Dans l’open space avec Caroline Simon

Devenue tout récemment la nouvelle Managing Director de CTG Luxembourg PSF, Caroline Simon a une longue expérience en gestion des ressources humaines. Au terme d’une année très particulière, elle insiste sur l’importance de maintenir du lien avec les équipes tout en soulignant le côté positif que le télétravail revêt pour certains collaborateurs. 

 

En cette année si particulière, quels sont les principaux défis en matière de gestion des ressources humaines ?

Le défi majeur dans un contexte de télétravail généralisé est de maintenir la cohésion d’équipe. Ce n’est pas facile, en effet, de garder le même lien avec nos collègues et de continuer à partager les informations comme nous le faisions en étant au bureau. Les contacts avec nos employés en clientèle ont été affectés aussi : nous étions habitués à aller les rencontrer sur leur lieu de travail, mais eux aussi sont souvent passés en télétravail.

En outre, pour un responsable des ressources humaines, il est plus compliqué de détecter ce qui va et ne va pas pour les collaborateurs. Pour certains, le télétravail est en effet source d’angoisse alors que d’autres s’y épanouissent. 

Le télétravail est donc devenu la règle chez CTG Luxembourg ?

Nous avons décidé d’autoriser le télétravail dès le premier jour du confinement, en mars, jusqu’en fin d’année : c’est donc la règle générale chez CTG. Mais il y a des exceptions : certains employés sont sur des missions ou chez des clients imposant une présence. Nous acceptons également que les collaborateurs qui le souhaitent viennent travailler au bureau. Pour certains, le télétravail est compliqué : logement non adapté, présence d’enfants en bas âge… Il y a aussi des collaborateurs qui ont besoin de l’énergie d’une équipe. Nous avons évidemment tout mis en place pour que les employés travaillent au bureau dans des conditions sanitaires optimales. 

Comment vos équipes vivent-elles cette crise qui se prolonge ? 

Il y a clairement un impact sur les équipes, et celui-ci peut être positif ou négatif, en fonction des personnes. Pour les caractères plus introvertis, qui savent puiser de l’énergie en eux-mêmes, le télétravail est plutôt positif : ils sont moins interrompus, plus efficaces. Par contre, pour d’autres, il y a vraiment un besoin d’échanger avec ses collègues et le fait de se retrouver seul peut poser problème. La meilleure façon de gérer est donc de savoir s’adapter à chaque individu plutôt que de gérer par équipe.

Dans votre secteur, il est difficile de trouver les talents nécessaires. La crise a-t-elle renforcé cette situation ? Comment procédez-vous pour recruter ?

Au-delà de la crise sanitaire, nous avons effectivement des difficultés à trouver les profils que nous cherchons car il s’agit de profils rares ou très sollicités. Mais nous continuons tout de même à recruter et la Covid-19 n’a pas changé grand-chose à cette situation. Nos recruteurs sont en télétravail et réalisent leurs entretiens par vidéo. Nous avons également organisé une permanence RH au bureau. Les candidats engagés peuvent ainsi venir signer leur contrat, recevoir leur package de bienvenue, et rencontrer certains membres du personnel sur place. C’est très important pour un nouveau collaborateur de pouvoir rencontrer ses collègues ou responsables lorsque c’est possible.

L’équilibre vie privée/professionnelle et le bien-être au travail sont de plus en plus importants pour les candidats. Quelle importance y accordez-vous chez CTG ?

Il s’agit d’une préoccupation de base pour CTG Luxembourg depuis de nombreuses années : il s’agit même de notre marque de fabrique. Nous avons mis en place, dès les débuts de CTG, le poste de Competence Developer, qui offre un suivi rapproché à nos collaborateurs, en termes de carrière, de formation, de bien-être, etc. Nous comptons un Competence Developer pour 50 employés. Nous bénéficions également du label RSE, dont l’un des volets met l’accent sur le bien-être des employés.

Pensez-vous que les RH, plus que jamais, doivent occuper une place centrale dans les organisations ?

Oui, tout à fait. Il y a quelques années, les RH n’étaient pas considérées comme une fonction à part. Il s’agissait d’un rôle pris tantôt par un directeur, tantôt par une personne administrative. On pensait que tout le monde pouvait le faire. Or, il s’agit d’un métier : le people management, le leadership, ce n’est pas donné à tout le monde et cela demande de réelles compétences. Ces fonctions, bien exercées, apportent une réelle plus-value à l’entreprise.

Infos +

Bureau ouvert ou fermé ?

Certains métiers et certains caractères ont besoin d’espaces ouverts qui permettent de profiter de l’énergie des collègues, d’autres de bureaux fermés qui offrent du calme et une certaine confidentialité. Chez CTG Luxembourg, nous avons opté pour des espaces mixtes avec de grands bureaux ouverts d’une part, et des pièces fermées de l’autre pour répondre à certains besoins.

Vos applis indispensables ?

OUTLOOK : Pour le travail, l’application me permet de rester connectée.

GOOGLE : Pour n’importe quelle recherche, c’est à Google que je fais appel.

ADIDAS RUNNING : Une app de running que je trouve très efficace pour ma pratique sportive.