Acquisition d’Avaloq par NEC finalisée avec succès

La société suisse Avaloq, leader mondial des solutions bancaires numériques et des technologies de gestion de patrimoine, et la société japonaise NEC Corporation ont annoncé aujourd’hui la clôture du rachat d’Avaloq par NEC. La combinaison de la vision, des atouts technologiques et de la présence mondiale des deux entreprises, chacune leader sur son marché, leur permettra d’accélérer leur expansion mondiale et leur croissance à long terme, ainsi que de renforcer leur stratégie de création de valeur.

 Cette acquisition, qui avait été annoncée en octobre 2020, a été finalisée le 22 décembre 2020 après l’obtention des autorisations réglementaires requises. NEC possède désormais la totalité des actions en circulation d’Avaloq, dont les 45% détenus jusqu’à présent par la société de private equity Warburg Pincus, ainsi que la participation de Francisco Fernandez, le fondateur d’Avaloq, et celle des employés. 

Fondée en 1985, Avaloq propose des solutions cloud puissantes destinées aux banques et aux gestionnaires de patrimoine partout dans le monde, avec une offre de solutions « Business process as a service » (BPaaS) et « Software as a service » (SaaS), ainsi que des solutions sur site. Pour Avaloq, l’avenir du secteur de la gestion de patrimoine passe par le maintien d’une relation humaine entre l’investisseur et le conseiller, l’amélioration de la relation grâce aux technologies, un engagement plus fort et une satisfaction accrue. La démocratisation de la gestion de patrimoine permettra d’élargir l’accès à des services de conseil et des stratégies de placement de qualité, jusque-là réservées à des particuliers fortunés, voire très fortunés. NEC, qui compte plus de 120 années d’expérience, est l’un des leaders de l’intégration des technologies de l’information, et des technologies de réseaux au service des entreprises et des particuliers partout dans le monde. Cotée à la bourse de Tokyo, NEC est une entreprise internationale avec des bureaux dans plus de 50 pays. 

Dans le cadre de l’acquisition, NEC Corporation a nommé un nouveau conseil d’administration, le vice-président exécutif de NEC, Masakazu Yamashina, étant le nouveau président d’Avaloq. Outre le nouveau président, le conseil d’administration comptera quatre nouveaux membres, à savoir Tomoki Kubo, Tomonori Hira, Daichi Iwata et Asako Aoyama. Francisco Fernandez et Peter Schöpfer continueront de siéger au sein du conseil d’administration d’Avaloq Group AG. 

Avaloq restera une entité autonome, conservera son siège en Suisse, et ses clients continueront de bénéficier de la même qualité de service. Cette transaction n’entraînera aucune cession au niveau de nos régions clés ou de notre offre, et la direction reste pleinement engagée en faveur de la croissance d’Avaloq. 

Selon Masakazu Yamashina, vice-président exécutif de NEC et nouveau président d’Avaloq : « Avec ses 35 ans d’expérience et ses capacités d’innovation en matière de solutions bancaires numériques, son logiciel de core banking et ses technologies de gestion de patrimoine, Avaloq sera un véritable atout pour NEC. Elle lui permettra en effet d’intégrer le secteur de la finance numérique qui est, avec la cyberadministration, l’un des piliers sur lequel NEC entend appuyer sa croissance mondiale. Notre proposition de valeur conjointe reposera à la fois sur les produits de finance numérique fiables que propose Avaloq et la confiance qu’elle a su établir avec ses clients, ainsi que sur les technologies de pointe, le réseau mondial et l’expertise en matière de cyberadministration de NEC. » 

Avaloq et NEC s’attacheront à construire une solide relation à long terme. Avec Avaloq, NEC acquiert un savoir-faire dans le domaine de la finance numérique et investit ce segment au niveau mondial. 

Comme le note Jürg Hunziker, CEO d’Avaloq : « Avaloq s’apprête à entrer dans une nouvelle ère avec NEC. Depuis l’annonce de cette transaction, j’ai discuté avec plusieurs de nos clients et partenaires et j’ai été ravi de constater qu’ils accueillaient cette acquisition avec autant d’enthousiasme que les membres du Conseil d’administration du groupe et moi-même. Cette transaction a suscité beaucoup d’intérêt et nous sommes convaincus que NEC est le meilleur partenaire pour notre activité. Nos solutions ne peuvent que s’améliorer grâce à l’expertise éprouvée de NEC et aux technologies liées à l’identité numérique, à l’intelligence artificielle, à la vérification, à la blockchain, à la cybersécurité et à la biométrie. De plus, NEC accorde une grande importance à la recherche et au développement, comme en témoignent les ressources qu’elle y consacre, avec notamment les installations dédiées à Heidelberg en Allemagne. Nos capacités d’innovation seront ainsi renforcées. Je suis donc particulièrement impatient d’entamer cette nouvelle étape avec NEC. »