La virtualisation des données, bien plus qu’un simple accès aux données

Accès temps réel aux données, amélioration de la qualité de l’information, réduction des coûts de l’intégration, augmentation de l’agilité…tels sont quelques exemples des bénéfices de la virtualisation des données.

Edda Luxembourg, en collaboration avec Denodo, propose un webinar le 30 septembre sur cette thématique, le tout supporter par plusieurs cas clients afin de permettre aux acteurs luxembourgeois de se projeter et comprendre les bénéfices concrets de ce que la virtualisation de données pourrait leur apporter.

Qu’est-ce que la virtualisation de la donnée et pourquoi les acteurs luxembourgeois devraient – (doivent ?) – s’intéresser à cette thématique ?

La « data virtualization » consiste à intégrer tous types de « data » en temps réel ou en temps quasi réel à partir de sources de données disparates, structurées, semi-structurées et non structurées, aussi bien sur site que dans le cloud, à travers des services de données cohérents qui supportent l’activité commerciale, l’analytique et d’autres types de charge de travail. Dans cette approche agile de « data intégration », les données sont présentées dans une couche d’abstraction des données indépendante des systèmes d’information sous-jacents, des structures et de leurs stockages tout en évitant de les répliquer et de les altérer.

Christophe Cypers, Managing Partner de la société Edda (anciennement C-Services)

« L’exploitation de l’information disponible au sens large implique souvent des projets conséquents, coûteux, longs et complexes. Entre l’extraction, la transformation, la préparation, le contrôle de la qualité, l’intégration et la mise à disposition à l’utilisateur, le chemin est parfois long, souvent fastidieux. Il en va de même pour les architectures sous-jacentes à mettre en œuvre, à maintenir et à faire évoluer (datawarehouse, datamart, ODS, Data Lake…), commente Christophe Cypers, Managing Partner de la société Edda (anciennement C-Services).

Avec la virtualisation des données il est désormais possible de s’affranchir d’un certain nombre de ces contraintes.

 L’amélioration de la qualité des données, la réduction des coûts d’intégration pouvant atteindre  jusqu’à 80% en termes de ressources et de technologie, l’augmentation de l’agilité – de par l’ajout ou la suppression de sources de données sans perturbation des services – ou encore l’amélioration du « time to market » avec la mise en place de solutions en 4 à 6 semaines (ROI obtenu en moins de 6 mois) font de la virtualisation de données, un véritable sujet à intégrer dans ses réflexions IT & Data Management» commente Christophe Cypers.

L’expérience utilisateur de la donnée

L’ADN d’Edda Luxembourg a toujours été de mettre l’expérience utilisateur au centre de ses préoccupation. Cela s’applique également dans le choix des technologies et plateforme qu’elle choisit de mettre dans son offre.

C’est dans ce cadre que la virtualisation de données ainsi que la plateforme DENODO a été sélectionnée. Livrer aux utilisateurs des données en temps réel, cacher la complexité liée à l’accès aux données, ajouter ou retirer des sources de manière transparente, délivrer des solutions avec un « time to market » rapide le tout à travers une plateforme leader du marché dans ce domaine.

« Denodo propose une solution de virtualisation des données reconnue leader dans le Magic Quadrant de Gartner, poursuit Christophe Cypers. Ce webinar sera l’occasion de présenter les possibilités et avantages qu’offre la virtualisation des données pour des acteurs luxembourgeois le tout illustrer par des cas clients.

Cependant aucune plateforme/solution ne fait de miracle sans que celle-ci ne soit accompagnée d’une gouvernance adaptée. C’est dans cette perspective et dans notre rôle d’intégrateur de solutions que Edda Luxembourg apporte son expertise à la fois dans la connaissance de la plateforme Denodo mais également dans son expertise de la donnée depuis plus de 15 ans »

Une solution appréciée

Le webinar sera l’occasion pour les participants de découvrir quelques études de cas luxembourgeois, dans le secteur financier et public, de découvrir la solution ainsi que la manière d’aborder ce genre de mise en oeuvre. « Avec Denodo nous avons un modèle de mise en œuvre d’un proof of concept en quelques jours, permettant de démontrer la pertinence de l’approche. A l’issue de ce POC, 80% des clients enchaîne par la mise en place de la solution, assure Christophe Cypers. C’est pourquoi nous sommes persuadés, en tant qu’acteur de la transformation de nos clients au service de la mise en œuvre de solutions d’avenir, qu’il convaincra de nombreuses organisations luxembourgeoises. »

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *