C’est la qualité des projets qui permet de convaincre les candidats

Depuis fin 2013, exigo, société de conseil a développé un service de recrutement et sourcing IT , en parallèle à son activité de recrutement et sourcing finance. Marion Henriet, responsable du service, livre un regard sur les besoins et les enjeux en matière de compétences.

Depuis fin 2013, exigo, société de conseil a développé un service de recrutement et sourcing IT , en parallèle à son activité de recrutement et sourcing finance. Marion Henriet, responsable du service, livre un regard sur les besoins et les enjeux en matière de compétences. 

Par Sébastien Lambotte

Marion, quelle est votre perception de l’évolution du besoin en compétences IT au Luxembourg ?

exigo est actif aussi bien dans des secteurs liés au métier qu’à l’IT. Pour ce dernier, j’ai pu constater en deux ans une évolution sensible de la demande du marché.

Actuellement, la tendance est aux développeurs et DevOps, en réponse à l’évolution des besoins de profils combinant des compétences techniques et opérationnelles.

Nous recherchons en permanence des Project Managers, des Business Analysts ou encore des Heads of IT.

Exigo s’est également spécialisé dans le recrutement de profils SAP depuis deux ans.

Le marché est-il en capacité de répondre aux besoins des diverses institutions ?

En règle générale oui, mais cela dépend des profils recherchés. Il y a des profils plus rares que d’autres, et que l’on ne trouve pas sur le marché luxembourgeois. Dans ce cas, nous n’avons pas d’autre choix que d’étendre notre champ de recherche, en allant notamment chercher les candidats au delà des frontières.

Il est également possible de trouver des bons profils via notre réseau ou sur les réseaux sociaux. Nous participons aussi régulièrement à des salons de l’emploi au Luxembourg et à l’étranger, afin de trouver de nouvelles candidatures.

Il serait intéressant que le Luxembourg investisse davantage dans la formation en IT afin de répondre aux besoins futurs.

Est-il nécessaire de débaucher ? Et, si oui, qu’est-ce qui motive les compétences à changer d’employeur ?

Chez exigo nous essayons de privilégier les demandeurs d’emploi. Cependant, en prenant en compte les besoins actuels en compétence, il est très rare que les bons candidats restent sans emploi.

Nous faisons donc beaucoup de sourcing et mettons à profit le vivier que nous avons crée. Il est également intéressant, d’être présent lors de la fermeture d’une société afin de pouvoir donner une nouvelle opportunité aux salariés.

Les motivations varient selon le profil. Lors de notre process de recrutement, nous nous rendons compte que ce qui motive les candidats c’est avant tout le projet, l’environnement de travail, et évidemment le salaire. Toutefois, ce dernier critère n’est pas nécessairement le plus important.

Quelles sont les clés d’un bon recrutement ?

Faire un bon recrutement c’est allier le bon profil à la bonne opportunité. Cela commence par une bonne compréhension du client, de ses attentes. Il faut considérer les enjeux techniques, connaître la culture des clients, le projet dans son ensemble.

En tant que recruteur, nous sommes amenés à développer un sixième sens pour évaluer les candidats

Les compétences techniques validées, il ne faut pas négliger les soft skills, qui sont tout aussi importantes.