De nouvelles ambitions pour Datacenter Luxembourg

Datacenter Luxembourg poursuit sa croissance depuis ses nouvelles installations de Bettembourg. Orienté vers l’international, désireux de répondre aux besoins d’acteurs développant des activités liées à l’Internet, l’opérateur luxembourgeois est parvenu à se faire une belle place au cœur du marché et entend tout prochainement renforcer plus encore sa position.

Datacenter LuxembourgFrederic-Prime poursuit sa croissance depuis ses nouvelles installations de Bettembourg. Orienté vers l’international, désireux de répondre aux besoins d’acteurs développant des activités liées à l’Internet, l’opérateur luxembourgeois est parvenu à se faire une belle place au cœur du marché et entend tout prochainement renforcer plus encore sa position. Par Sébastien Lambotte

« l’ambition est que MEGA, un de nos grands comptes actuels, devienne client parmi les autres »

Fournisseur de services IT liés aux data centres, qu’il s’agisse de cloud, de colocation ou de connectivité, Datacenter Luxembourg a depuis toujours opté pour un positionnement différent de celui de ses concurrents luxembourgeois. Alors que beaucoup, avec le statut de PSF, on fait de l’externalisation des systèmes d’information des acteurs financiers leur fond de commerce, Datacenter Luxembourg s’attache à répondre aux besoins d’autres business. « Notre clientèle cible, ce sont des acteurs de l’Internet, des sociétés internationales qui développent de l’e-business et qui, pour cela, ont besoin de managed services et d’IP transit, explique Frédéric Prime, CEO de Datacenter Luxembourg. Nous avons développé, en quinze ans, une réelle expertise dans ce domaine, afin de servir des acteurs internationaux. » Le plus emblématique de ses clients est sans aucun doute MEGA, qui héberge l’ensemble de son service au Luxembourg.

65% de clients internationaux

« la capacité d’accueil dont nous disposons permet aujourd’hui de faire la différence »

En ce début d’année, après avoir mené à terme, avec succès, une stratégie établie sur cinq ans, Datacenter Luxembourg a redéfini ses objectifs, pour aller plus loin encore. « Nous avons une double stratégie, avec des ambitions de développement au niveau national, mais surtout une croissance à aller chercher auprès d’acteurs internationaux, poursuit le CEO. Aujourd’hui, nous avons un ensemble de solutions techniques et un réseau de partenaires qui nous permet, depuis le Luxembourg, de rivaliser avec d’autres fournisseurs de services internationaux. »

Il y a cinq ans, la clientèle de Datacenter Luxembourg était composée à 80% d’acteurs nationaux pour 20% d’internationaux. La stratégie suivie sur ces cinq dernières années a permis au provider d’inverser le rapport. « Aujourd’hui, on compte 65% de clients internationaux et notre chiffre d’affaires au niveau national n’a pas diminué », précise Frédéric Prime.

Rien à envier à d’autres acteurs établis

« opter pour une démarche plus agressive à l’égard de grands concurrents sur les marchés internationaux. »

Pour convaincre, Datacenter Luxembourg peut mettre en avant sa capacité de colocation, des centres de données de dernière génération, des connexions de qualité vers les grandes capitales européennes, une offre exceptionnelle en IP transit. « Pour un client qui a besoin d’énormément de bande passante, notre offre n’a rien à envier aux autres. Par rapport à d’autres places, positionnées avant le Luxembourg, comme les Pays-Bas ou l’Allemagne, la capacité d’accueil dont nous disposons permet aujourd’hui de faire la différence », assure Frédéric Prime.

L’offre de Datacenter Luxembourg, s’appuyant sur quinze années d’expérience au service des acteurs les plus exigeants, lui permet de rivaliser avec les plus grands. Entre les solutions de cloud, de cloud privé mutualisé, de cloud privé dédié ou de cloud hybride, Datacenter Luxembourg met en place des solutions sur-mesure pour répondre aux besoins spécifiques de chacun de ses clients, avec un haut niveau de garantie.

Bien investir sur les trois prochaines années

« le marché du cloud va bouger et des évolutions technologiques importantes devront être intégrées. »

La nouvelle stratégie de Datacenter Luxembourg s’étend sur 3 ans. Dans un marché qui évolue rapidement, cependant, elle pourrait nécessiter quelques ajustements à moyen terme. « Nous sommes confiants vis-à-vis de notre stratégie sur les deux premières années. Plus loin, la technologie évoluant rapidement, il est difficile de nous prononcer dès à présent. Au niveau du cloud, notamment, on sait que le marché va bouger et que des évolutions technologiques importantes devront être intégrées. Nous devons nous assurer une capacité d’adaptation, notamment dans le choix des investissements nécessaires », explique Frédéric Prime. L’ambition est réelle.

Datacenter Luxembourg ne craint pas, aujourd’hui, d’aller se frotter aux géants du cloud. « Nous savons que nous avons une offre solide. Notre objectif, aujourd’hui, est de nous assurer qu’elle s’étendra dans le temps.  Pour cela, nous devons encore relever quelques défis technologiques, que nous sommes occupés à fixer. Nous misons donc, dans un premier temps, sur une croissance maîtrisée, en accompagnant nos clients. Mais une fois ces défis relevés, nous pourrons opter pour une démarche plus agressive à l’égard de grands concurrents sur les marchés internationaux. »

Un marché porteur

Le marché est en pleine croissance, tant au niveau du cloud, de la colocation qu’en matière d’IP transit. L’offre de Datacenter Luxembourg, à la croisée de ces besoins, avec une connectivité optimale, doit convaincre des acteurs sur des segments déterminés, particulièrement porteurs. Datacenter Luxembourg veut faire transiter des volumes de données importants par le Luxembourg. « A l’avenir, l’ambition est que MEGA, un de nos grands comptes actuels, devienne un client parmi les autres », conclut Frédéric Prime.