Connecter ses objets : un guide complet pour bien démarrer

L’Internet des objets est source d’opportunités pour les entreprises et institutions. Toutefois, pour profiter des gains d’efficience auxquels la technologie permet d’accéder, il faut pouvoir faire les bons choix. Dans son guide pour connecter les objets IoT avec la carte SIM M2M, Matooma vous donne les clés pour bien vous lancer.

La connectivité des objets offre de nombreuses nouvelles opportunités. Elle permet aux organisations de facilement collecter des données dans la plupart des environnements et de faire remonter ces données pour les analyser et prendre des décisions. Ces nouveaux usages permettent de soutenir l’activité et de profiter de réels gains de performance.

Il existe plusieurs technologies pour connecter vos objets : cellulaire, LPWAN, Wi-Fi, etc.

Quelle que soit la solution envisagée, la carte SIM M2M est un élément essentiel pour connecter vos objets et faire remonter les données souhaitées.

 

Je télécharge le guide

 

Qu’est-ce qu’une carte SIM M2M ?

La carte M2M se présente comme une solution fiable et pérenne pour connecter vos objets et vous accompagner dans toutes les phases de votre projet IoT : du PoC, en passant par le déploiement, jusqu’à la phase de scalabilité.

La carte SIM M2M se distingue des cartes SIM que l’on trouve dans tous nos téléphones ou tablettes et qui nous permettent d’effectuer des appels entre personnes ou encore de naviguer sur Internet.

Vous pouvez trouver les cartes SIM M2M partout et dans tout type de lieux : les ascenseurs, les terminaux de paiement, les compteurs intelligents, ou encore les bennes à ordures. Elles sont plus résistantes, donc plus pérennes que des cartes SIM traditionnelles, et peuvent être multi-opérateurs. Les offres proposées autour de la technologie SIM M2M permettent d’intégrer plusieurs cartes dans un même package et d’accéder à une plateforme de gestion des cartes SIM.

Les avantages d’une carte SIM multi-opérateur 

Les cartes SIM M2M multi-opérateurs ont la capacité de se connecter aux différents réseaux locaux et ce, dans chaque pays. L’objet connecté va demander à la carte SIM le scan des différents réseaux disponibles. Elle se connectera alors au meilleur réseau disponible selon ses propres critères. En cas de coupure du réseau, l’objet pourra relancer un scan des réseaux disponibles et pourra se connecter sur un nouveau réseau à l’aide de la SIM. Ce système permet d’améliorer la continuité du service, de limiter les interventions des experts techniques et donc, de réduire les coûts de déplacement tout en optimisant la productivité.

Se poser les bonnes questions

La mise en œuvre d’un réseau d’objets connectés au départ d’une technologie SIM multi-opérateur implique de pouvoir répondre à un certain nombre de questions, notamment si le déploiement s’envisage à l’échelle internationale.

  • Comment appréhender les enjeux de roaming ?
  • Comment assurer une maintenance à distance ?
  • IP fixe ou dynamique, IP publique ou privée : quelle solution privilégier ?
  • Quel modèle de tarification : sur-mesure mutualisé ou au compteur ?
  • Carte SIM avec data, SMS ou voix : le concept du barring
  • Comment assurer une connectivité fiable avec la carte SIM sans steering
  • Quel format de carte SIM est adapté à votre objet ?
  • Quelles doivent être les fonctionnalités de votre plateforme de gestion de vos cartes SIM ?
  • Faut-il privilégier l’eSIM à la carte SIM M2M ?

 

Un guide complet pour faire de votre projet IoT une réussite

Dans son guide pour connecter vos objets IoT avec la carte SIM M2M, Matooma vous donne les clés pour bien vous lancer. La société spécialisée dans la connectivité des objets vous propose une méthode pas à pas pour choisir votre abonnement M2M. Avec ce guide, vous disposez de toutes les clés pour faire de votre projet IoT un succès.

J’accède au guide complet

 

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *