Les clients Netapp dédupliquent aussi en Belgique: UZ Leuven de -49 à -68% de sauvegardes

Les clients Netapp plébiscitent la déduplication dans des environnements de stockage virtualisés: triplement de la croissance de cette technologie. NetApp assiste depuis plusieurs mois à une très forte progression de sa technologie de déduplication, avec un triplement de son chiffre d’affaires dans ce domaine depuis novembre 2007. Avec plus de 3.500 systèmes installés et un […]

Les clients Netapp plébiscitent la déduplication dans des environnements de stockage virtualisés: triplement de la croissance de cette technologie.

NetApp assiste depuis plusieurs mois à une très forte progression de sa technologie de déduplication, avec un triplement de son chiffre d’affaires dans ce domaine depuis novembre 2007. Avec plus de 3.500 systèmes installés et un espace de stockage total de plus de 100 Po (pétaoctets) , NetApp a clairement confirmé son statut de n°1 du stockage et de la déduplication. NetApp livre ses solutions de déduplication à plus de 1.000 clients, pour toutes les strates de données (primaires, sauvegarde, archives), ce qui en fait le seul fournisseur à proposer une solution véritablement intégrale et intégrée.

« On assiste actuellement à une évolution très nette du marché vers la virtualisation dans les environnements de stockage », explique Heidi Biggar, analyste auprès de l’Enterprise Strategy Group. “La déduplication n’en est qu’une composante. Les entreprises recourent à la déduplication parce que cette technologie leur apporte des avantages tangibles et immédiats en termes d’organisation, grâce à la capacité de stockage physique qu’elle libère. Cette capacité ne doit dès lors plus être acquise ni gérée par ailleurs. En intégrant la déduplication dans l’ensemble du portefeuille de stockage via Data ONTAP, NetApp permet à ses clients d’intégrer très aisément la déduplication dans leur environnement d’exploitation. Dans ce domaine, NetApp est clairement le leader du marché. »

La déduplication en Belgique

En Belgique aussi, la technologie de déduplication de NetApp se généralise. Dès le lancement de cette technologie, l’hôpital universitaire de Leuven (UZ) l’a mise en œuvre dans toutes les strates de son infrastructure de stockage. L’UZ a très vite perçu tous les avantages générés par la déduplication. L’UZ Leuven a implémenté la déduplication NetApp pour les sauvegardes de ses bases de données VMWare, SQL et Sybase. Cette solution a permis de réaliser une économie de 49% sur le volume de données lors des dumps VMWare. Lors des sauvegardes SQL et Sybase, la déduplication a même généré un gain de place de 66% et de 68%.

Grâce à la déduplication du code de ses applications, l’UZ Leuven réalise une économie de 28% de son espace physique de stockage. Bien entendu, l’hôpital a également initié des tests portant sur les données génétiques. Ces tests, en cours depuis peu, ont déjà révélé un gain potentiel de 8%. Les plates-formes VMWare actives font aussi l’objet de tests intensifs de déduplication. Le projet pilote a d’ores et déjà révélé une économie de données potentielle de 50%.

Les services administratifs de l’UZ Leuven bénéficient également des avantages induits par la déduplication. L’UZ économise déjà 52% de l’espace de stockage dédié à toutes les factures enregistrées. Ces factures sont envoyées à plus de 500.000 patients tous les ans, et elles sont archivées sous la forme d’un fichier PDF.

La province du Brabant Flamand a aussi opté pour les multiples avantages de la déduplication NetApp. Elle a implémenté cette technologie pour les sauvegardes de ses unités sous Unix, en réalisant au passage une économie de 56% sur le volume de données des fichiers individuels. Pour gagner de l’espace dans les données utilisateurs des 25 services extérieurs, la déduplication est appliquée aux sauvegardes de ces données. Ici, le bénéfice est de 42%.