thumbnail of Lenert-Mandica

Le dîner de Charles : Interview avec Paulette Lenert, Ministre de la Santé

Retrouvez l'entretien de Paulette Lenert, Ministre de la Santé. Propos recueillis et rédigés par Charles Mandica, publiés dans AGEFI.

Madame la Ministre Paulette Lenert est l’invitée de Charles Mandica.

Portrait

On ne choisit pas sa famille mais on choisit ses amis, certes. On ne choisit pas de devenir célèbre et adulée. . . En 2018, dans sa circonscription Paulette Lenert avait fait un score respectable, elle était chenille. Pour ses pairs et adversaires, pas de quoi voir en elle un quelconque danger ou un moteur de réussite pour un LSAP en mode ralenti depuis près de dix ans.

Paulette Lenert est devenue la coqueluche du pays. Vissée au sommet, elle s’est installée dans la stratosphère pour les intentions de votes et dans les prémices de sondages. A ses débuts, elle était nommée au ministère de la santé pour une mission presque impossible : remplacer le charismatique Etienne Schneider, pourtant presque oublié. D’une légitime faire-valoir, la chenille est devenue plus que papillon. Aujourd’hui, le papillon est métamorphosé en une nacelle qui survole tous les partis, emporte et fait voyager avec elle une grande majorité de la population en manque d’un grand leader. En son temps, l’adulé Jean-Claude Juncker avait eu ce rôle. L’indispensable conjugaison de trois partis pour gouverner a probablement réduit les probabilités de voir une seule personnalité jouer de manière ostentatoire le rôle d’un grand leader. Chaque tiers ne voulant pas faire de l’ombre aux deux autres est le principe d’un ménage à trois. Non ?! ou bien le pays attendait patiemment cette femme charismatique. L’aura du dirigeant politique se redore dans notre pays avec une femme. Qui s’en plaindra ?

Cette interview sera lue par au moins deux de mes fidèles lecteurs : Xavier et Claude. Pour Dan, il aurait d’autres plans donc je ne sais pas. Non, je n’ai pas choisi mon camp. Je ne suis qu’un simple observateur. A une époque où les combats des femmes sont encore une nécessité, contribuer à mettre en lumière une grande « serviteuse » – ce féminin sonne peu élégamment – de la nation est un acte positif et ma contribution personnelle pour une cause juste : l’égalité des chances. On peut dire ceci de son prodigieux parcours : Après des études secondaires classiques à l’Athénée de Luxembourg, Paulette Lenert est diplômée en droit privé et droit des affaires à l’université d’Aix-Marseille III en 1991. Après sa maîtrise, elle poursuit ses études au Royaume-Uni et obtient, en 1992, un master en droit européen à l’université de Londres. Paulette Lenert axe sa formation continue autant sur le droit européen que sur le développement de ses compétences en gestion publique et en systémique.

À la suite des élections législatives d’octobre 2018, Madame Lenert fait son entrée le 5 décembre 2018 dans le gouvernement de coalition entre le Parti démocratique (DP), le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) et Les Verts (déi gréng) en qualité de ministre de la coopération et de l’action humanitaire et ministre de la protection des consommateurs. En février 2020, suite à la démission d’Étienne Schneider, Paulette Lenert est nommée ministre de la santé et ministre déléguée à la sécurité sociale, en conservant son portefeuille de la protection des consommateurs. Madame la Ministre Paulette Lenert aime le chocolat (d’après certaines sources), les chiens, l’architecture et a apprécié son diner pour la rubrique d’Agefi. Une minuscule pensée pour certaines personnes qui se donnent le rôle d’inaccessible imaginant que leur manque d’humilité pourrait leur donner de la consistance, détrompez-vous. ELLE : Cette Grande dame, Madame la Ministre est souriante et disponible. Elle est humble. Après cette tragique et inédite période de 20 mois, nous nous accorderons aisément pour féliciter de nombreuses et des milliers de personnes : infirmières, pères, pompiers, cultivatrices, policiers, médecins, femmes de charges, cuisiniers, éducateurs, mères, boulangères, bénévoles, travailleuses et travailleurs frontaliers, ambulanciers, vendeuses, pharmaciens, kinésithérapeutes, éboueurs, professeurs etc . . . (Je vous laisse compléter la liste avec ceux que vous portez dans votre cœur pour leur bravoure). Pour ma part, j’ajoute sur ma liste Madame Paulette Lenert et tous ses collaborateurs et collaboratrices, ses collègues du gouvernement qui l’ont aidée à mener sa délicate mission depuis 2020. Qui aurait mieux agi qu’elle ?

Retrouvez son interview ici

 

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *