La House of Startups, temple des Fintech, se dévoile

Projet lancé par la Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT Foundation), la House of Startups devrait être fonctionnelle au début de l’année prochaine.

En attendant, une visite des locaux en compagnie notamment du ministre des Finances, Pierre Gramegna, a eu lieu ce mardi dans le bâtiment Dôme, à Luxembourg-Ville.

Permettre à plus de 30 startups luxembourgeoises et internationales spécialisées dans le Fintech de travailler dans des conditions idéales au cœur de Luxembourg-Ville, c’est le sens du projet « House of Startups » développé par la LHoFT (Luxembourg House of Financial Technology).

Si les travaux sont encore en cours pour aménager les deuxième et troisième étages du bâtiment Dôme qui, dès le début de l’année prochaine, offriront sur 2200 m2 180 bureaux privatifs ou espaces de co-working, mais aussi un espace social pour l’organisation de différents événements, une première visite en compagnie du ministre des Finances Pierre Gramegna était déjà organisée ce mardi.

Assurer le futur du monde de la finance

Durant sa brève allocution, Pierre Gramegna, de retour d’un voyage en Chine où il a d’ailleurs noué des partenariats avec des sociétés Fintech locales, a insisté sur l’importance de ce secteur pour le développement futur des institutions bancaires et financières.

Dans cette optique, le développement d’un hub constitué de plus de 30 startups exclusivement dédiées au domaine constitue un atout certain, dont profiteront tous les partenaires – privés et publics – de la House of Startups.

Un loyer modéré pour un accompagnement complet

Mais concrètement, comment fonctionnera ce nouveau temple luxembourgeois des Fintech ? « Les startups qui nous rejoindront payeront un loyer pour pouvoir bénéficier non seulement des locaux mais aussi d’un accompagnement complet, précise Manon Loison, Head of Marketing chez LHoFT, institution qui accueille déjà 10 startups à l’heure actuelle. Il faut dire que certaines startups peuvent venir de l’autre bout du monde. Nous les aidons donc aussi au niveau du logement, des visas, etc. »

Dans cet environnement particulier, le développement de nouvelles solutions technologiques pour les services financiers sera favorisé par la synergie entre des entrepreneurs issus d’horizons complètement différents. Par ailleurs, la House of Startups se donnera également pour mission – par le biais de workshops, de séminaires, etc. – de sensibiliser le public concerné sur l’utilisation des nouvelles technologies au sein du secteur financier luxembourgeois.

La House of Startups, entièrement détenue par la Chambre de Commerce, devra enfin assurer la coordination des relations entre les différents partenaires (la Ville de Luxembourg, les différents ministères partenaires, les startups elles-mêmes, les membres de la Chambre de Commerce, etc.).

Rendez-vous début 2018, donc, pour l’entrée en fonction de cet outil particulièrement en phase avec les besoins actuels du monde financier.

Article par Quentin Deuxant