AlSego : l’exigence de qualité au service de la digitalisation des banques

Active dans l’édition de logiciels bancaires, la société luxembourgeoise AlSego accompagne des clients partout dans le monde. Sa solution, baptisée Opium.eBanking, permet aux acteurs de virtualiser leurs agences et de faire profiter leurs clients d’un web-banking optimisé. L’éditeur entend faire profiter un panel plus large d’organisations de son expertise et son exigence de qualité à travers le lancement d’une software factory et d’un service de maîtrise d’ouvrage de projets de transformation digitale.

Marc Van Oost, CEO / Laurent Busser, CTO / Jean-François Denis, Partner Solutions, Service & Consulting – AlSego

Depuis 2009, la société AlSego, établie au Luxembourg, développe plusieurs solutions logicielles principalement adressées aux banques, petites et grandes. La société a notamment déployé ses outils au sein de plusieurs grands acteurs bancaires, figurant dans les classements FORTUNE 100 et FORTUNE 500. La société fait partie des pépites que comptent le Luxembourg, ces acteurs remarquables et cependant discrets, jouissant d’une renommée internationale que beaucoup jalouseraient.

 

Des solutions au service des banques

AlSego s’est forgée une solide réputation autour du développement de deux applicatifs. « OPIUM.eBanking est une solution de virtualisation d’agence. Elle permet de facilement déployer en ligne, à travers une interface web-banking sur ordinateur ou mobile device, les diverses fonctions auxquelles un client accède en se rendant au guichet de sa banque », explique Marc Van Oost, CEO d’AlSego. La société s’est positionnée pour répondre à des besoins de digitalisation communs à tous les acteurs bancaires. « Pendant longtemps, les banques ont principalement couvert ces nouveaux besoins en investissant dans des développements propres, qui coutaient beaucoup d’argent, pour obtenir au final des solutions difficiles à maintenir. Dans notre approche, nous avons énormément standardisé, appuyé notre solution sur une plateforme solide, sécurisée et qui peut facilement évoluer en fonction des besoins métiers. L’application, déployée en marque blanche chez nos clients, se greffe facilement sur les processus existants, permettant d’accéder directement à des gains d’efficience. »

AlSego a construit sa réputation internationale sur cette première application, en capitalisant sur la longue expérience de ses dirigeants dans le numérique au service de la banque.

L’éditeur a aussi développé une autre solution, nommée Triple-S, qui répond à un besoin plus spécifique des acteurs de la finance. « C’est une solution de niche, qui offre la capacité à nos clients d’intégrer l’ensemble de leurs messages  SWIFT dans des applications tierces afin d’optimiser l’automatisation des processus métiers sous-jacents et également faciliter la gestion des archives nécessaires à certains aspects réglementaires. Il s’agit d’un middleware qui va permettre une gestion plus intelligente des messages afin de pouvoir les retrouver plus facilement, dans le contexte d’un audit par exemple », précise Jean-François Denis, associé d’AlSego, Solutions,  Services & Consulting.

 

Construire sur des bases solides

En développant des produits matures, stables et en les faisant évoluer en fonction des nouveaux besoins exprimés par les clients, AlSego s’est construit une solide réputation à l’international. « Notre produit phare, OPIUM, a permis à nos clients d’évoluer plus efficacement dans un contexte de transformation digitale. A travers cette solution mature et le support qui l’accompagne, ils peuvent évoluer de manière plus agile, le critère impératif aujourd’hui étant le « Time-to-Market » », assure Marc Van Oost. Et tout cela au départ d’une petite équipe, dynamique. « A travers nos diverses expériences, au sein de grands providers informatiques ou, de l’autre côté de la barrière, dans le monde de la banque, nous avons appris que, pour être efficient, il était important de construire et de faire évoluer les produits sur des bases robustes, qui intègrent les enjeux réglementaires ou de sécurité by design », poursuit le dirigeant. Dans un milieu bancaire en proie à des mouvements de consolidation et avec, d’autre part, l’obligation de s’ouvrir dans le cadre de PSD2, AlSego entend toujours mieux répondre aux nouveaux besoins de ses clients. « Nous les accompagnons durablement. Nous veillons par exemple à ce que notre solution permette à nos clients de se mettre en conformité vis-à-vis de la directive PSD2, en intégrant une API mais aussi un système d’authentification des acteurs extérieurs qui souhaitent accéder à des données », précise Jean-François Denis.

 

Software Factory & Conseils

Fort de son expérience, AlSego entend aujourd’hui développer de nouveaux services autour de deux piliers. D’une part, l’éditeur entend faire profiter les acteurs du marché de son expertise dans le domaine du développement en mettant en œuvre une software factory. D’autre part, la société met en place une activité de conseils et souhaite agir en tant que maître d’ouvrage de projets de transformation digitale. « C’est afin de développer ces deux piliers que j’ai rejoint l’entreprise en ce début d’année, précise Jean-François Denis. La volonté est de faire profiter un plus grand nombre de décideurs de l’expertise présente au sein de l’entreprise mais aussi de l’exigence de qualité qui prévaut dans le cadre de notre travail. » De cette manière, AlSego entend continuer à croître – et recrute actuellement pour développer ces deux activités – en veillant à délivrer et maintenir des progiciels de qualité, mais aussi en allant au-devant des nouveaux défis rencontrés par un nombre plus important de clients.