De l’industrie à l’IT

Diplômé d’une école de commerce bordelaise, Laurent Piquet a fait l’ensemble de sa carrière au Luxembourg, d’abord dans l’industrie, puis dans l’IT. Depuis quelques mois, en tant que Sales Manager Infrastructure & Software au sein de NSI Luxembourg, il a pour mission de structurer l’équipe commerciale de la société pour lui permettre de gagner du terrain dans un environnement ultra-concurrentiel.

Laurent Piquet, Sales Manager – NSI

Arrivé au mois de novembre dernier au sein du département commercial de NSI Luxembourg, Laurent a déjà une longue expérience dans le secteur de l’IT au Luxembourg. Sa formation est pourtant 100% commerciale et il a commencé sa carrière dans un tout autre domaine. « J’ai mené mes études au sein de l’INSEEC de Bordeaux, une école de commerce, explique le Sales Manager Infrastructure & Software de NSI Luxembourg. C’est là que j’ai développé une véritable fibre commerciale, et la conscience qu’il est crucial de bien comprendre les besoins des clients pour leur proposer une solution adaptée. Un vendeur ne doit pas seulement proposer un bon prix pour un produit, il doit également offrir une approche globale à son client. »

L’ERP, première entrée dans l’IT

Son diplôme en poche, c’est grâce à son épouse que Laurent, originaire de la région parisienne, atterrit au Luxembourg. « Elle est Lorraine d’origine et nous nous étions dit que nous nous installerions là où le premier d’entre nous trouverait du boulot. Elle a trouvé dans sa région d’origine et je l’ai donc suivie. Le Luxembourg regorgeant d’opportunités, c’est là que j’ai obtenu mon premier travail », se souvient Laurent. C’est d’abord dans l’industrie que commence la carrière professionnelle du Parisien. « J’ai travaillé au sein d’une verrerie, où je me suis occupé de mettre au point le plan d’assurance qualité. Cela m’a été très utile, car j’ai pu avoir une vue sur l’ensemble des process à l’œuvre au sein de l’entreprise, de l’achat des matériaux à la gestion des stocks, en passant par la production. »  

Suite à un passage chez un autre entrepreneur où il s’occupe de gérer l’achat des matières premières, Laurent est contacté par Siemens. C’est là qu’il va commencer à toucher concrètement à l’IT. « Ils cherchaient une personne avec une connaissance des process industriels, pour la vente d’un outil ERP. C’est ainsi que j’ai rejoint ce grand groupe et que j’y ai travaillé durant sept ans », précise le nouveau Sales Manager de NSI Luxembourg.

D’utilisateur à vendeur

C’est donc au sein du groupe Siemens que Laurent a commencé à en apprendre plus sur les infrastructures informatiques. A cette époque, la société allemande commençait en effet à développer des contrats d’outsourcing. Alors qu’il avait d’abord appris à connaître l’infrastructure et les différents outils informatiques professionnels en tant qu’utilisateur, d’un point de vue fonctionnel, Laurent s’est lentement mué en vendeur de solutions de ce type. « Au départ, je n’avais pas d’affinités particulières avec l’IT, mais j’y ai rapidement pris goût, explique-t-il. C’est un secteur qui est en évolution perpétuelle. Aujourd’hui, on parle de choses qui n’étaient pas imaginées il y a quelques années :  le cloud, la digitalisation et l’automatisation des process d’entreprise, l’intelligence artificielle… Il faut sans cesse apprendre pour pouvoir conseiller au mieux les clients. C’est un aspect que j’apprécie beaucoup. »

Passé de Siemens à HP – un autre fabricant d’envergure mondiale – Laurent a ensuite rejoint Tech-IT. Sa nouvelle fonction au sein de NSI Luxembourg, qu’il occupe depuis le mois de novembre dernier, lui permet de travailler au cœur d’une société à dimensions réduites, tout en pouvant compter sur le support d’un groupe. « J’apprécie le dynamisme et les compétences très larges présentes au sein de cette structure, explique-t-il. En rejoignant cette société relativement jeune au Luxembourg, il y a aussi un challenge intéressant à relever. Après seulement deux ans de fonctionnement, il faut encore mettre en place certaines choses au niveau commercial, et ce sera notamment mon rôle de structurer l’équipe et de la faire évoluer. » En s’appuyant sur les partenariats existants, Laurent compte bien participer au développement de NSI au Luxembourg. « La concurrence est rude dans ce petit pays. Il faut donc rester constamment au courant des nouvelles technologies mais aussi parvenir à se différencier en étant force de proposition, en donnant le bon conseil, en anticipant les besoins du client. Et je crois que NSI Luxembourg a toutes les cartes en main pour répondre aux défis de demain », conclut Laurent.