise, elle permet d’impliquer, de motiver ou de remotiver les employés. La présentation des objectifs sous forme de challenge ludique permet de créer une atmosphère conviviale et induit un sentiment d’identification des employés à leur société.

Pouvez-vous nous expliquer ce que le recours à la gamification implique à l’échelle de l’entreprise ?

 La mise en place de ce système implique la révision partielle de l’organisation de l’entreprise, via notamment l’introduction d’objectifs sur chacune des tâches et l’adaptation des récompenses. Il est important de créer un défi suscitant le désir de gagner. Telle une quête, les tâches présenteront des étapes avec des niveaux de difficulté et des échéances.
Ces tâches s’intègrent ensuite dans un système plus global de progression, avec un objectif à plus long terme, assurant le maintien de la motivation dans le temps. Afin d’éviter un système trop linéaire et donc prévisible, la modulation de la fréquence d’attribution de points dans le temps est indispensable, au même titre que le degré d’importance des tâches confiées.

Chacun doit donc gagner un maximum de points…

Oui. Et le gain de points est plus facile et plus fréquent au début du jeu pour devenir plus difficile en cours de route. Cela permet d’attiser l’envie d’aller plus loin.
Il est aussi possible de créer des récompenses exceptionnelles attribuées à des tâches particulières. Cette approche permet de casser la monotonie en introduisant des éléments imprévisibles visant à susciter l’intérêt et la curiosité.

Un tel phénomène ne risque-t-il pas d’entrainer trop de compétition au sein même de l’entreprise ?

 La progression de chacun peut être affichée publiquement. Un classement périodique peut être établi en tenant compte du degré hiérarchique de chacun. L’attribution de récompenses peut être envisagée sous forme de titres, médailles, bons cadeaux ou simplement via l’illustration de la barre de progression du travail réalisé. Et afin d’éviter la stigmatisation de ceux qui obtiennent de moins bons résultats, une procédure d’encadrement par les meilleurs du classement permettra d’améliorer leur apprentissage.

Ce tableau ainsi créé, et implicitement les données inhérentes collectées, permet d’avoir une vue en temps réel de l’état d’avancement de toute l’activité de l’entreprise.
Dans le cas où un employé rencontre une difficulté à effectuer une tâche, il peut facilement trouver quelqu’un dans la communauté pour l’aider à trouver l’astuce lui permettant de débloquer la situation.

Si vous deviez résumer les bénéfices d’une telle approche, quels seraient-ils ?

L’apprentissage, le gain d’expérience et l’intégration de nouveaux éléments dans l’entreprise sont directement mieux assimilés.

Quel lien Fujitsu entretient-il avec de tels concepts ?

Supporté par des équipes d’experts dédicacés aux interfaces utilisateurs et aux BPM, Fujitsu se présente comme un acteur répondant aux besoins toujours plus exigeants de l’évolution de votre entreprise et du bien-être de vos employés.
Les experts de Fujitsu sont également à disposition des clients pour les aider à mener une réflexion autour de la gamification: que ce soit la mise en place d’une stratégie, la revue de processus métier ou son intégration dans les applications de l’entreprise.

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *