Dans l’open space avec Jourdan Serderidis

A la tête du groupe ARHS, qui compte désormais 1700 personnes dont un millier au Luxembourg, l’entrepreneur évoque avec nous les enjeux liés à la gestion des collaborateurs. Le challenge ? Maintenir la croissance tout en préservant l’esprit d’entreprendre. 

Quel est le principal défi pour les ressources humaines aujourd’hui ? 

Notre croissance s’établit de manière continue entre 15 et 25% par an. Sur l’année fiscale 2020, qui s’est clôturée en juin, nous affichons un résultat de 205 millions de chiffre d’affaires. Pour accompagner cette dynamique, le principal challenge réside dans la bonne intégration des ressources. Aujourd’hui, 40 % des collaborateurs travaillent dans nos bureaux, sur des projets de développement forfaitaire tandis que 60% sont chez le client. En permanence, nous devons donc trouver des compétences qui correspondent aux besoins exprimés par nos clients ou qui soient en capacité de s’intégrer dans la culture d’entreprise d’ARHS, autour de valeurs d’excellence, d’engagement, de collaboration fortes. Le vrai défi est de permettre à chaque talent individuel de s’épanouir au cœur d’un projet collectif. 

Quels sont les principaux leviers d’intégration dans un groupe comme le vôtre ?

Le contact humain et la communication. Notre activité professionnelle, avec notre capacité à mettre en œuvre des projets complexes, ne peut s’envisager sans échange authentique entre les personnes. Au-delà des possibilités que nous offrent Microsoft Teams ou Zoom, rien ne remplace la spontanéité des échanges informels pour construire des relations saines et solides dans le temps. 

Comment les équipes ont elles vécu cette crise ?

Chaque personne réagit de manière très différente à la situation, en fonction de ses peurs et inquiétudes, de son exposition à la maladie, des changements de rythmes et d’habitudes au niveau familial. Notre rôle, au niveau du management, est d’accompagner chacun au mieux, en indiquant des tendances claires. Il faut fixer un cadre garantissant la sécurité de chacun et rester positif, trouver comment continuer à travailler, échanger, vivre de la manière la plus normale possible. 

Comment préserver cet esprit entrepreneurial dans un groupe de votre taille ?

Évidemment, passer d’une dizaine de collaborateurs en 2003 à 1700 aujourd’hui fait que c’est plus difficile. Avec cette taille, il faut parvenir à concilier une grande diversité d’aspirations. La volonté reste toutefois d’emmener tout le monde vers l’avant. Notre organisation y contribue. Le groupe compte 14 entités différentes. Rien qu’au Luxembourg, on en dénombre cinq. Au sein de chacune, nous privilégions une structure la plus plate possible, en laissant beaucoup d’autonomie organisationnelle aux équipes. Toutes disposent d’une grande indépendance à la poursuite des leurs objectifs. 

Alors que le marché est tendu, que les profils sont rares, comment gérez-vous vos recrutements ?

Nous avons une équipe en charge du recrutement dans chaque entité du groupe, qui travaille en étroite collaboration avec les forces commerciales. Nous cherchons à recruter les bonnes compétences mais aussi les profils jeunes, avec un fort potentiel de développement. Face à une concurrence de plus en plus féroce, nous devons nous montrer attractifs, d’abord en proposant des challenges intéressants aux candidats, des projets sur lesquels ils pourront s’épanouir. Ensuite vient le package salarial, qui doit être compétitif. Puis, de plus en plus, il y a des considérations liées à la proximité entre lieu de travail et domicile, à la flexibilité du temps de travail. 

Bureau ouvert ou fermé ?
La porte de mon bureau est toujours ouverte. Mes collaborateurs peuvent y venir sans frapper à la porte. Comme je le disais, je considère la communication comme un des enjeux les plus importants pour notre développement, pour renforcer notre capacité à mettre en œuvre les projets complexes, qui constitue aujourd’hui une des grandes forces du groupe. 

 

Vos applis indispensables ?

WHATSAPP
J’utilise beaucoup WHATSAPP, qui permet de communiquer facilement et rapidement tant au niveau professionnel que privé. 

WAZE
J’utilise WAZE pour me déplacer efficacement.

iTUNES
L’application d’Apple m’accompagne en musique dès que j’en ai besoin.