L’Informatique au cœur du salon Moovijob Tour Luxembourg

Ce vendredi 23 mars, se tenait la 8ème édition du salon de recrutement Moovijob Tour Luxembourg à l’ECCL. Pas moins de 40 stands sur 140, représentaient le monde de l’IT/Consulting. Retour sur cette journée riche en rencontres.

 En quête d’un emploi, de conseils ou d’une formation, ce sont plus de 10 000 visiteurs qui se sont déplacés pour l’occasion. 2500 offres d’emploi étaient proposées dont plus de 500 en informatique au Grand-Duché du Luxembourg.

Selon Emilie Kieffer, Sourcing et Campus Officer chez Moovijob : « Les postes proposés les plus représentés étaient bien évidemment ceux en Développement Java ou .Net, des postes de Chefs de projets, de Business Analyst ou encore d’Administrateurs systèmes et réseaux ». Mais au regard du Guide officiel de l’évènement, les opportunités couvraient l’entièreté des secteurs du développement et de l’infrastructure sans oublier les fonctions transverses et Métiers.  Inga Moning, sa collègue, ajoute : « On sent que ce grand rendez-vous est une date importante pour les profils IT qui représentent aujourd’hui 25 % des inscrits en amont du salon, d’autant plus que ce chiffre augmente d’année en année. Les informaticiens sont fidèles à ce salon car ils ont également l’opportunité de parler projet ; il est en effet très rare de pouvoir rencontrer en face-à-face autant d’entreprises sur une seule journée ! »

L’équipe d’Agile Partner évoque la présence de nombreux candidats : « Nombreux sont ceux qui recherchaient dans le domaine de l’UX/UI design. »

Du côté des candidats, un questionnaire de satisfaction a été adressé aux visiteurs et des tendances se dégagent déjà. Pour 76 % d’entre eux, les recruteurs qui leur ont fait la meilleure impression sont ceux qui accordent du temps aux candidats pour leur présenter leur société. Ils sont d’ailleurs 92 % à être prêt à recommander le Moovijob Tour à un ami ou un collègue.

Les recruteurs semblent être du même avis, comme le souligne Agile Partner :« De bonnes discussions ont eu lieu. Elles durent en moyenne 3 à 4 minutes, ce qui est plutôt bien pour un salon comme celui-ci qui regroupe beaucoup de monde. Il y a une bonne ambiance et nous sommes heureux de présenter qui nous sommes et ce que nous faisons ». Leur stand regroupait 2 software développeurs (1 junior et 1 senior), une stagiaire en HR et deux partenaires afin d’accueillir au mieux les visiteurs, en leur apportant les meilleures réponses possibles. Il va de soi que les sociétés qui savent positionner les bons interlocuteurs pour convaincre ont pu faire la différence sur cette journée.

Oriane Martin, Traffic & Community Manager de Moovijob, constate cette année une avancée de la communication marque employeur dans le quartier IT/Consulting : « Participer ne suffit plus. L’entreprise doit désormais innover dans sa communication afin de pouvoir se différencier de ses confrères ! » Comme nous le soulignions déjà dans un l’article précédent, les sociétés rivalisent d’ingéniosité pour attirer l’œil du candidat avec un stand attrayant. Cette année, CTG Luxembourg, Sponsor officiel du secteur Informatique, a par exemple installé un studio holographique pour présenter l’un de ses atouts : être une Best Workplace pour la 8èmeannée consécutive avec plus de 300 salariés !

Réseaux sociaux, live Facebook ou LinkedIn, beaucoup de sociétés ont relayé leur présence au salon. Oriane souligne : « Les recruteurs et communicants jouent le jeu à fond en relayant les outils de communication que nous leur transmettons. Certains vont même plus loin. Interagir de manière digitale avant, pendant et après l’évènement, permet aussi aux personnes qui n’ont pas pu venir au salon d’en apprendre davantage sur ces sociétés. Celles qui jouent cette carte, ont donc tout compris et disposent d’une longueur d’avance dans leurs chances de recruter efficacement. »

Côté recrutement, selon Yannick Frank, Country Manager Luxembourg, les premiers retours à chaud des recruteurs sont très positifs vu la complexité d’attirer ce type de compétences : « 9 sociétés sur 10 reviennent d’une année à l’autre ; c’est un taux de fidélisation record pour nous ! Nous avons cette année accueilli beaucoup plus de profils venus de très loin et étant uniquement anglophone. Cet aspect linguistique peut satisfaire certaines entreprises même si le français reste très important ; concilier les langues avec les compétences IT n’est pas toujours évident ! »

La suite de l’aventure ICT se poursuivra dès le 29 mai avec l’organisation d’un évènement luxembourgeois… à Paris !