Tour de France : une vitrine technologique pour Dimension Data

Du 12 au 15 juin, le « Client Experience Center » de Dimension Data a fait étape au Luxembourg avant de rejoindre la ligne de départ du Tour de France 2017, à Düsseldorf, le 1er juillet prochain.

imagedbc54bDu 12 au 15 juin, le « Client Experience Center » de Dimension Data a fait étape au Luxembourg avant de rejoindre la ligne de départ du Tour de France 2017, à Düsseldorf, le 1er juillet prochain.
Vitrine du savoir-faire du prestataire IT, ce camion a permis à Dimension Data Luxembourg de présenter à ses clients l’ensemble des technologies déployées sur la course cycliste et exportables à tout autre projet de transformation digitale.
Par Michaël Peiffer et Jeanne Renauld.

Pour la 3e année consécutive, Dimension Data est le partenaire technologique d’Amaury Sport Organisation (A.S.O.), propriétaire et organisateur du Tour de France. Du 1er au 23 juillet, durant les 21 jours de course, le fournisseur de solutions IT collectera et transmettra des millions de données pour offrir une expérience enrichie aux fans de vélo à travers le monde. « Dès le départ, l’objectif était de proposer une nouvelle expérience aux amateurs et aux professionnels de cyclisme, en exploitant au mieux les opportunités apportées par le digital », résume Patrice Cheret, Next Generation Datacenter Lead. Dimension Data permet à A.S.O. de transformer le broadcasting de l’événement en exploitant les possibilités offertes par le Big Data, grâce à la collecte et l’analyse de données précises en temps réel, sur base d’une solution cloud hybride fortement sécurisée. « A travers cette solution, nous co-construisons le futur du cyclisme », ajoute Patrice Cheret.

 

Data Center mobile

Concrètement, aujourd’hui, le spectateur, qu’il suive l’épreuve sportive devant sa télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux, via l’application dédiée ou sur le web, profite d’une expérience décuplée grâce aux données transmises par les petits capteurs fixés sur chaque vélo. « Grâce à la puce GPS, nous collectons en temps réel de nombreuses données comme la position du coureur, sa vitesse instantanée, sa gestion de l’effort, son éventuelle implication dans un accident, l’inclinaison du terrain, les conditions météorologiques et leur impact sur la course, etc. », poursuit Patrice Cheret. Les données sont transmises aux motos qui suivent les coureurs ou à l’hélicoptère qui survole le peloton, avant d’être envoyées en trois secondes à peine au « Big Data Truck » installé sur la ligne d’arrivée. « Ce truck fait office de data center mobile. Il recueille l’ensemble des données et permet leur traitement rapide, avec une réplication sur notre infrastructure cloud public. Ensuite, les informations sont renvoyées dans différentes directions, notamment vers le « live TV », les press rooms ou l’application, qui proposent les données de la course, mais aussi des vidéos, des photos, des flux de médias sociaux et des commentaires sur la course en direct ».

Grâce à des exemples très concrets, Dimension Data peut expliquer à ses clients toutes les opportunités offertes par le digital, que ce soit dans les domaines de l’IoT (Internet of Things), du Big Data, de l’hybrid cloud ou encore de la sécurité. « Nous devons garantir la sécurité des données dès le moment où nous les récoltons, en pleine course, jusque dans leur retransmission vers le public. Et je peux vous dire que nous devons faire face à des tentatives d’intrusion régulières tout au long de l’épreuve », précise Patrice Chéret.

Durant le Tour de France, les équipes de Dimension Data sont sur le pont 24h/24, l’Australie prenant le relais des équipes européennes la nuit afin d’adapter en permanence les systèmes et les applications en fonction des informations à fournir le lendemain.

 

Analyse prédictive des données

Chaque année, Dimension Data améliore la façon de collecter et d’exploiter la donnée pour en extraire le maximum d’informations utiles pour l’organisateur, les équipes engagées et les fans de cyclisme. « Pour 2017, nous travaillons non plus sur l’analyse des données a posteriori mais sur l’analyse prédictive d’événements de course. Grâce aux données recueillies depuis deux ans, nous pouvons par exemple estimer les moments opportuns pour placer une attaque, en fonction du rythme du peloton. » A chaque directeur d’équipe d’en faire ensuite ce qu’il veut… Dans le futur, ce sont sans doute les coureurs eux-mêmes qui seront connectés et délivreront d’autres données. « Le groupe NTT auquel appartient Dimension Data a déjà mis au point un t-shirt sportif intelligent (HITOE). Notre équipe cycliste l’utilise en période d’entraînement. »

Pour Dimension Data, le Tour de France constitue une vitrine technologique hors norme. L’épreuve met en lumière la capacité du prestataire IT à transformer le business model d’une entreprise, quelle qu’elle soit, à l’ère digitale. « A.S.O. vient du journalisme. Au départ, elle a créé le Tour de France pour doper ses ventes de journaux. Sont venus ensuite les droits radio et les droits TV. Grâce à notre partenariat, A.S.O. est aujourd’hui entrée de plain-pied dans l’ère digitale grâce à l’introduction de nouveaux types de contenus. L’entreprise, fortement implantée en Europe, a la volonté d’exporter son expertise dans l’organisation d’événements sportifs sur d’autres continents, notamment en Asie. Sa maîtrise de la technologie est là pour la soutenir dans ce challenge. »

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *