Dix ans au service du business Internet

LU-CIX fête ses dix ans. Le nœud d’échange, mis en place par une communauté unique d’opérateurs luxembourgeois de l’Internet, a largement contribué à renforcer la position de Luxembourg comme hub digital au cœur de l’Europe. L’histoire, en outre, ne fait sans doute que commencer…

LU-CIX fête ses dix ans. Le nœud d’échange, mis en place par une communauté unique d’opérateurs luxembourgeois de l’Internet, a largement contribué à renforcer la position de Luxembourg comme hub digital au cœur de l’Europe. L’histoire, en outre, ne fait sans doute que commencer…

En 2008, Luxembourg n’était pas aussi digital qu’aujourd’hui. C’est bien simple, à l’époque, le pays était encore très mal connecté aux grandes capitales européennes. Il aurait été inimaginable, pour de nombreux acteurs de l’e-commerce ou de la fintech, dont l’activité s’appuie sur l’échange d’information, de s’installer au Luxembourg. « Luxembourg avait à ce moment commencé un travail conséquent d’ouverture vers l’extérieur, notamment avec LuxConnect ou Teralink. Le problème, c’est que, en dehors de Luxembourg, personne ne le savait », rappelle Claude Demuth, CEO de LU-CIX. Si le Service des Médias et des Communications (SMC) de l’État, d’où était piloté les grands chantiers d’infrastructure IT du pays, assurait déjà à l’époque la promotion d’un Luxembourg digital pour y attirer des acteurs, on peinait encore souvent à convaincre autour d’éléments techniques. « L’idée que nous avons eue, dans ce contexte, était de rassembler des acteurs de la place actifs dans le domaine de la connectivité autour de la création d’un nœud d’échange Internet, à l’image de ceux qui existaient déjà ailleurs en Europe et qui ont connu de beaux succès », explique Marco Houwen, Président de LU-CIX.

Quelle évolution !

Le 4 mars 2009, Cegecom, POST Luxembourg, LuxConnect, Datacenter Luxembourg, inexio, GMS et root, en association avec le SMC, créent LU-CIX, une organisation poursuivant deux missions. La première, commerciale, est d’opérer un nœud d’échange de trafic Internet, permettant de mieux connecter le Luxembourg avec les autres grandes places économiques européennes tout en rendant les communications nationales moins dépendantes de l’étranger. La seconde est de promouvoir les activités liées à l’Internet au Luxembourg, notamment en appuyant sur ses atouts techniques. « Dix ans plus tard, l’ambition n’a pas changé et notre engagement a porté ses fruits, commente Claude Demuth. Nous avons en effet engrangé de beaux succès. Aujourd’hui, en pic, 169 Gb/s de trafic transite par le nœud d’échange. Une cinquantaine d’ISP y sont connectés et nous servons des clients comme Google/Youtube, Netflix, Facebook et Instagram, dont les contenus constituent une part importante du trafic. Si l’on ramène ce volume de trafic à la population, par tête, le nœud d’échange de Luxembourg est trois fois plus grand que le nœud allemand, et dix fois plus important que le nœud à Paris. »

Une communauté robuste

Ce nœud d’échange d’envergure, qui connecte les diverses places économiques au cœur de l’Europe, est une belle vitrine pour le pays. « C’est une grande fierté d’avoir pu placer Luxembourg au cœur des autoroutes de l’information, mais aussi d’avoir considérablement contribué à promouvoir notre écosystème pour attirer des acteurs de l’Internet, notamment à travers la plateforme datacenter-in-europe.com ou encore le rendez-vous annuel incontournable, les Luxembourg Internet Days, rassemblant chaque année plus d’un millier de personnes, commente Marco Houwen. Nous sommes parvenus à créer une communauté robuste d’acteurs partageant les mêmes objectifs. »

LU-CIX change de braquet

Dans le développement de LU-CIX, l’année 2015 a été charnière. « À partir de cette année, les fondateurs de l’ASBL et du GIE ont consenti à engager plus de moyens pour aller un pas plus loin, à mettre en œuvre un LU-CIX 2.0, plus professionnel, disposant de sa propre équipe, pour mieux répondre aux besoins du secteur », poursuit Marco Houwen. Ce nouvel engagement fait suite à de nouvelles exigences émises par le régulateur, conscient du caractère critique, pour le Luxembourg, d’une infrastructure comme LU-CIX. « Jusqu’à présent, le nœud était géré grâce la bonne volonté de ses membres, souvent de manière bénévole. À partir de là, la volonté était d’élever le niveau de service et d’apporter de nouvelles garanties de qualité», ajoute Claude Demuth. En 2016, LU-CIX signe une convention avec le Ministère d’État, le reconnaissant comme service d’intérêt économique général, et se voit octroyer davantage de moyens dans le cadre de ses missions. LU-CIX a alors pu non seulement augmenter son effectif, mais aussi conclure un partenariat avec la Fondation RESTENA pour une gestion 24/7 du nœud d’échange, garantissant un plus haut niveau de service.

Renforcer Luxembourg en tant que hub de confiance

Depuis lors, l’engagement de LU-CIX pour renforcer la position de Luxembourg dans le monde de l’Internet n’a fait que se renforcer. À l’automne dernier, c’est à l’association que le gouvernement a confié le soin de mettre en œuvre un centre national de mitigation du trafic devant mettre le pays à l’abri d’attaques DDoS massives. « Dans cette optique, un des enjeux a été de renforcer la capacité d’absorption du trafic de notre nœud en adaptant l’infrastructure technique, explique Claude Demuth. Désormais, il nous faut mettre en place le « Proof of Concept » (PoC) d’une solution qui permettra une mitigation effective du trafic. C’est une démarche unique au monde, destinée à renforcer la position de Luxembourg comme centre de confiance pour toute activité reposant sur l’Internet. Il est important de préciser que cette solution n’est destinée à être activée qu’en cas de crise majeure et qu’elle ne supplée pas aux solutions anti-DDoS proposées par des acteurs privés à l’échelle nationale. »

LU-CIX a dix ans et, après avoir largement eu l’occasion de démontrer sa pertinence, entend encore longtemps jouer un rôle clé dans le développement du business Internet au Luxembourg.

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *