Construire « l’entreprise intelligente »

Au fur et à mesure de l’évolution des nouvelles technologies, la valeur fournit par ‘la donnée’ augmentera fortement. L’entreprise intelligente de demain sera celle qui saura au mieux exploiter cette valeur, afin de créer des éléments différentiateurs par rapport à ses concurrents. Fujitsu supporte la mise en œuvre de nouveaux modèles d’organisation, afin d’aider les entreprises sur le chemin de la transformation.

Cédric Jaoul, Service Director & Yannick Bruck, Head of AI, Analytics & IoT au sein de Fujitsu Luxembourg

Ces dernières années, quand nous parlions de transformation digitale, nous évoquions souvent des projets d’amélioration des processus, s’appuyant principalement sur des développements applicatifs. Rares étaient les projets qui intégraient une couche d’intelligence artificielle. A l’avenir toutefois, les acteurs qui réussiront à se différencier seront ceux qui, au départ de la donnée, parviendront à mieux utiliser les modèles d’intelligence artificielle pour créer de la valeur. 

« Dans cette optique, et en vue de construire une entreprise intelligente, les acteurs devront se doter des bons outils et s’inscrire dans une nouvelle approche de la transformation digitale, commente Cédric Jadoul, Service Director au sein de Fujitsu Luxembourg. Le défi sera de bénéficier des possibilités offertes par l’automatisation et l’intelligence artificielle. »

Une donnée de qualité, bien gérée

Construire l’entreprise intelligente implique en premier lieu de disposer d’une donnée de qualité, bien gérée, que l’on va pouvoir enrichir dans le temps. « Beaucoup d’acteurs, cependant, ne se sont pas encore dotés d’un modèle de gouvernance ainsi que d’une structuration de leurs données leur permettant d’en extraire de la valeur, » commente Yannick Bruck, Head of AI, Analytics & IoT au sein de Fujitsu Luxembourg. 

Si l’on peut considérer cela comme un handicap, il est aujourd’hui possible de rattraper le retard grâce à des nouveaux outils intelligents de structuration de la donnée. A partir de 15 fichiers Excel, par exemple, suivant une approche DataOps, il est possible de réorganiser les informations disponibles, qu’elles soient structurées ou non. De cette manière, on peut en extraire de la valeur très rapidement. 

 

Enrichir progressivement la donnée

Au-delà de cet ajustement, il est essentiel que l’organisation se dote d’une gouvernance forte de la donnée. Elle doit lui permettre d’enrichir ses bases de données, intégrer de nouvelles sources, comme l’IoT ou l’open-data par exemple, afin d’en générer toujours plus de valeur. De cette manière, elle permettra d’établir de meilleures prédictions, anticiper les attentes des clients, mieux les servir. « Progressivement, l’organisation va pouvoir tester, puis utiliser de nouveaux modèles cognitifs et implémenter des solutions s’appuyant sur l’intelligence artificielle au service de son business », poursuit Yannick Bruck.

 

Aller chercher le meilleur de l’IA

Ces nouvelles technologies n’ont jamais été aussi facilement accessibles, à travers notamment les différentes plateformes cloud public. Dès lors, toute transformation digitale vers une entreprise intelligente implique d’être en mesure d’orchestrer de manière dynamique l’ensemble de ses ressources informatiques, que celles-ci soient liées à l’infrastructure, à la puissance de calcul ou aux services. « On parle désormais d’orchestration hybride, commente Cédric Jadoul. L’entreprise doit se doter des capacités de garantir la cohérence de l’ensemble. Chaque cloud provider a des atouts à faire valoir, et des nouvelles possibilités se rajoutent chaque jour. L’idée est de pouvoir aller chercher le meilleur dans chaque cloud disponible. »

 

Se doter d’une approche multi-cloud

A cette fin, Fujitsu propose une plateforme multi-cloud, permettant à une entreprise choisir entre ressources on-premise et solutions de différents cloud providers, tout en gardant la maîtrise de son environnement. « Les enjeux sont nombreux. Selon le client et la sensibilité de ses données, il faut faire des choix. Au niveau technique, de nombreuses solutions permettent de répondre à chaque besoin », explique Yannick Bruck. 

Préserver la confidentialité des données

« L’approche de Fujitsu intègre systématiquement une dimension de compliance, précise Cédric Jadoul. Le choix d’une solution cloud doit, à nos yeux, absolument tenir compte de ces enjeux.  Si l’on s’attache à décortiquer les conditions d’utilisation de certains services, on découvre que certains cloud providers s’attribuent le droit d’utiliser les données transmises à d’autres fins. En termes de confidentialité, ce sont des enjeux à considérer. Chaque choix, qu’il s’agisse de la solution cloud ou d’une option architecturale, doit s’appuyer sur une solide analyse. »

Une mise en œuvre facile et rapide

Sur ces fondations, composées d’une plateforme multi-cloud et d’une gestion dynamique de la donnée, l’organisation pourra plus facilement envisager des voies de différenciation s’appuyant sur les technologies cognitives. 

« Aujourd’hui, avec notre maîtrise de ces enjeux et l’expérience acquise en accompagnant de nombreux projets, notre volonté est d’aider les organisations à intégrer de l’intelligence au cœur de leurs processus, » commente Cédric Jadoul. 

Aujourd’hui, la mise en œuvre de telles solutions n’implique pas forcément des développements conséquents. « Les possibilités offertes par le cloud nous permettent de mettre très rapidement en place des applications fonctionnelles, dites cloud native, n’impliquant pas forcément des développements lourds », conclut Yannick Bruck. De cette manière, chaque organisation peut entrer dans l’ère de l’entreprise intelligente.