Le Luxembourg cherche ses futurs talents en IT et en Finance

Ce hub technologique international de pointe a besoin de profils et n’hésite pas à les chercher hors de ses frontières.

En sept ans, le nombre d’emplois dans les télécommunications a bondi de 25 % [1] au Luxembourg. Ce hub technologique international de pointe a besoin de profils et n’hésite pas à les chercher hors de ses frontières.  – Par Oriane Martin, Moovijob

Luxembourg, the ICT place to be

Le Luxembourg est le deuxième centre financier au monde et le premier en Europe avec ses 144 banques internationales, plus de 3 800 fonds d’investissements, 320 assureurs et réassureurs, sa dizaine d’institutions de paiements, sans oublier ses sociétés de private equity et de promoteurs immobiliers. Un véritable hub à la fois financier, mais aussi technologique puisque doté de 23 data center, de centaines de sociétés de consulting et d’une pépinière de startup en fintech qui collabore avec leurs consœurs de la finance.

Avec huit data center certifiés Tier IV, (le standard de tolérance aux pannes le plus élevé possible dans l’industrie), le Grand-Duché se dote de moyens numériques de pointe pour accueillir ces entreprises et les aider à s’y développer à l’aide d’initiatives comme l’incubateur Luxembourg House of Fintech ou encore LuxInnovation et Digital Luxembourg.

En quelques années, cette politique agressive en matière de développement des TIC a fait du Grand-Duché l’une des localités les plus attractives au monde pour les entrepreneurs, startuppeurs, chercheurs et inventeurs du digital. Le nombre d’établissements de monnaie et de paiement électroniques y a d’ailleurs triplé. On y compte aujourd’hui la présence des géants tels qu’Amazon, ebay, Paypal, Rakuten, Skype, ou encore Microsoft. Google vient, lui aussi, d’y signer l’implantation prochaine de son sixième data center européen.

Tous ces challenges induisent des besoins en profils IT

Selon Eurostat, 6 entreprises luxembourgeoises sur 10 ont rapporté avoir des difficultés pour embaucher dans les techs. Le Luxembourg est le second pays le plus touché par cette pénurie de candidats en Europe. Pourtant, nombreuses sont les possibilités de projets ambitieux et challengeant dans cet écosystème. Ne citons que pour exemples ces deux sociétés : ARHS, spécialisée en développement applicatif, est passée de 5 salariés à 1000 en l’espace de 4 ans. Talkwalker, centrée sur l’analyse de données, est passée de 3 à 150 professionnels en l’espace de 8 ans

D’autres domaines comme la business intelligence, le développement, le testing ou encore la cybersécurité et les fintechs, sont des axes de plus en plus importants dans le développement d’application et de systèmes. L’expansion de ces activités génère des recrutements dans tous les domaines de l’IT. Les métiers les plus représentés dans la part des externes sont les Business analysts, les Analystes développeurs web et mobile et les Chefs de projets, mais la part de Big data specialists s’intensifie. La maîtrise des technologies JAVA, de la BI et des produits Open est très prisée ainsi que des compétences en « Core Banking System » comme Avaloq ou encore TripleA. Pour les profils fonctionnels, on recherche des Consultants en réglementation (PRIIPs, Solvency, CRS, etc.) en expertise digitale et en SAP [2] .

Avec la spécialisation par métiers et une demande élevée en technicité, il devient de plus en plus difficile de recruter les meilleurs profils. C’est pourquoi les RH luxembourgeois privilégient le plus souvent les contacts directs avec les talents. Ils souhaitent accélérer les processus de recrutement, notamment lors de soirées de recrutement comme la soirée de recrutement Digital Plug&Work Luxembourg, qui réunira une quarantaine de sociétés issues de la Finance et le l’IT le 28 novembre prochain. Ce genre d’évènement permet aux profils de toutes technologies, en développement, infrastructures ou en business consulting, de parler opportunités et projets avec des équipes techniques et RH. Des contrats sont même très souvent proposés en l’espace d’une soirée à ces outsiders internationaux venus apporter leurs compétences au Luxembourg.

Aujourd’hui, les TIC et la Finance font partie des secteurs qui embauchent le plus d’étrangers et de frontaliers. Ils représentent 75,1 % [3] des actifs en IT et 58 % [4] en Finance et pour cause, le Luxembourg dispose des plus hauts standards de vie internationaux en termes de salaires, de pouvoir d’achat et de package salarial pour attirer ces talents venus de l’étranger.

[1] Statec, Tableau sur l’Emploi salarié par branche d’activité 1995 -2017 au Luxembourg
[2] Hays, études de rémunération au Luxembourg, p. 38, 2017
[3] Eures & Pôle emploi, Les opportunités d’emploi dans les activités informatique au Luxembourg, p.8, 2015
[4] Statec, tableau de bord du marché de l’emploi luxembourgeois, p. 9, juin 2016

 

Infos supplémentaires

DIGITAL PLUG&WORK LUXEMBOURG THE IT / FINANCE JOB PARTY
Mardi 28 Novembre / 18h00 – 22h00
European Convention Center Luxembourg
Pour profil expérimenté en Finance et en IT
Inscriptions sur www.plugnwork.lu