Avec FUJITSU, SWITCH IT intègre la signature électronique à ses solutions

SWITCH IT propose désormais à ses clients de profiter des opportunités offertes par la signature électronique et sa reconnaissance à l’échelle de l’Union européenne.

de g. à d. : Thierry Bostem, co-founder – Switch IT ; Cédric Jadoul, Head of Digital Business Services – Fujitsu

SWITCH IT propose désormais à ses clients – des compagnies d’assurance-vie – de profiter des opportunités offertes par la signature électronique et sa reconnaissance à l’échelle de l’Union européenne. L’éditeur de solutions s’est rapproché de FUJITSU pour intégrer un outil de gestion des signatures électroniques à sa plateforme digitale SIGMA. C’est l’expérience globale des utilisateurs qui s’en trouve considérablement améliorée.

 

SWITCH IT est un éditeur de solutions digitales dédiées aux compagnies d’assurance actives dans la branche vie. Sa plateforme SIGMA leur permet de s’engager plus facilement dans un processus de transformation, en fluidifiant les processus ou en améliorant les services en ligne offerts aux clients. Tout récemment, l’éditeur s’est rapproché de FUJITSU pour intégrer à sa solution une plateforme de gestion des signatures. « Nos clients proposent principalement des contrats d’assurance-vie à une clientèle fortunée, à des fins de structuration et de protection de leur patrimoine. Ces compagnies évoluent dans un contexte international. Dès lors, les moyens de faciliter les échanges et les démarches administratives suscitent un réel intérêt », commente Thierry Bostem, co-fondateur et dirigeant de SWITCH IT.

Garantir la validité de la signature

Jusqu’il y a peu, cependant, la reconnaissance des signatures électroniques à l’échelle internationale restait complexe. L’entrée en application du Règlement eIDAS, à l’été 2016, a ouvert de nouvelles possibilités en matière d’identification électronique et de reconnaissance des signatures effectuées par des moyens digitaux à travers l’ensemble du marché intérieur. « Le règlement eIDAS reconnait trois grands types de signatures : simple, avancée et qualifiée, commente Cédric Jadoul, Head of Digital Business Services au sein de FUJITSU Luxembourg. Selon le niveau de reconnaissance souhaité, dépendant de l’enjeu de la transaction validée par la signature, la solution que nous avons mis en œuvre va recueillir une série d’éléments, et notamment des facteurs de reconnaissance biométrique, pour en garantir la validité. »

Au bureau, en déplacement, à distance

Intégrée aux outils de SWITCH IT, la solution de signature électronique proposée par FUJITSU permet d’effectuer des signatures dans divers contexte :

  • au sein même d’une agence ou d’un bureau, lors d’un rendez-vous en face-à-face : il n’est plus nécessaire d’imprimer les documents et de parapher toutes les pages d’un contrat pour valider une transaction au moyen de sa signature ;
  • en déplacement, une tablette permet à des commerciaux ou des courtiers de recueillir la signature du client très facilement ;
  • à distance.

Alléger les démarches administratives

« En Europe, il n’y a désormais plus de barrière technique et réglementaire à l’utilisation de la signature électronique. Le cadre devrait encore évoluer, avec l’authentification universelle. Cela dit, les solutions existantes permettent déjà de fluidifier les échanges et de faciliter grandement les démarches administratives, explique Cédric Jadoul. La dématérialisation des documents, en garantissant la validité de la signature, permet des gains d’efficience considérables dans le traitement des contrats, des arbitrages, des transactions. Les processus peuvent être considérablement améliorés. »

Pouvoir collecter plusieurs signatures

La solution de signatures électroniques proposée par FUJITSU s’intègre directement à la plateforme MySigma de SWITCH IT. La mise en œuvre est simplifiée. La solution de gestion des signatures fonctionne sur une plateforme à l’architecture ouverte. Fujitsu propose les API de connexion et l’ensemble des éléments techniques garantissant une expérience utilisateur de qualité et un traitement efficient de l’information dans une perspective de digitalisation des processus de bout en bout. « Autour d’une transaction ou lors de l’établissement d’un contrat, plusieurs personnes peuvent être impliquées. Un workflow de signatures est parfois nécessaire. Désormais, notre solution permet d’aller chercher beaucoup plus rapidement l’ensemble des signatures auprès des souscripteurs, des bénéficiaires tiers, de l’intermédiaire, de la compagnie…, précise Thierry Bostem. Le temps qui était nécessaire pour effectuer toutes ces démarches conduisant à la conclusion d’une transaction est considérablement réduit. Les utilisateurs de la plateforme peuvent donc réaliser des arbitrages, des versements complémentaires ou encore des retraits beaucoup plus facilement. Grace à la signature électronique, tous profitent d’une expérience enrichie. »