La téléconsultation s’enrichit de solutions technologiques avancées

En collaboration avec InTech, la start-up visitMe.Doctor lance une plateforme de téléconsultation médicale intégrant des outils innovants de diagnostic à distance. Les médecins pourront par exemple recourir à une solution algorithmique de relevé du rythme cardiaque par écrans interposés ou encore à un outil d’intelligence artificielle permettant de détecter des mélanomes sur base d’une photo d’un grain de beauté.

La crise du COVID-19 a contraint patients et médecins à s’entretenir davantage par téléphone ou à recourir à d’autres solutions d’échange par vidéo. La téléconsultation a été un outil rapidement adopté par les professionnels de la santé pour pouvoir continuer à accompagner les patients sans les exposer au virus lors d’une visite dans un cabinet.

Cette pratique répond à bien d’autres enjeux que rencontrent les professions médicales depuis plusieurs années. «De plus en plus, nous sommes confrontés à des déserts médicaux, à des difficultés daccès aux soins en zone rurale, à un manque de disponibilité des médecins, à des difficultés croissantes à suivre les patients ou encore à des problèmes de saturation des hôpitaux, commente l’entrepreneur Saïd El Bakkali, Managing Director de la structure globale VisitMe.Doctor Global LTD. La téléconsultation est une réponse à tous ces enjeux. Depuis deux ans, nous travaillons avec nos partenaires à la mise en œuvre dune nouvelle plateforme innovante qui pourra soutenir les médecins au quotidien. »

Linnovation technologique au service de la santé

La plateforme visitMe.Doctor est née d’une rencontre entre Saïd El Bakkali et InTech lors d’un salon au Luxembourg. La filiale du groupe POST dédiée à l’innovation technologique s’y présentait avec une solution algorithmique permettant de relever le rythme cardiaque d’une personne à distance à l’aide d’une caméra. «

Je lai testée et jai trouvé cela bluffant, assure Saïd El Bakkali. Nous avons ensuite eu une discussion riche sur les possibilités dexploiter une telle technologie. Des discussions ont commencé autour des enjeux pour détecter des facteurs de stress à distance. J’ai ensuite eu l’occasion den parler à certains médecins et cest à ce moment que le potentiel mest apparu.» À partir de ce moment, l’entrepreneur s’est concentré sur un développement au service du monde médical, en développant une plateforme de téléconsultation et de télé-expertise répondant à un vrai besoin des médecins.

Prise de paramètres à distance et détection des mélanomes

«Au sein dInTech, nous nous sommes structurés pour libérer du temps à nos collaborateurs et leur laisser la possibilité de faire de lexploration technologique, explique Sébastien Larose, Chief Innovation Officer. Lidée, en partant de rien, en étant curieux, est de trouver des solutions qui pourraient soutenir des processus métier et de les proposer à des entrepreneurs.» C’est grâce à plusieurs personnes passionnées et expertes dans le domaine algorithmique au sein d’InTech, actives sur des thématiques traitant de la santé que l’on doit cette solution de relever le rythme cardiaque via un flux vidéo. Eric Laurent, Manager explique le principe de détection « Celle-ci a recours à un algorithmique pur pour détecter le rythme cardiaque en analysant la variation des couleurs du front du patient ».

Cette première solution ne s’appuie donc pas sur l’intelligence artificielle. Par contre, le deuxième outil innovant développé par InTech de détection des mélanomes au départ d’une photo d’un grain de beauté a bien recours au machine learning. «Nous avons travaillé au départ dune base de données importantes pour apprendre à la machine à déceler les cellules malignes. Aujourdhui, nous y parvenons avec une précision de 97 % », assure le manager.

Ces deux solutions intégreront la plateforme visitMe.Doctor au moment de son lancement, dans les jours qui viennent. D’autres solutions innovantes sont à l’étude. InTech mène par exemple des travaux de recherche sur la fréquence respiratoire pour détecter des symptômes d’infections pulmonaires.

Une plateforme pour les médecins et déployée avec eux

«Pour développer cette plateforme, nous nous sommes dabord rapprochés des professionnels de la santé pour comprendre leurs besoins. Dans 8 pays, nous sommes entrés en relation avec des groupements de médecins, pour travailler avec eux, tester lapplication et envisager une stratégie de déploiement les impliquant », explique Boussa El Ouafi, associé de VisitMe.Doctor, en charge du développement global et du déploiement à l’international.

En Belgique, la start-up a travaillé avec Abrumet, une association regroupant l’ensemble des hôpitaux ainsi que les médecins généralistes de la région bruxelloise, en comptant sur l’investissement actif du Dr Didier du Boullay, Partner et Responsable du développement pour la Belgique, mais aussi avec le Dr Samir Kaddar et la clinique DDG à Bruxelles. «Lidée, dès le départ, a été de créer une plateforme pour soutenir les professionnels de la santé. Il faut bien comprendre quil ne sagit pas dun annuaire ! Cest le médecin qui initie la téléconsultation, en aucun cas le patient. Il faut déjà avoir une relation préalable avec son médecin pour en profiter », assure Saïd El Bakkali.

Faciliter le suivi en garantissant la sécurité des données

Intégrant diverses fonctionnalités, comme un outil d’édition de rapport, l’accès aux informations du patient et du médecin, la solution accompagne le médecin au cœur de la consultation. « Elle permet en outre de faire le lien entre les médecins traitants et les structures hospitalières. Grâce à des outils de communication intégrés, on peut parler à ses confrères, échanger des documents. Le tout facilite le suivi thérapeutique entre institutions de soin », explique Boussa El Ouafi.

Un des enjeux liés au déploiement d’une telle plateforme a trait à la sécurité des données échangées. Afin d’y répondre, la solution intègre une fonctionnalité d’autodestruction des documents et des données échangées à la fin de chaque consultation. Seul le médecin garde les informations sur son propre système sécurisé.

Un intérêt dopé par la crise du COVID-19

La plateforme vient d’être lancée en Belgique. Elle sera ensuite progressivement déployée en France, au Luxembourg, en Italie, au Maroc, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

La crise du COVID-19 a évidemment dopé l’intérêt pour une telle solution. «Aujourdhui, tout le monde parle de téléconsultation, reconnaît Boussa El Ouafi. Le recours à ces solutions durant cette crise va changer durablement les habitudes des médecins, qui vont plus facilement prendre le pli. Nous espérons quils pourront apprécier les avantages dune plateforme comme la nôtre, qui vise à faire gagner du temps aux médecins, faciliter laccès à la thérapie, assurer la sécurité du patient. Certains spécialistes, par exemple, peuvent se trouver très éloignés dun patient. VisitMe.Doctor permet de les rapprocher. »

#teleconsultation #tele-expertise #esante #machinelearning #intelligence artificielle