Faire fructifier l’héritage et y additionner certaines capacités du groupe Capgemini

Filiale du groupe Capgemini, Sogeti Luxembourg est la plus importante société IT de la Place. Fraîchement nommé « Country Lead » de cette structure, Frédéric Robin veut poursuivre le travail de ses prédécesseurs en la positionnant aussi sur les activités de conseil, au-delà des projets technologiques déjà délivrés par Sogeti au Luxembourg.

Avec plus de 700 collaborateurs, Sogeti Luxembourg est un poids lourd de l’industrie IT au Grand-Duché. Ce statut a été atteint au fil des années, en multipliant les collaborations, tant avec de grands acteurs privés qu’avec des structures publiques telles que les institutions européennes. Frédéric Robin, ex-Country Manager d’IBM, a été choisi pour permettre à la société de poursuivre cette belle histoire. Ce 1er juin, il a en effet pris ses fonctions de Country Lead de Sogeti Luxembourg, un nouveau poste au sein de cette structure, dirigée auparavant par le duo formé par Philippe Margraff et Alain Gena, récemment retraités. « La volonté est de regrouper les activités de Sogeti Luxembourg, explique Frédéric Robin. Auparavant, les activités que nous menions pour des acteurs privés étaient séparées de notre travail pour les institutions européennes. En opérant cette transition en douceur, nous espérons pouvoir travailler de façon plus efficace. »

Se positionner sur le conseil

En ligne avec la feuille de route du groupe Capgemini, dont fait partie Sogeti Luxembourg au même titre que Capgemini Invent et Capgemini Engineering (anciennement Altran*), Frédéric Robin souhaite aussi repositionner la société sur des activités de conseil, et pas seulement sur la fourniture de services informatiques. Le tout en conservant la grande autonomie dont bénéficie la société en ce qui concerne sa gestion quotidienne. « Ma volonté est de permettre à Sogeti Luxembourg de profiter de toutes les capacités dont nous disposons au sein du groupe Capgemini, poursuit le dirigeant. Cela signifie qu’au-delà du delivery, nous pouvons développer, auprès de notre clientèle locale, nos activités de conseil par rapport à la simplification du patrimoine applicatif, la migration de certaines applications vers le cloud, la meilleure utilisation possible de la donnée, l’automatisation des processus avec l’IA, la cybersécurité, etc. » 

Ce plan de développement se traduit notamment par une réorganisation de la direction de Sogeti Luxembourg, qui compte un directeur commercial et des Operation Managers pour le cloud, la cybersécurité, le pilier digital et testing, ainsi que les institutions européennes. « Nous comptons capitaliser sur nos forces, avec des équipes aux compétences variées, qui vont du développement à la statistique, ajoute Frédéric Robin. Nous faisons le maximum pour fidéliser ces équipes, parmi lesquelles on compte beaucoup de femmes, ce qui n’est pas forcément courant dans notre domaine d’activité. Chez Sogeti Luxembourg, l’ancienneté moyenne est de 7 ans, ce qui, pour le secteur, est une longue durée. »  

Bien placé pour être au parfum des difficultés de recruter des compétences IT au Luxembourg, Frédéric Robin est toutefois confiant sur la capacité de Sogeti Luxembourg à grandir au cours des prochaines années. « Nous devons aller de plus en plus loin pour recruter. Aujourd’hui, plus de 50 nationalités sont représentées chez Sogeti. L’important, pour nous, est de parvenir à créer un esprit de communauté avec ces nouveaux venus qui, parfois, ont une culture très éloignée de la nôtre. Sans cela, on risque de les voir partir aussi vite qu’ils sont arrivés. » Une offre de formation fournie, des certifications et une bienveillance générale sont d’autres arguments qui doivent convaincre les candidats de rejoindre une entreprise qui, aujourd’hui, recherche encore 67 nouveaux collaborateurs.

D’ambitieux objectifs RSE

Autre élément essentiel dans le développement de Sogeti Luxembourg au cours des prochaines années : le renforcement des pratiques RSE, voulu à l’échelle du groupe Capgemini. « Évidemment, l’un des objectifs de la société est de faire du profit. Mais nous avons également un rôle social qui nous tient à cœur, estime le nouveau Country Lead de Sogeti Luxembourg. Parmi nos priorités en la matière, on peut citer l’objectif de neutralité carbone de l’ensemble du groupe à l’horizon 2030. Cela a un impact considérable sur notre travail et sur ce que nous proposons à nos collaborateurs, notamment en ce qui concerne les voitures de société. »

Au-delà de cet aspect, un travail important est également mené pour renforcer la diversité et l’inclusion au sein de l’entreprise, mais aussi pour soutenir des associations locales comme ImpalaBridge qui apprend à des jeunes en difficulté du Luxembourg, de la Belgique et du Bénin à coder. Sogeti Luxembourg fournit en effet du matériel et son savoir-faire afin de permettre à ces personnes de développer des compétences qui sont aujourd’hui précieuses pour de nombreuses structures. « Développer ce rôle social est très important pour nous. La bienveillance fait réellement partie de l’ADN de Sogeti Luxembourg », conclut Frédéric Robin.

 

* Communiqué de presse de Capgemini : https://www.capgemini.com/fr-fr/news/capgemini-rassemble-ses-expertises-en-ingenierie-et-en-rd-au-sein-dune-nouvelle-marque-capgemini-engineering/