Avec Continuous, Veloo.com veut révolutionner le marché du vélo d’occasion

Veloo.com est une plateforme qui met en contact acheteurs et vendeurs de vélos d’occasion, une idée porteuse dans un monde marqué par la crise du Covid et où les vélos neufs sont devenus une denrée rare. Développée avec la participation de la société luxembourgeoise Continuous, cette solution souhaite offrir une expérience utilisateur inédite. Elle sera disponible dès le mois d’avril.

 

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau vélo, vous avez sans doute dû constater qu’il n’était pas évident de s’en procurer un. Suite à la crise du Covid, les magasins ont en effet été pris d’assaut et la production a même du mal à suivre. Dans ces conditions, pourquoi ne pas se tourner vers l’occasion ? En effet, un important réservoir de vélos en circulation existe : 5,5 millions de vélos sont en circulation en Belgique, près de 12 millions aux Pays-Bas, 26 millions en France et 62 millions en Allemagne. Parmi ceux-ci, combien sont encore régulièrement utilisés ?

La logistique prise en charge

Constatant d’une part les prix élevés des vélos neufs et, d’autre part, le caractère peu « user friendly » des plateformes en ligne de vente de vélos d’occasion, Michaël Leidensdorf, fondateur de Veloo.com, a senti qu’il y avait « Nous avons mené une étude de marché poussée nous permettant d’analyser les motivations des personnes qui pensent à vendre leur vélo, explique l’entrepreneur. Et nous avons constaté que, chez la plupart des personnes interrogées, le vélo est un objet qui prend de la place et qu’on pense rapidement à vendre lorsqu’on souhaite gagner de l’espace. D’un autre côté, ces personnes n’ont souvent pas le temps ou l’envie de s’occuper des tracas liés à la vente et à la logistique. »

Le concept de Veloo.com a dès lors commencé à se préciser. Pour répondre à ce besoin du marché, il était impératif que la plateforme gère la partie logistique de la vente, c’est-à-dire la récupération du vélo vendu et sa livraison chez l’acheteur. « C’est un sacré casse-tête, car on parle d’objets assez volumineux, poursuit Michaël Leidensdorf. Et nous avons mis en place une logistique capable d’assurer ce type de prestations sur l’ensemble du Benelux. »

Un algorithme pour créer l’annonce

Pour le vendeur, la plateforme Veloo.com simplifie donc considérablement les choses. Et ce n’est pas tout, puisqu’elle se charge aussi de générer l’annonce automatiquement. « La mise en ligne est très simple : il suffit de prendre quelques photos du vélo et d’indiquer où il peut être récupéré, et l’algorithme du site fait le reste,  traduit automatiquement en plusieurs langues pour séduire plus d’acheteurs et obtenir un meilleur prix », précise le fondateur de Veloo.com.

L’acheteur est lui aussi gagnant, puisqu’il n’a pas à se déplacer pour récupérer le vélo et qu’il bénéficie d’une transaction sécurisée. Le montant de l’achat n’est en effet débloqué que lorsque le vélo est réceptionné et déclaré conforme aux attentes. Cette protection est facturée 5% du prix d’achat du vélo et permet à Veloo.com de se rémunérer, en plus des annonces sponsorisées que certains vendeurs peuvent payer pour sortir du lot.

Continuous en partenaire de développement

C’est la société luxembourgeoise Continuous qui a assuré la production d’un premier MVP de la plateforme Veloo.com, lancée courant Avril 2021. « Nous connaissons Michaël depuis plusieurs années et nous avons déjà travaillé ensemble, explique Frédéric Dewinne, cofondateur de Continuous. Le projet nous semblait complètement dans l’air du temps et on s’est entendu pour produire rapidement un outil exploitable qui permettrait de concrétiser le concept Veloo. » Cette société de développement cherche en effet à positionner une offre de ‘CTO as a service’, qui s’est matérialisée dans cette collaboration.

Mais Continuous ne s’est pas contenté d’une collaboration professionnelle. Suite au succès des premiers tests, l’entreprise a choisi de rentrer au capital de Veloo.com, devenant un véritable partenaire. Il est vrai que de belles perspectives s’offrent à cette plateforme qui vise, à terme, à devenir la référence sur le marché européen du vélo d’occasion. « Le Benelux est un terrain fertile pour tester notre solution, mais celle-ci a été développée en s’assurant de sa scalabilité, car nous cherchons à grandir rapidement. Nous réfléchissons encore au pays qui sera notre prochaine destination. Il s’agira en premier de la France ou de l’Allemagne », ajoute Michaël Leidensdorf.

Se voulant accessible au grand public, plutôt qu’aux professionnels pointus, Veloo.com pourrait aussi, prochainement, se positionner comme une marketplace pour les magasins de vélos qui, jusqu’ici, rechignent à des vélos d’occasion de futurs clients. Un débouché potentiel pour cette équipe qui ne manque pas d’idées.

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *