L’IAPP ouvre un nouveau chapitre au Luxembourg

L’association internationale des professionnels de la protection de la vie privée, référence dans le domaine de la Protection des données personnelles, s’ancre localement au Luxembourg. À l’échelle du pays, on recense 130 de ses membres. Ces professionnels attachés aux enjeux de privacy pourront plus facilement se retrouver pour évoquer les défis luxembourgeois liés à l’exercice de leur mission.

De gauche à droite : Filip Stoitsev, Privacy Manager Europe – Hiscox, Yoann Le Bihan, IT architect – Luxair Group et José Belo, Data Protection and Privacy Senior Consultant – Exigo .exigo

L’association internationale des professionnels de la protection de la vie privée (IAPP – International Association of Privacy Professionnals) va davantage s’ancrer localement au Luxembourg. Plusieurs membres luxembourgeois de cette institution reconnue globalement, qui contribue grandement à l’évolution des standards en matière de protection de la vie privée à travers le monde, créent actuellement le chapitre de l’IAPP Luxembourg.

 

130 membres recensés au Luxembourg

« Rien qu’au Grand-Duché, l’IAPP compte plus de 130 membres, des professionnels dont la fonction est inhérente à la protection des données personnelles et qui peuvent faire valoir la certification CIPP délivrée par l’association, explique Yoann Le Bihan, IT Architect au sein du groupe Luxair, actif sur des projets de compliance et de protection des données. À l’échelle de la Grande Région, nous sommes certainement plus nombreux, cependant l’association ne dispose pas de ces statistiques. Or, malgré ce nombre conséquent de professionnels dans le pays, l’IAPP n’avait pas encore d’attache luxembourgeoise. Si les membres souhaitaient se rencontrer, il fallait rejoindre Paris ou Bruxelles. »

La certification CIPP, réel standard du marché

À l’initiative de la création de ce chapitre luxembourgeois de l’IAPP, on retrouve donc Yoann Le Bihan, José Belo, Senior Consultant auprès du cabinet conseil Exigo, et Filip Stoitsev, Privacy Manager Europe au sein de la société Hiscox. « L’IAPP est une structure pour laquelle la plupart des personnes formées et certifiées nourrissent un réel attachement. Il faut dire que l’obtention de la certification implique un engagement conséquent », précise Yoann Le Bihan. La certification CIPP/E, délivrée par l’IAPP, est en effet aujourd’hui largement reconnue par les plus grandes institutions. C’est à travers elle ou encore à travers son équivalent US, la CIPP/US, qu’évoluent les standards du marché. « La volonté, en ouvrant un chapitre au Luxembourg, est de pouvoir plus facilement nous retrouver entre professionnels, mieux échanger autour des enjeux relatifs à la protection des données personnelles. Cela s’inscrit dans un contexte où nos métiers, qu’ils soient techniques, juridiques ou organisationnels, gagnent en importance et se renforcent au sein des organisations, poursuit Yoann Le Bihan. Localement, la volonté est de pouvoir mieux aborder les défis qui se présentent à nous. »

Plusieurs objectifs

En créant ce chapitre, les trois compères poursuivent plusieurs objectifs :

  • faciliter les contacts entre membres présents au Luxembourg et en Grande Région ;
  • mieux communiquer, à travers des événements ou au moyen de publications, sur les enjeux de privacy pertinents pour la place financière luxembourgeoise ;
  • pouvoir entretenir une relation de qualité avec le régulateur, en l’occurrence la CNPD.

Professionnaliser la gestion des données personnelles

Derrière ces rencontres et toutes les discussions qui vont pouvoir prendre place à travers ce nouveau chapitre de l’IAPP au Luxembourg, l’enjeu est de professionnaliser la gestion des données personnelles, de favoriser le développement des compétences, de faciliter le partage d’expériences et des bonnes pratiques. « On voit, suite à l’entrée en vigueur du GDPR, que cette thématique est davantage prise au sérieux, explique Yoann Le Bihan. La hausse fulgurante des certifications délivrées par notre association en atteste. La communauté des professionnels dans le domaine s’élargit et il nous semble important, à l’échelle d’une place financière internationale comme celle du Luxembourg et plus généralement de la Grande Région, de mieux nous fédérer. »

L’IAPP Luxembourg se structure actuellement et souhaite, d’ici la fin du mois de septembre, proposer un premier événement à ses membres.