« Fujitsu et UiPath, en route vers l’Intelligence Process Automation (IPA) »

UiPath s’est imposé comme acteur incontournable des technologies RPA – Robotic Process Automation. Au Luxembourg, Fujitsu a placé ses solutions, vecteur essentiel de la transformation numérique des organisations, au cœur de nombreux projets. Échange avec Maurits Houck, Regional Manager BeNeLux au sein d’UiPath, et Steve Heggen, Head of Operations Automation au sein de Fujitsu Luxembourg.

Maurits Houck, Regional Manager BeNeLux – UiPath

La fulgurante croissance de UiPath en dit long sur l’émergence de la technologie RPA au cœur des organisations à travers le monde. Créée en 2005, la société est devenue leader du marché de l’automatisation avec une accélération folle de son développement en 2018. Elle compte aujourd’hui plus de 3.000 employés à travers le monde. « Notre technologie transforme aujourd’hui chaque industrie. L’automatisation des tâches n’est plus uniquement l’apanage du secteur industriel. Le secteur tertiaire, le secteur public ou encore le commerce accède à des gains de performances conséquents en mettant en œuvre les solutions que nous mettons au point, explique Maurits Houck, Regional Manager BeNeLux au sein d’UiPath. La RPA et l’IA nous emmènent directement dans une nouvelle ère, au cœur de la quatrième révolution industrielle. »

Fujitsu, acteur important dans le domaine de la transformation digitale a également développé au cours des dernières années des solutions et expertises pointues dans les domaines de l’automatisation et de l’intelligence artificielle. « Notre portefeuille de services et de solutions s’agrandit continuellement. Nous cherchons constamment à créer les meilleurs écosystèmes de solutions possibles pour offrir des plateformes et un accompagnement sur mesure répondant aux besoins de transformation de nos clients » explique Steve Heggen, Head of Operations Automation au sein de Fujitsu Luxembourg.

 

Automatiser pour faire grandir l’humain

La technologie d’UiPath permet aux opérateurs au niveau des métiers d’accéder très facilement à la technologie d’automatisation, leur offrant la possibilité d’identifier et d’automatiser des tâches manuelles récurrentes. « L’idée est de permettre à chaque employé de grandir en s’appuyant sur la technologie. On peut, grâce à elle, faire exécuter par des programmes un nombre conséquent de tâches répétitives et ennuyeuses, pour permettre à l’humain de mieux se concentrer sur des fonctions plus épanouissantes, faisant appel aux capacités créatives dont chacun est doté, afin de générer davantage de valeur », poursuit Maurits Houck.

En permettant de rationaliser des millions de tâches à travers le monde, la plateforme de UiPath constitue aussi une réponse au manque de compétences rencontré par un nombre croissant d’organisations. « La technologie ne vient pas remplacer les personnes, mais les aide à grandir, à mieux s’épanouir dans la réalisation de leur mission et, par la même occasion, à l’entreprise de mieux évoluer », poursuit le dirigeant.

 

Placer la technologie au service d’un projet de transformation

Fujitsu Luxembourg est un acteur de la transformation des entreprises et, à ce titre, un partenaire important de UiPath en Europe. « Notre attention se focalise avant toute chose sur les défis que nos clients doivent relever afin de définir, avec eux, des projets de transformation ou d’innovation. Ce n’est donc pas la technologie qui va orienter le projet mis en œuvre. En fonction des objectifs poursuivis, plusieurs technologies vont pouvoir être testées, afin de trouver celle qui conviendra le mieux », explique Steve Heggen. L’approche de Fujitsu, en matière de RPA, reste très agile et s’appuie sur un savoir-faire et une démarche éprouvée autour de la plateforme « Les solutions de UiPath permettent d’engager des projets de manière pragmatique, poursuit-il. Les outils ont l’avantage de pouvoir être mis en œuvre dans un délais court lors de l’établissement d’un proof of concept, par exemple, et de donner rapidement une idée du potentiel de la technologie dans le cadre d’un projet de transformation précis. »

 

Steve Heggen, Head of Operations Automation – Fujitsu Luxembourg

Fixer un cadre de déploiement

Le potentiel de la technologie en matière de gains de performance est facilement perceptible et peut rapidement susciter l’enthousiasme au niveau des équipes. « On parle d’un véritable outil business, plus que d’une solution IT, qui permet de soutenir chacun dans ses missions quotidiennes », assure Maurits Houck. S’il est aujourd’hui très facile de déployer de tels outils à l’échelle d’un processus, d’un job, l’étendre à toute une organisation implique cependant de procéder avec méthode. « C’est à ce niveau qu’un partenaire comme Fujitsu, comme c’est le cas au Luxembourg, est essentiel, poursuit le dirigeant de UiPath. Car il ne suffit pas d’intégrer la technologie au cœur des processus, il est essentiel de bien identifier les bonnes tâches à automatiser, d’informer le personnel pour qu’il devienne acteur de cette transformation ou encore de se doter d’une bonne gouvernance des processus et de la technologie. » Avec ces nouveaux outils, c’est le contenu des métiers qui est appelé à évoluer, avec l’enjeu de mieux faire collaborer les robots et les humains. « Aujourd’hui, ces projets doivent forcément intégrer une réflexion autour de la gouvernance, de la sécurité et de l’architecture liée à l’usage de ces nouveaux outils, commente Steve Heggen. Il est important de pouvoir bien l’appréhender au regard des besoins de l’organisation, mais aussi de sa politique, de sa vision. Notre rôle est de les aider à se doter d’un cadre, en définissant notamment des rôles et des responsabilités, pour leur assurer de profiter sereinement des avantages offerts par ces outils. »

 

L’émergence de l’IPA

Si UiPath a connu un développement conséquent ces deux dernières années, si Fujitsu Luxembourg multiplie les projets d’automatisation des processus, il est probable que cette transformation n’en soit encore qu’à ses prémisses. « Beaucoup de fonctions peuvent être automatisées avec une technologie RPA qui n’est pas dotée d’intelligence, assure Maurits Houck. En 2020, on s’attend à voir se développer l’Intelligence Process Automation (IPA), qui devrait pouvoir s’appliquer à davantage de processus. Cette évolution des outils d’automatisation, en intégrant l’intelligence artificielle, doit par exemple permettre d’extraire plus facilement des données pour faciliter leur traitement ensuite, que celui-ci soit automatisé ou non. Avec le déploiement progressif de la technologie, suivant des approches Bottom-Up, en mettant la technologie dans les mains des opérateurs, de nombreux cas d’usage devraient émerger, renforçant l’accélération de la transformation à l’œuvre. »

Acteur de cette dynamique, UiPath continue d’innover, multipliant les lancements de nouveaux produits. Pour sa part, Fujitsu poursuit l’accompagnement des organisations, pour leur permettre d’accéder à des gains de performances en faisant le meilleur usage de ces outils, et ce en veillant à la sécurisation du business, en permettant à chacun d’innover dans un monde qui n’a pas fini de se transformer.