« Chaque collaborateur me donne de l’énergie »

Originaire de France, Corinne Lozé a passé toute sa carrière dans le secteur des télécommunications. Après avoir notamment contribué au développement du mobile et du digital sur le continent africain, elle a rejoint le Luxembourg voici bientôt deux ans en qualité de CEO d’Orange. En toute décontraction, elle évoque son parcours et partage avec nous ce qui l’anime au quotidien.

Depuis plus de vingt ans, Corinne Lozé œuvre, à travers les différentes fonctions qu’elle exerce, au déploiement des télécoms. « Ce n’est pas vraiment un hasard si j’ai suivi cette voie, explique-t-elle. Il s’agit d’un domaine innovant, en mouvement constant. Nous n’avons de cesse de relever des challenges et de faire face à des transformations. C’est ce qui rend ce secteur si intéressant à mes yeux. » 

De l’Aubrac volcanique à Bangui la centrafricaine

Originaire de la région de l’Aubrac, au cœur du Massif central, Corinne Lozé, après dix premières années passées au sein du groupe Orange en France puis à l’international, crée en 2010 Orange StarAfrica, un portail médiatique panafricain dédié à des thématiques telles que l’entrepreneuriat, le sport et le divertissement. Un projet qui la mène au poste de CEO d’Orange Centrafrique et la conduit à s’installer, en 2014, à Bangui, la capitale du pays.

De ces cinq années passées sur le continent africain, Corinne Lozé retient « à quel point les télécoms sont indispensables. Nous nous en rendons compte ici, mais c’est encore plus vrai là-bas. Dans des villages plus éloignés, elles sont le seul moyen de rester en contact avec sa famille ou, plus simplement encore, de contacter un médecin, explique-t-elle. Les télécoms ont cette capacité de nous relier et c’est notre responsabilité, en tant qu’opérateur, d’assurer cette mission. Cette expérience en Afrique a encore davantage donné un sens au métier que j’exerce. »

À la découverte d’un pays au grand dynamisme

Corinne Lozé a ensuite débarqué au Luxembourg afin de prendre ses fonctions de CEO d’Orange en février 2019. « J’arrivais d’un continent très dynamique et innovant dans le secteur des télécoms. Le Luxembourg me semblait avoir cette même approche. Et c’est effectivement ce que j’y ai trouvé. Le Grand-Duché se donne les moyens de ses ambitions et prend des décisions fortes pour avancer. C’est très agréable et motivant de travailler dans un tel contexte. »

En dehors du travail aussi, et en tant que nouvelle résidente grand-ducale, Corinne Lozé a trouvé sa place ici. « Le Luxembourg offre une grande qualité de vie. C’est aussi un très beau pays, à taille humaine, ce qui rend les choses très faciles au quotidien. J’adore vivre ici, confie-t-elle. Pouvoir être ainsi en contact avec des gens de tous horizons, côtoyer une telle diversité dans un si petit pays, c’est en fait assez incroyable. »

Des défis à relever

Aujourd’hui, en tant que CEO, Corinne Lozé s’attelle à mener à bien la transformation digitale de l’entreprise qu’elle dirige et à accompagner de déploiement de la 5G dans le pays. « J’ai la chance d’être entourée d’une équipe extrêmement motivée de 150 collaborateurs, qui ont l’envie d’innover, de créer. Ça donne de l’énergie au quotidien, et j’espère leur en donner en retourIl y a une vraie volonté de faire avancer les choses, de tester de nouvelles idées pour toujours s’améliorer. Les infrastructures, les technologies ne cessent de se développer, les usages aussi. Nous devons nous montrer particulièrement agiles pour y répondre. » 

La crise sanitaire actuelle a d’ailleurs encore fait évoluer les besoins des clients et des collaborateurs, soulevant de nouveaux enjeux. « La deuxième vague que nous connaissons pour l’instant est vécue différemment par les salariés. Le « tout en télétravail » n’est plus autant apprécié. Les collaborateurs aimeraient être au bureau, retrouver leurs collègues, constate Corinne Lozé. Le digital et les outils technologiques ne peuvent pas tout remplacer, le contact humain reste essentiel. » Pour la CEO, il importe d’être à l’écoute et attentif à l’état d’esprit de chacun, de parvenir à préserver le lien et la communication, tant formelle qu’informelle, et de se montrer suffisamment agile et flexible pour répondre aux attentes et besoins des collaborateurs. 

La pandémie amène aussi à relever de nouveaux défis. De manière générale, elle a constitué un formidable boost pour la digitalisation, et ce dans le monde entier. Le confinement a aussi amené Orange à créer de nouveaux services pour ses clients très rapidement, afin de continuer à répondre à leurs besoins, tels que le click & collect dans les shops ou la livraison à domicile. « Récemment, nous avons également lancé d’autres services pour offrir une expérience de shopping en ligne améliorée, souligne Corinne Lozé. Ils permettent par exemple d’échanger par téléphone ou appel visio avec nos conseillers, de voir des produits en vidéo, de poser toutes ses questions au vendeur en direct, etc. On constate que cela plaît aux clients. In fine, toute crise amène des opportunités. » Reste à les saisir.

AUTOUR D’UN VERRE

Qu’est-ce que vous prenez ?

Une Gentiane. C’est un digestif fabriqué à partir de la fleur du même nom, qui pousse sur le plateau de l’Aubrac, d’où je suis originaire.

Avec qui aimeriez-vous partager un verre ?

Être entourée de ma famille et de mes amis, boire un verre ensemble, c’est pour moi le plus grand bonheur. Et encore plus dans le contexte actuel.

Votre truc pour décompresser en fin de semaine ?

Je suis bénévole au Centre de soins pour la faune sauvage. Je m’y rends tous les dimanches matin. Je m’occupe de nettoyer les endroits où sont placés les animaux pour être soignés avant d’être relâchés dans la nature. Cela me fait un bien fou.

Une destination pour souffler ?

Je dirais trois destinations : l’Aubrac bien sûr, mais aussi la Mongolie et le delta de l’Okavango dans le nord du Botswana. Sublime !