10 initiatives qui nous font avancer

Aux quatre coins de la planète, des idées naissent pour améliorer nos modes de vie et transformer la société pour le mieux. Voici un petit avant-goût du monde de demain.

1/ Une coopérative qui fait renaitre les lignes de trains oubliées

C’est une petite révolution qui s’opérera dans le monde de la mobilité en France en 2021. Une loi de la réforme du pacte ferroviaire permet en effet l’ouverture du rail français à la concurrence. Une aubaine pour la coopérative Railcoop qui a décidé de réinvestir dans les secteurs délaissés par les politiques publiques, notamment les lignes régionales. Son objectif ? Prendre des parts de marché à la voiture individuelle, à l’autocar, à l’avion, des modes de transport bien plus polluants que le train. Fin septembre, la coopérative avait déjà séduit 2.100 sociétaires et espérait rassembler la somme d’1,5 million d’euros, nécessaire à l’obtention de sa licence d’ici la fin de l’année. Voilà un projet sur de bons rails !

 

2/ Bientôt une nouvelle ligne ferroviaire ultra-rapide ?

Savez-vous que certains trajets sont plus rapides en train qu’en avion ? Un Paris-Londres en Eurostar mettra 2h16 contre… 5h en avion, en prenant en compte l’enregistrement des bagages et le processus d’embarquement ! Si l’offre aérienne reste beaucoup plus développée, cela pourrait bientôt changer. L’Observatoire français des conjonctures économiques étudie en effet la création d’un nouveau réseau ferroviaire ultra-rapide, qui atteindra une vitesse de 300km/h. A l’heure actuelle, la majorité des voies ne permet pas d’atteindre les 200km/h. Cet Ultra-rapid Train diviserait le temps de trajet par deux. L’ambitions des chercheurs ? « Rendre obsolètes les voyages aériens ».

 

3/ Des bus japonais autonomes… et amphibies

Les Japonais n’ont jamais manqué d’inventivité. La petite ville de Naganohara, à 180km au sud de Tokyo l’a encore prouvé récemment en développant un bus touristique autonome… et amphibie. Si les deux technologies sont connues, l’alliance des deux, elle, est une grande nouveauté. Lidar, la technologie installée sur les véhicules autonomes, est associée à des capteurs sonar pour la détection d’obstacles et la planification des trajectoires sous l’eau. Au-delà du tourisme, ce projet devrait permettre de révolutionner la logistique dans les îles japonaises isolées. Ce bus permettra notamment de relier les archipels et d’y acheminer des marchandises à moindre coût.

 

4/ Le Luxembourg, bientôt le premier pays « zéro mégot » ?

Shime, un cabinet de conseils RSE implanté à Contern, est devenu il y a un peu plus d’un an le partenaire exclusif au Luxembourg, en Belgique et en Moselle de la société bretonne MéGo! qui recycle les mégots de cigarettes. L’objectif de la start-up Shime : lutter contre le fléau des mégots de cigarettes abandonnés dans la nature en installant des cendriers et en collectant les mégots. La start-up « Made in Luxembourg » s’est récemment associée aux communes de Bettembourg, Dudelange et Schifflange. Pour s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire, elle achemine les déchets auprès de MéGo! pour qu’ils soient transformer en mobilier urbain. Idéal pour les fumeurs !

 

5/ Des applis pour partir à la micro-aventure !

Vous n’avez pas eu l’occasion de voyager durant l’été ? Peut-être serez-vous alors tenté de partir à l’aventure avant la fin de l’année. Et si vous découvriez la micro-aventure ? Aujourd’hui, de plus en plus de personnes optent pour des voyages plus près de chez eux, plus fréquents, et souvent dans la nature. De nombreuses applications qui proposent des formules toutes faites ont connu un véritable boom cette année. C’est le cas notamment de l’appli Wikiloc, qui propose plus de 17 millions d’itinéraires dans le monde entier, à vélo, à pied, à cheval, en bateau, en voiture, à moto, en solo ou en famille, ou encore Visorando, Wikiloc et Komoot. En route pour la micro-aventure !

 

6/ Pouce en l’air pour Rezo Pouce

Lors de votre micro-aventure, vous pourriez également opter pour un mode de transport qui semble connaitre un franc succès : l’auto-stop. « Rezo Pouce » est un dispositif qui permet de mettre en relation les automobilistes et les pratiquants d’auto-stop. En s’inscrivant sur le site rezopouce.fr, vous obtenez la liste des zones d’auto-stop sécurisées et l’application vous indique les automobilistes inscrits au réseau autour de vous. De quoi rendre la pratique encore plus conviviale et plus sécurisée. Les concepteurs du projet assurent que, 9 fois sur 10, vous trouvez un chauffeur en moins de 10 minutes. Et ça, ça mérite un pouce en l’air !

 

7/ Une station spatiale… à 18 mètres sous les mers

A l’heure actuelle, seulement 5% des eaux de la Terre ont été explorées. Mais cela pourrait s’accélérer grâce à la station Proteus et Fabien Cousteau, le petit-fils de l’océanographe Jacques-Yves Cousteau. Ce projet fou est celui de la création d’une station internationale à 18 mètres de profondeur, dans les Caraïbes. Proteus, d’une superficie de 370m2 et d’un coût estimé à 135 millions d’euros sur les trois premières années, accueillera des chambres, une infirmerie, une serre hydroponique et un studio vidéo. Fabien Cousteau espère ainsi accélérer drastiquement les recherches sous-marines futures.

 

8/ Et si vous optiez pour une messagerie éco-responsable ?

Aujourd’hui, tout le monde ou presque dispose d’une messagerie électronique. Mais saviez-vous que le stockage des mails dans des data centers gigantesques pouvait être extrêmement polluant ? Heureusement, il existe des messageries alternatives qui prennent en compte une dimension éco-responsable. C’est le cas notamment de Mail.lilo ou Ecomail. Ces hébergeurs stockent les données en France et un indicateur informe lorsque les messages stockés sont trop nombreux, donc énergivores. Ecomail, dont les services coûtent 12 euros par an, finance en retour des projets écologiques.

 

9/ Une batterie à l’autonomie de 28.000 ans

Des chercheurs californiens ont récemment développé une batterie en nano-diamants dont la durée de vie est estimée à 28.000 ans, rien que ça ! Incassable, cette batterie est composée de déchets nucléaires, ce qui lui permet d’avoir une densité énergétique 57.000 fois plus importante qu’une batterie au lithium classique. En outre, elle se recharge automatiquement. Son champ d’application pourrait aller du smartphone, aux objets connectés de la maison, voire un jour aux appareils médicaux ou aux futures voitures électriques.

 

10/ Un kit pour transformer son VTT en vélo électrique

Les ventes de VTT électriques ont explosé ces dernières années. Les amoureux de tout-terrain qui hésitent à franchir le pas de l’électrique pourraient peut-être trouver leur bonheur avec le kit Elevate. L’idée est de pouvoir convertir son VTT à l’électrique au moment, par exemple, d’attaquer une longue ascension en installant son kit Elevate sur l’étrier de frein. Le montage et le démontage ne prennent que quelques secondes. D’un poids de 3kg, le kit Elevate est facilement transportable et semble être un excellent compromis pour les amateurs de balades en VTT. Il sera commercialisé en 2021 pour le prix de 1.600 euros.