« Avec le Digilab, nous accompagnons nos clients dans une démarche globale d’innovation »

Depuis 2014, Sopra Steria ouvre des Digilab partout dans le monde. Aujourd’hui, le groupe en compte 22 dans 14 pays différents, dont un se déployant sur les trois pays que forme le Benelux. A travers ces espaces, la société montre les possibilités qu’offre la technologie aux organisations, réfléchit avec elle à la meilleure manière de les mettre en œuvre, développe des proof of concept avant leur déploiement effectif. Rencontre avec Baptiste Jachiet, responsable de l’antenne Digilab Luxembourg pour Sopra Steria.

 

Baptiste Jachiet, responsable de l’antenne Digilab Luxembourg pour Sopra Steria.

Innover n’est pas forcément chose aisée. Souvent, d’ailleurs, les organisations n’ont tout simplement pas idée des possibilités que leur offre la technologie ni de la manière avec laquelle elles peuvent contribuer au développement de leurs activités. « Notre volonté, au sein de Sopra Steria, est de mieux mettre les nombreuses opportunités liées à des technologies comme l’intelligence artificielle, la blockchain, la réalité virtuelle, la réalité augmentée ou encore l’Internet des Objets, au service des objectifs de nos clients. Dans cette optique, Sopra Steria déploie depuis cinq ans des Digilab à travers le monde. Nous en comptons désormais 22 dans 14 pays différents », explique Baptiste Jachiet, responsable de l’antenne Luxembourgeoise du Digilab Benelux. Espaces inspirés du monde des start-ups, ces laboratoires sont des territoires d’exploration où nous lions la technologie à des use cases business concrets. Le Digilab Benelux, désormais, se dévoile au Luxembourg.

Montrer ce que permet la technologie

La démarche d’innovation proposée par Sopra Steria à travers ces lieux se structure en trois grandes étapes. « La première, baptisée Digilab2Show, permet de mettre en évidence les orientations marchés et permet d’explorer comment les business peuvent prendre avantage de l’innovation appliquée à leurs secteurs, explique Baptiste Jachiet. De cette manière, on peut très concrètement sélectionner les cas d’usages pertinent afin de faciliter le client à se projeter et l’aider à faire évoluer son business. C’est donc un lieu d’inspiration, qui permet d’initier une réflexion autour des usages qui peuvent être faits des technologies de pointe désormais à la portée de tous. »

Faire émerger de nouvelles idées

Digilab2Think, ensuite, permet d’emmener les organisations dans un processus d’idéation et de scoping. « Le client, inspiré par les nombreux cas d’usage présentés, va le plus souvent avoir l’envie de s’engager dans un projet, poursuit le responsable du Digilab. Nous sommes là pour l’accompagner dans sa réflexion, en mettant en œuvre des démarches et méthodes d’idéation lui permettant de construire son projet, telle que le co-design ou le design thinking. Nous misons aussi de plus en plus sur l’intelligence collective afin d’aider nos clients lors de leurs transformation digitale.  Le 2Think sert aussi à définir les opportunités et les priorités pour structurer les idées et les stratégies. La volonté est de faire émerger de nouvelles idées, des produits, des services ou encore des outils qui vont permettre de gagner en performance et de servir des objectifs. »

Concrétiser l’innovation

La troisième étape, logiquement, est celle de la concrétisation de l’idée. A cette fin, le Digilab, dans sa dimension Digital2Make, est un réel espace de réalisation et d’expérimentation. « Nos équipes et celles du client vont travailler main dans la main pour démontrer la pertinence de l’idée. Notre maîtrise technologique, associée à la connaissance métier du client, vont nous permettre de réaliser des prototypes, d’expérimenter la technologie pour nous assurer de leur pertinence au cœur de cette démarche d’innovation.

Nous mettons des outils en place et des méthodologies de travail comme l’agilité afin de nous assurer d’obtenir un résultat dans un court délais. Une fois le proof of value établi, on peut mieux envisager son déploiement à plus large échelle », commente Baptiste Jachiet.

Aller chercher de nouveaux leviers de compétitivité

Sopra Steria se donne donc les moyens de mieux accompagner les clients dans une démarche globale d’innovation. Le spécialiste de la transformation digitale les aide à se repenser. « L’idée est d’immerger nos clients dans d’autres univers, de leur permettre de s’ouvrir, d’expérimenter de nouvelles choses et de réfléchir à la diffusion du digital dans l’entreprise. L’innovation implique, en effet, d’opérer une veille technologique mais aussi de se donner les moyens d’envisager de nouvelles approches et façons de faire, commente encore Baptiste Jachiet. L’innovation permet également de rechercher de nouveaux cas d’usages afin d’obtenir des gains pour le business. Ces espaces, accessibles depuis nos locaux ou qui peuvent aussi être mis en œuvre directement chez le client, ont été pensés pour cela. Selon le client, plusieurs sessions peuvent être mises en place, autour d’une technologie donnée ou d’une activité sectorielle par exemple. En compagnie de nos experts, dans ses laboratoires, le client va pouvoir développer de nouvelles idées, bien définir les projets qui constitueront de réels leviers de compétitivité, en vérifier la pertinence, avant de les industrialiser. »

Un accompagnement agile, de bout en bout

Dans la concrétisation, du POV, Sopra Steria est en mesure d’accompagner ses clients à travers des méthodes Agile et DevOps, permettant de limiter les risques et de garantir le déploiement et l’industrialisation du projet. « Pour Sopra Steria, en outre, ces espaces constituent de belles vitrines de notre savoir-faire, des compétences dont nous disposons, de notre capacité à mettre en œuvre des projets innovants dans de très nombreux domaines », conclut le responsable du Digilab Luxembourg.