BIL Manage Invest, gestionnaire de fonds alternatifs confirmé

BIL Manage Invest (BMI), société spécialisée dans la structuration de véhicules d'investissement traditionnels et alternatifs et filiale à 100 % du Groupe Banque Internationale à Luxembourg (BIL), vient d’obtenir l’agrément AIFM de la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF).

BIL Manage Invest (BMI), société spécialisée dans la structuration de véhicules d’investissement traditionnels et alternatifs et filiale à 100 % du Groupe Banque Internationale à Luxembourg (BIL), vient d’obtenir l’agrément AIFM de la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF).

BMI offre une large gamme de services en architecture ouverte, couvrant notamment la structuration de fonds, la gestion de portefeuille et des risques et la supervision de certains délégataires. La création de BMI remonte à juin 2013 et s’inscrit dans la
réalisation des plans de développement stratégique déployés par la BIL à l’horizon 2015.

François Pauly, administrateur délégué de la BIL (en photo) s’est félicité de l’agrément de la CSSF et a déclaré : « Cette nouvelle filiale a été créée pour répondre aux exigences de la directive européenne sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs. Celle-ci représente une opportunité indéniable pour le Luxembourg qui est reconnu comme un leader dans le monde des fonds et pourra clairement capitaliser sur son expérience et sa capacité d’adaptation au cadre réglementaire développé au cours de ces 25 dernières années. »

La directive AIFM permet aujourd’hui à la Place financière de disposer d’un cadre harmonisé pour les gestionnaires de fonds alternatifs mais aussi d’une norme européenne via la mise en place d’un passeport européen pour leur commercialisation. Pour Alexandre Dumont, CEO de BIL Manage Invest, « le Luxembourg renforce son attrait en attirant toute une série d’experts afin de délivrer aux gérants alternatifs des solutions adaptées en matière de gestion des risques, de gouvernance et d’administrateurs indépendants. Une réponse plus holistique est l’émergence de sociétés de gestion pour tiers qui permet de se conformer aux exigences de la nouvelle directive. C’est le pari qu’a fait le Groupe BIL en positionnant BMI en third party manco pour apporter une infrastructure réglementaire à toute une série de promoteurs en recherche de solution AIFM externe. »