La 5G : que va-t-elle vraiment apporter ?

Un débit comparable à la fibre, une latence quasi-nulle et une ultra-connectivité. Les avantages du nouveau réseau mobile sont multiples. Mieux : la 5G va permettre d’explorer de nouveaux usages.

Auteur : Alexis Pisano, Product Designer – POST Telecom

La 5G est plus qu’une évolution de la 4G. Parce qu’elle entraînera une révolution des usages, elle peut être présentée comme une technologie de rupture. Et cela via une nouvelle génération d’applications dont certaines viendront bouleverser notre vie quotidienne.

Opérationnelle chez POST depuis la mi-octobre, la 5G repose sur un vaste plan stratégique initié deux ans plus tôt par le gouvernement luxembourgeois. Les premiers sites du réseau mobile 5G, situés sur la Ville de Luxembourg et d’autres zones tests sont aujourd’hui en service. On compte aujourd’hui cinq zones dites ‘pionnières’ : une partie du plateau du Kirchberg avec les infrastructures culturelles et de loisirs ; le site CFL Multimodal à Dudelange ; l’Automotive Campus à Bissen; le site de Belval avec l’Université et, enfin, un tronçon d’un grand axe de circulation.

Débit, latence et densité

Une technologie de rupture, donc. Qui s’imposera progressivement. Dans un premier temps, la 5G permettra de renforcer et de banaliser des usages déjà existants. Elle apportera plus de confort aux utilisateurs. En particulier de la capacité là où les réseaux mobiles sont actuellement fortement sollicités.

Maitre-mot de la 5G, l’ultra-haut débit. La 5G est à la 4G ce que la fibre optique est à l’ADSL. Elle devrait permettre d’atteindre des vitesses de connexion à Internet jusqu’à 10 fois plus rapide que la 4G. Toutefois, cette montée en début sera progressive.

Autre atout de la 5G, sa faible latence. Laquelle permettra l’émergence d’usages disruptifs. La latence désigne le délai qui s’écoule entre le moment où une donnée est envoyée et le moment où elle est reçue. Avec la 5G, elle devrait passer de 10 à 1 milliseconde, par rapport à la 4G. Une réactivité accrue, cruciale pour l’émergence de nouveaux services, comme les véhicules autonomes ou la télémédecine.

Un nouveau monde de possibilités

Troisième grande processe de la 5G : la densité. Le nouveau réseau mobile 5G permettra de supporter un nombre très important de connexions mobiles simultanées. On pourra ainsi multiplier par 10 le nombre d’objets connectés simultanément au réseau. A la clé, l’Internet des objets, avec des communications entre un très grand nombre d’objets interconnectés.

Le développement de la 5G dans les prochaines années permet d’imaginer un nouveau monde de possibilités dans tous les secteurs d’activité : industrie, transport, commerce, santé, également divertissement, vie publique…

Les premiers cas d’usages concerneront l’espace de travail dans les entreprises. Les capacités de la 5G vont permettre de multiplier les usages vidéo, la manipulation de fichiers lourds en déplacement et d’aller vers une utilisation accrue de la réalité virtuelle, augmentée ou mixte. Cette dernière sera notamment utilisée dans la formation et pour les réunions à distance.

L’industrie, les transports, la santé, la ville…

La 5G sera un accélérateur pour l’industrie 4.0, synonyme de maintenance prédictive, d’usine reconfigurable, de big data industriel, de connectivité généralisée, de flottes de véhicules guidés automatisés… En clair, elle modifiera la manière dont les usines sont construites, quitte à bouleverser les processus de fabrication, à grands renforts de robots et de capteurs.

On verra aussi la 5G dans les transports, avec la voiture hyper-connectée. Et, in fine, le véhicule 100% autonome. A la clé, plus de réactivité pour plus de sécurité. Très vite, déjà, on verra des applications pour réduire les temps de trajets et donc fluidifier le trafic au bénéfice de la qualité de l’air.

Autre grand axe de développement, la santé. La télémédecine va se développer. Dans un premier temps, la 5G facilitera les soins de santé à domicile avec des téléconsultations, également avec la télésurveillance ou le télésuivi des patients à distance. Elle permettra de faire de meilleurs diagnostics et de manière plus rapide.

Enfin, dans notre vie sociale, la 5G signera l’avènement des villes intelligentes, avec de nouveaux usages sur les plans de la mobilité et de la sécurité. Elle sera aussi au service de l’environnement avec une meilleure maîtrise énergétique ou une meilleure gestion des déchets.

En cela, la 5G est bien une technologie de rupture. Jamais, jusqu’ici, une technologie de réseau ne nous a permis de voir aussi loin, d’envisager d’aussi significatives transformations socio-économiques marquées par des améliorations de la productivité, de l’efficacité et du bien-être général des personnes et des communautés.

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *