Lancelot, connectée avec Londres et Paris

Lancelot, la société luxembourgeoise spécialisée dans le domaine du recrutement au service de l’IT vient d’officialiser un partenariat avec Thomson Keene, active sur le même positionnement qu’elle à Londres, Paris et New-York.

Mark Simpson, administrateur délégué de Lancelot

La société luxembourgeoise spécialisée dans le domaine du recrutement au service de l’IT vient d’officialiser un partenariat avec Thomson Keene, active sur le même positionnement qu’elle à Londres, Paris et New-York. Des échanges entre les deux structures doivent leur permettre de mieux accompagner leurs clients respectifs dans la recherche de talents et dans leurs projets de développement international. – Par Sébastien Lambotte

La société Lancelot, active dans le recrutement au service des acteurs digitaux au Luxembourg, poursuit son développement. « Notre volonté est de toujours mieux accompagner nos clients luxembourgeois et internationaux, en allant chercher pour eux les compétences utiles à leur développement au sein d’une économie de plus en plus numérique », explique Mark Simpson, administrateur délégué de Lancelot. Dans le contexte actuel, avec une évolution rapide des besoins et un contexte international changeant, dans le cadre du Brexit notamment, le défi des compétences est clé.

Afin de mieux aider ses clients à y faire face Lancelot vient d’officialiser un partenariat avec le cabinet de recrutement Thomson Keene, présent à Londres, Paris et New-York. « Nos deux sociétés discutent depuis plusieurs mois maintenant. Notre relation a débuté bien avant les discussions autour du Brexit, au départ de l’idée que de meilleurs échanges entre nos marchés pouvaient être intéressants pour nos clients respectifs et le développement de nos sociétés », poursuit Mark Simpson.

 

Deux acteurs, un positionnement commun

Les deux acteurs, à travers ce partenariat, profiteront d’échanges de candidats pour mieux répondre aux besoins de leurs clients. D’autre part, les deux sociétés de recrutement entendent développer des synergies pour mieux accompagner ceux qui leur font confiance dans leur développement international. Un client de Lancelot, installé au Luxembourg, il pourra trouver des solutions directement accessibles à Londres par le biais de ce partenariat. Le scénario inverse est tout aussi possible, pour une société britannique désireuse de développer une présence sur le continent, dans le cadre du Brexit par exemple. « Nos sociétés partagent le même positionnement et les mêmes valeurs, à la faveur d’un recrutement de qualité dans le domaine du digital, précise Mark Simpson. L’un comme l’autre devons faire preuve de créativité pour attirer les bons talents, pour séduire les meilleurs candidats. Lancelot, en travaillant avec Thomson Keene, qui compte une vingtaine de collaborateurs, espère pouvoir mieux répondre aux besoins en compétences d’un Luxembourg qui opère une transformation digitale réelle. »

 

Sourcer des talents au-delà de Luxembourg

Le Grand-Duché, en effet, s’inscrit dans une dynamique digitale renforcée, avec des développements intéressants dans le domaine de la FinTech notamment. « Aujourd’hui les acteurs nous font part de besoins en compétences importants dans le domaine du développement, de la data analytics, assure l’administrateur délégué de Lancelot. Les acteurs de la finance, le secteur industriel, l’industrie des services comme de nombreuses jeunes sociétés innovantes, de type start-ups, ont besoin d’une quantité conséquente de ressources hautement qualifiées pour positionner le Luxembourg comme un hub digital central en Europe. » Ce partenariat doit permettre à Lancelot de proposer à ses clients de nouvelles compétences, susceptibles d’être attirées par les projets développés dans ce Luxembourg digital.

 

Au plus près des besoins des start-ups

Afin de mieux accompagner les jeunes acteurs innovants, d’autre part, Lancelot s’est aussi inscrite au sein de la communauté Silicon Luxembourg, en tant que partenaire. « Il est important pour nous, au regard des évolutions en cours au Luxembourg, d’être proches de ces acteurs, pour mieux les accompagner et répondre à leurs besoins, assure Mark Simpson. Aujourd’hui, le Luxembourg profite d’une dynamique enthousiasmante dans le domaine de l’innovation et de l’entrepreneuriat. En tant que spécialiste du recrutement dans le domaine du digital, nous voulons accompagner ce mouvement porteur pour l’avenir de l’économie, en conseillant ces acteurs innovants, en pourvoyant à leurs besoins en compétences, d’où qu’elles viennent. »