Innovations, ambitions et solidarité ont rythmé les 15 ans de Sopra Steria

Cet anniversaire s’est aussi déroulé sous le signe de la solidarité, avec un soutien apporté par Sopra Steria à la Fondation Grand-Ducale.

_liv0244-copyDurant tout un week-end, Sopra Steria a investi le Technoport, à Esch-Belval, à l’occasion de son 15e anniversaire. Quelque 200 personnes ont participé aux festivités, à travers un hackathon, des ateliers et tables rondes et une soirée conviviale proposée lundi soir. Cet anniversaire s’est aussi déroulé sous le signe de la solidarité, avec un soutien apporté par Sopra Steria à la Fondation Grand-Ducale. Par ITnation

« Aujourd’hui, Sopra Steria compte 250 collaborateurs au Luxembourg et réalise, à travers ses trois entités – Sopra Steria PSF, Sopra Banking Software et Sopra HR Software –, 30 millions de chiffre d’affaires », a précisé Laurent Giovachini. Le directeur adjoint du groupe a d’abord évoqué l’historique de Sopra et Steria au Luxembourg, deux compagnies qui s’y sont installées au même moment, sans savoir à l’époque qu’elles seraient amenées à se rapprocher quelques années plus tard pour former un groupe international parmi les plus fameux dans le monde de l’IT.

Ambitions confortées

_liv0324-copyLaurent Giovachini est revenu sur les ambitions du groupe, à l’international comme au Luxembourg, confortés par les propos de Nicolas Buck, président de la Fedil, qui a pris la parole quelques minutes avant lui.

Nicolas Buck a en effet  évoqué le champ d’opportunités existant dans le domaine du digital au Grand-Duché, promettant même à Sopra Steria le doublement rapide de son chiffre d’affaires. « Notre rôle, dans ce contexte et dans la poursuite de ces objectifs est de bien comprendre nos clients pour mieux les aider dans la mise en œuvre de projet qu’ils conduisent dans le numérique, a donc précisé Laurent Giovachini, heureux d’entendre de telles perspectives. En capitalisant sur les forces du groupes, nous sommes les plus à même de les accompagner face aux défis de la transformation digitale. »

_liv0332-copyLundi, tout au long de la journée, Sopra Steria s’est évertué à démontrer cette capacité à soutenir ses clients dans leur transformation. Plusieurs dizaines de dirigeants d’entreprises luxembourgeoises, CEO, CIO, managers ont répondu à l’invitation qui leur a été faite. Dans l’open space du Technoport, ils ont pu découvrir les technologies qui, dès à présent, redessinent l’économie. « L’après-midi a permis d’échanger avec de nombreux acteurs de la place autour des technologies récentes, mais aussi sur la manière de bien aborder la transformation digitale de leur activité, précise Marianne Dutriez, country manager de Sopra Steria Luxembourg. L’événement fut très riche, tant pour nous que pour ceux qui nous ont rendu visite, avec la volonté d’aller dans le concret pour chacun de nos interlocuteurs. »

Eclosion d’idées innovantes

Depuis son arrivée, au début de l’année, Marianne Dutriez insuffle une nouvelle dynamique au niveau des équipes de Sopra Steria au Luxembourg, mais aussi auprès des clients. Cette célébration des 15 ans de Sopra Steria au Luxembourg en a témoigné. Le Hackathon, qui a pris place le week-end et qui a rassemblé une vingtaine de participants, a permis à des idées particulièrement pertinentes d’éclore.

Durant 24 heures, 4 équipes ont mis au point des solutions innovantes dans le domaine de la sécurité au sein de la banque. Ils étaient accompagnés, pour ce faire, d’acteurs du métier, mais aussi de coach en co-design. « Le résultat dépasse toutes les espérances, commente Jérôme Fortias, à la tête du Lab Benelux de Sopra Steria, qui a accompagné les participants tout au long du week-end. Les participants sont parvenus, avec intelligence et pragmatisme, à mettre en œuvre les technologies les plus récentes au service des problématiques bancaires. En 24 heures, ils ont notamment puisé dans les possibilités aujourd’hui offertes par l’intelligence artificielle. »

Faire rimer numérique et solidarité

A l’occasion de ses 15 ans, la société avait convié la Fondation Grand-Ducale, représentée par Guy Schmit, son directeur, pour lui remettre des fonds. La Fondation Grand-Ducale, à travers ses actions, lutte notamment contre l’exclusion sociale et agit en faveur de l’intégration des personnes en situation de handicap. « Si nous sommes des acteurs de la transformation digitale, l’action sociale et solidaire fait partie de notre ADN, a rappelé Laurent Giovachini. On ne peut pas mener notre mission à bien en se désintéressant des impacts de l’évolution technologique sur les citoyens. C’est pour cette raison que, depuis toujours, Sopra Steria, soutient des actions solidaires, comme nous le faisons aujourd’hui au Luxembourg. »

De cette manière, Sopra Steria envisage ses développements avec ambitions, mais en restant collé à la réalité du terrain, proche du client et des citoyens avec pragmatisme. « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible », a conclu Marianne Dutriez, citant Antoine de Saint-Exupéry, et résumant ainsi parfaitement la démarche de Sopra Steria au cœur d’un monde qui change.