Le prototype, pour proposer des produits efficients et désirables

Afin de concevoir des produits et services effectivement adaptés aux besoins du marché, de plus en plus de structures ont recours au prototypage. Selon Edouard Nollet, Senior Manager au sein du PwC Experience Center, la pratique permet d'envisager plus facilement une multitude d’idées sans avoir à s’exposer à des investissements conséquents.

Edouard Nollet , Senior Manager au sein de l’Experience Center – PwC Luxembourg

« Recourir au prototype, c’est s’accorder le droit de se tromper. » Au sein de l’Experience Center de PwC, Edouard Nollet nous explique comment des entreprises peuvent explorer des idées, les valider facilement avant de s’engager dans de conséquents processus de développement, de conception et de fabrication. « Le prototypage permet de tester auprès d’un client un concept, en le rendant tangible, sans pour autant nécessiter d’importants développements, explique Edouard. Grâce au prototype, on peut plus facilement récolter l’opinion du marché, apprécier sa réaction, capturer les émotions créées auprès des utilisateurs. »

Faire simple, tester et récolter les avis

Un prototype peut prendre de nombreuses formes, selon qu’il concerne un produit manufacturé, un service numérique ou encore un processus. Alors qu’un « Proof Of Concept » vise à éprouver la faisabilité technique ou technologique, le prototype se concentre sur la forme qu’il peut prendre. « C’est la carrosserie, sans avoir à mettre en œuvre ce qu’il y a sous le capot et les divers éléments techniques indispensables au fonctionnement », poursuit Edouard Nollet. L’industrie automobile, à travers la présentation des concept cars, a régulièrement recours aux prototypes, pour prendre la température du public vis-à-vis d’un nouveau modèle avant d’engager des investissements conséquents liés à sa conception et production.

« Sans aller jusqu’à développer une maquette haute fidélité, on peut déjà concevoir des prototypes sur papier avec des calques superposés ou des post-its, pour simuler une interface numérique et confronter des utilisateurs à de nouveaux usages, ajoute le senior manager. Un prototype doit rester simple car l’objectif est de valider l’intérêt du client et de s’assurer d’une viabilité commerciale. On s’intéresse avant tout à l’expérience utilisateur et à l’opinion qu’il va émettre vis-à-vis du concept. »

Au départ d’une maquette, on peut facilement voir comment l’utilisateur va appréhender le concept, la manière avec laquelle il va le prendre en main, vérifier si cette idée vient effectivement répondre à un besoin et même déjà apprécier son efficacité.

Investir dans plus d’idées pour ne financer que les meilleurs

Alors que les entreprises sont pressées d’innover, pour aller chercher des avantages concurrentiels sur le marché, on constate un intérêt grandissant pour le recours au prototype. « Le développement de nouveaux concepts sans passer par des étapes de validation préalable auprès du client représente un risque important pour les entreprises. Grâce au prototype, on peut explorer beaucoup plus d’idées,  pour au final s’assurer d’investir d’avantage dans celle qui fera la différence », explique Edouard Nollet. La pratique donne le droit à l’erreur sans entraîner de lourdes conséquences et, surtout, d’apprendre. « Plus vite on constate que l’on est sur une mauvaise voie, plus vite on peut ajuster ou abandonner un concept pour se concentrer sur un autre. »

Valider les hypothèses avec le client

Le recours au prototypage permet de concrétiser une vision ou une idée soit pour convaincre soit pour se l’approprier et la faire évoluer. Il permet de valider avec le client les hypothèses sur lesquelles elle se fonde et d’avancer plus vite dans la bonne direction.

« Souvent, la responsabilité du succès d’un développement repose sur un departement IT. Ce dernier, grâce au prototype, peut s’assurer de la pertinence du projet étape par étape, et ce afin de mettre en œuvre une solution fonctionnelle qui garantit une expérience client consistante de bout en bout. »

Initialement utilisé dans la fabrication de produits, le recours au prototypage se vulgarise dans le digital avec l’arrivée des UX (User eXperience) designers dans les équipes de développement. Il permet d’avoir une meilleure compréhension d’une attente client et parfois, d’amener des solutions inattendues qui simplifient les interfaces voire qui révolutionnent les usages.