La BGL ouvre un boulevard pour les start-ups avec le lux future lab

BGL BNP Paribas a déroulé un tapis vert pour les start-ups en consacrant en partie son siège de la Place Hamilius au lux future lab, sa pépinière d’entreprises. Inscrit pleinement dans sa démarche d’entreprise socialement responsable, cet incubateur de la banque luxembourgeoise accueille depuis quelques mois des pépites grand-ducales bien connue dans le secteur TIC […]

BGL BNP Paribas a déroulé un tapis vert pour les start-ups en consacrant en partie son siège de la Place Hamilius au lux future lab, sa pépinière d’entreprises. Inscrit pleinement dans sa démarche d’entreprise socialement responsable, cet incubateur de la banque luxembourgeoise accueille depuis quelques mois des pépites grand-ducales bien connue dans le secteur TIC dont FLASHiZ et Trendiction.

« En 2010, nous avons recensé nos atouts et nos actions de RSE, explique Karin Schintgen, Directeur Responsabilité Sociale & Relations Extérieures de BGL BNP Paribas. Nous avons réalisé combien nos actions de soutien à la culture, à la philanthropie, aux actions humanitaires et aux sports étaient importantes et nombreuses. Avec les collègues des métiers, nous avons voulu nous engager plus encore sur une nouvelle démarche sociétale en relation avec deux défis nationaux que sont l’éducation et l’entrepreneuriat. »

Or ces deux défis sont aussi deux forces de la banque, qui, d’une part consacre près de 11.500 jours de formation par an pour ses employés et qui soutien largement le tissu économique des PME avec une part de marché estimée à 38% sur le segment des petites et moyennes entreprises.

Trendiction, FLASHiZ, etc…

La BGL BNP Paribas décide alors de mettre sur pied une initiative pilote : le lux future lab. « Nous avons voulu rassembler deux objectifs majeurs sous un même toit, en créant le lux future lab, dit Karin Schintgen. Nous avons libéré deux étages de notre Centre Royal Monterey, pour accueillir des start-ups innovantes. Ainsi, nous voulons avoir un impact sur la dynamique économique et sociétale du pays en encourageant des individus à la croisée de leur développement personnel et professionnel. En effet, le lux future lab s’adresse aux étudiants qui se trouvent face à un choix de carrière, à des professionnels qui veulent entreprendre, à des personnes qui ont envie de se réorienterou de soutenir avec leurs compétences d’autres qui en ont besoin… Pour cela, nous avons donc mis à disposition un espace physique qui permet le développement de ce type de compétences. »

lux-future-labLe lux future lab s’inscrit dès lors plus volontiers dans la complémentarité des aides et structures en place dans le soutien à l’innovation et à l’entrepreneuriat. Il ne s’agit pas d’un business center ou d’une pépinière thématique, mais plutôt d’une plateforme de croissance pour les projets et les hommes. A la croisée des chemins, entre l’éducation et le business, l’incubateur fertilise des projets déjà érigés, par des start-ups établies. Les conditions d’admission mettent un accent particulier sur l’aspect innovatif des projets et sur la capacité des personnes à porter le projet. Le lux future lab ne s’adresse pas aux projets embryonnaires, mais plutôt à la soutenance de réalisations entamées. Aussi, le spectre d’action est plus large que le seul secteur technologique, en accueillant des projets dans le commerce et les services. Ainsi la société de marketing (FidelyStreet) qui œuvre pour FLASHiZ, la plateforme de vente privée d’objets design et de créations AtNoon, Greenearn, un portail de couponing pour les actions vertes engagées par les salariés des entreprises, Shebusa, la plateforme fashion de la créatrice Anne Canel, ou IMS Luxembourg, l’association CSR,… sont désormais à l’adresse 14, rue Aldringen à Luxembourg-Ville.

Du côté ICT, Trendiction, le data crawler qui propose des solutions logicielles intelligentes de veille et d’e-réputation et FLASHiZ, la plateforme de paiement et de fidélisation mobile viennent d’être rejointes par Excellium Services, une société d’expertise en gestion d’incidents et en contre-mesures en matière de cyber sécurité.

Le lux future lab est idéalement situé en centre-ville, lieu d’animation et d’émulation pour les affaires à Luxembourg. Avec plus de 1000 m2 de bureau, 150 m2 d’openspace, des espaces de réunion, un accès à l’amphithéâtre,… la pépinière est bien confortable. Avec des conditions tout particulièrement avantageuses aussi en matière de soutien financier avec les canaux traditionnels de la banque et aussi un prix plancher à 25 €/m2 pour l’office space.

« Nous voulons briser les murs qui enferment trop souvent les start-ups qui travaillent en vase clos, par le levier de l’éducation, de la formation et de l’interaction avec d’autres entrepreneurs. » En effet, la BGL BNP Paribas libère aussi des places de formation, qu’elle organise en interne, pour les membres et sociétés présentes dans le lux future lab. Elle met aussi à disposition des compétences de la banques pour épauler au besoin les start-ups sur des sujets où la banque a une expertise forte, comme en matière légale ou de développement commercial. Elle permet aux employés de la banque à s’engager pour la communauté de start-ups et d’y consacrer du temps ou même d’y porter des projets. « Le lux future lab est un projet pilote qui va nous emmener au moins jusqu’en décembre 2013. Nous travaillons à rendre le concept pérenne tout en atteignant les objectifs d’entreprise socialement responsable de la banque. »