L’HUMAIN AVANT TOUT

par John Parkhouse

John Parkhouse, CEO – PwC Luxembourg

Le CEO de PwC Luxembourg, John Parkhouse, photographié en octobre 2019, a décrit certains principes directeurs qui, selon lui, aideront les gens à continuer de participer à l’économie et à soutenir son rebond.

« Dans les affaires et la finance, nous ne pouvons pas sauver des vies, mais nous pouvons protéger les emplois et ainsi contribuer à protéger l’économie », affirme John Parkhouse, CEO de PwC Luxembourg.

En un court laps de temps, ce coronavirus (Covid-19) nous a plongés dans une crise sanitaire, humanitaire et économique mondiale. C’est incroyable quand nous réfléchissons à l’impact que cela a déjà eu sur nous tous en quelques semaines seulement. Le virus a déjà fait d’énormes pertes humaines, les gens du monde entier se soucient de leur santé et de leur sécurité, ainsi que de la santé et de la sécurité de leurs proches. En outre, nous avons constaté un impact à court terme sur le marché et commençons à constater les véritables retombées économiques liées au Covid-19, qui menacent les moyens primaires de millions de personnes.

Au Luxembourg, comme dans de nombreux pays, il est inspirant de voir de nombreuses organisations et entreprises se lancer dans la lutte contre le Covid-19, travailler avec le gouvernement et les ONG pour accélérer les tests, contribuant à garantir que la nourriture et les fournitures médicales arrivent là où elles sont nécessaires, et déployer des moyens financiers et de l’aide pour maintenir notre économie.

Cela dit, toutes les entreprises ne peuvent pas jouer un rôle direct dans la lutte contre le Covid-19 et ses impacts sociétaux. Cependant, les dirigeants de la plupart des grandes entreprises ont un rôle pour s’attaquer au plus grand aspect de la crise économique imminente liée à la pandémie : la menace de retombées financières dues à d’importantes suppressions d’emplois et au chômage qui en résulte.

Je sais que cela peut sembler un défi de taille en ce moment alors que nous nous débattons chacun avec ce qu’implique cette situation pour nos entreprises respectives, mais je suis convaincu, en observant les actions de notre gouvernement et d’autres parties prenantes, la mobilisation d’efforts sur la scène mondiale, que nous sortirons de cette crise. Et, je crois que, en tant que communauté d’affaires ici au Luxembourg, nous pouvons sortir de cette crise plus rapidement et plus fort si nous travaillons ensemble en nous souvenant de l’élément clé qui nous différencie du reste du monde : notre vivier de talents internationaux. Plus précisément, je pense que nous en sortirons plus forts en tant qu organisations et en tant qu’économie en général si nous suivons le principe directeur de donner la priorité à l’humain en protégeant les emplois et les conditions de vie.

En résumé, je crois que la meilleure façon pour le monde des affaires d’aider dans ces circonstances est de tout mettre en oeuvre pour la conservation des emplois, virtuellement ou autrement, afin que l’on puisse continuer à participer à l’économie et à soutenir son rebond. Je comprends l’énorme poids que nous avons sur les épaules. Et, je sais que de nombreuses entreprises sont soudainement aux prises avec la situation remarquablement difficile, d’essayer de garder leur entreprise en marche tout en prenant soin de leurs employés.

Mes objectifs pour PwC Luxembourg sont simples : protéger nos collaborateurs et continuer à servir nos clients. Alors que nous poursuivons nos activités et pensons à un avenir sain et productif, voici donc nos principes directeurs et nos premières actions :

  • Faire tout ce que nous pouvons pour conserver les emplois. Nous savons que l’économie Luxembourgeoise dépend en grande partie de l’économie mondiale et nous ne voulons pas entraver la capacité du Luxembourg à servir la communauté internationale en restant focalisé sur le court terme. Chez PwC, nous avons adopté le principe selon lequel nous ne considérerons le licenciement qu’en dernier recours. Nous sommes reconnaissants que nos collaborateurs se soient adaptés rapidement à la «nouvelle norme» de servire nos clients en télétravail. En fin de compte, nous reconnaissons que si nous tentons de protéger nos profits cette année en sacrifiant nos employés, nous pourrions être perdants, à court et à long terme. En tant que nation, au mieux nous investissons dans nos ressources et dans l’écosystème des affaires, au mieux nous sortirons de la crise. De plus, nous sommes très conscients que les organisations luxembourgeoises sont très sollicitées aujourd’hui et ce qui est important est de maintenir nos collaborateurs actifs et impliqués autant que possible. Nous avons pris la décision de ne pas envisager le chômage partiel/ technique pour le moment. À ce jour, nous avons mis en œuvre des mesures pour nous assurer que nous gérons de manière proactive nos soldes de vacances pour être prêt en tant qu’entreprise lorsque la crise passera. Dans l’ensemble, mon message est de garder autant que possible, nos collaborateurs occupés et payés . En tant que leader, je trouve réconfortant de savoir que les bonnes choses à faire tant au niveau humain qu’au niveau busines sont les mêmes: préserver l’emplois, la performance et répondre aux attentes et rester à la hauteur de nos valeurs.
  • Être conscient qu’il soit possible, cette année, de passer à côté de nos objectifs. La réalité, que cela nous plaise ou non, est que les objectifs d’avant la crise ont été rattrapés par des événements qu’aucun de nous n’aurait pu prévoir. Chez PwC, nous mettons la priorité sur les gens. Notre conseil d’administration et nos associés conviennent qu’il vaut mieux pécher pour garder nos employés au travail plutôt que d’essayer d’atteindre des objectifs à court terme. Nous avons le sentiment que si cette année doit être difficile pour tout le monde, cela ne doit pas être une bonne année pour les bénéfices, qu’il s’agisse d’une entreprise publique, privée ou d’un partenariat.
  • Soutenir la réponse humanitaire en soutenant les communautés. Cette pandémie exacerbe les problèmes sociétaux existants, de la faim à l’absence de logement, de l’accès aux soins à une éducation de qualité. Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons nous engager à aider ceux qui sont les plus vulnérables dans nos communautés. Historiquement, les entreprises ont joué un rôle essentiel dans les communautés qu’elles servent et se sont mobilisées lorsque les communautés ont été touchées par des catastrophes. La crise du Covid-19 n’a fait que souligner le rôle important que jouent les entreprises dans le soutien économique et philanthropique des communautés. Les entreprises peuvent travailler pour combler les lacunes et répondre aux besoins en mettant à contribution leurs collaborateurs, leurs ressources et leur expertise. Chez PwC, lorsque nos collaborateurs deviennent disponibles, nous les encourageons à soutenir les initiatives gouvernementales visant à atténuer l’impact de ce virus sur les entreprises et les particuliers. En un mot, nous alignons ce que nous faisons de mieux sur ce qui est nécessaire, et nous espérons faire tout notre possible en tant qu’entreprise pour aider le Luxembourg dans sa réponse à cette crise.

Il s’agit sans aucun doute de l’une des situations les plus difficiles auxquelles nous serons confrontés en tant que dirigeants. Ce que nous faisons chez PwC n’est peut-être pas ce que tous les chefs d’entreprise peuvent faire, mais j’espère qu’en cette période troublée et incertaine, mes collègues dirigeants d’entreprise prendront en compte et évalueront ces principes directeurs. Si nous pouvons nous unir pour donner la priorité à l’humain, nous aidons des milliers de familles, renforçons la confiance dans le monde des affaires luxembourgeois et, à terme, rendons notre économie plus forte et plus résiliente. Autrement dit, nous ferons mieux lorsque nous choisirons de naviguer ensemble. Et, ayant eu le privilège de travailler avec de nombreux chefs d’entreprise de notre pays, je suis convaincu que, ensemble, nous serons à la hauteur.

Source en anglais pour référence: https://www.linkedin.com/pulse/business-finance-we-cant-save-lives-can-protect-jobs-thus-parkhouse/?trackingId=0BMDfqlsSIOZVW6xQPRlFw%3D%3D