« Luxembourg se transforme à tous les niveaux »

Xavier Bettel est en couverture de nouvelle formule d’ITnation Magazine. A l’instar d’un Luxembourg plus digital, notre magazine évolue pour toujours mieux accompagner la transformation numérique de l’économie et de la société. Dans le cadre de notre Grand Entretien, le Premier ministre évoque les digitaux du pays quatre ans après le lancement de l’initiative Digital Luxembourg. Extraits choisis.

Xavier Bettel, Premier Ministre

Monsieur Bettel, à l’automne 2014, vous présentiez une nouvelle stratégie digitale pour le Luxembourg. Quelle dynamique le plan Digital Luxembourg a-t-il généré ? Pour quels résultats ?

Le Luxembourg est en train de se transformer et on peut le constater à tous les niveaux. L’accélération des différentes politiques en lien avec le numérique a entrainé un effet de boule de neige. Des actions concrètes, lancées tant par le secteur privé que par le secteur public, ont eu un impact dans tous les domaines de notre économie ainsi que sur notre quotidien.

Prenez, par exemple, le lancement du Wifi gratuit, qui est entretemps devenu une évidence. Il en est de même pour l’Internet à ultra-haut débit, auquel on s’est habitué. De nombreuses actions pour les étudiants avec, par exemple, la stratégie Digital(4)Education, ont changé l’environnement scolaire. Les démarches administratives en ligne ont aussi été accélérées et simplifiées. Il ne faut pas non plus oublier la digitalisation de l’ADEM, avec le portail employeur qui est en place depuis 2015. Au niveau du Secrétariat du Conseil de Gouvernement, les travaux se font aujourd’hui de manière 100 % digitale. Le Journal officiel est lui aussi disponible en version digitale. Nous comptons maintenant parmi les pays les plus avancés en termes d’infrastructures performantes. Digital Luxembourg contribue à ce que notre pays apparaisse depuis quatre ans avec un nouveau visage.

Quatre ans, dans l’ère numérique, cela peut apparaître comme une éternité. Sivous deviez refixer les priorités digitales du Luxembourg ou en établir de nouvelles aujourd’hui, quelles seraient-elles ?

Les priorités changent, mais le but reste le même : le développement d’une culture numérique parmi les citoyens de tout âge et de toute origine pour qu’ils puissent bénéficier des nouvelles technologies et de la digitalisation.

Étant donné l’omniprésence du numérique aujourd’hui, de nombreuses initiatives intersectorielles et horizontales concernent chaque ministère. Ceci nous permet d’être en mesure de réagir tout de suite dès que nous apercevons une opportunité.

C’est l’avantage d’un pays tel que le nôtre, pragmatique et flexible ! En 2014, personne n’avait entendu parler de blockchain. Aujourd’hui, le Luxembourg est un pôle d’innovation en matière de blockchain au niveau européen. Nous en avions tout de suite identifié le potentiel et réussi à fédérer les acteurs.

Vous qui partez à la rencontre de nombreux acteurs à travers le monde, comment la perception du Luxembourg digital a-t-elle évolué depuis le début de votre mandat ?

Je constate que l’image du Luxembourg en tant que hub numérique européen a été considérablement renforcée. Nous disposons aujourd’hui d’une communauté qui se réunit souvent, de compétitions et d’événements qui rassemblent chercheurs, entrepreneurs, entreprises et investisseurs tout au long de l’année (p.ex. Startups world cup, FinTech Lion Awards, Morpheus Cup, Arch Summit, etc.).

Quelle position doit occuper le Luxembourg au cœur de ce marché digital unique à construire ?  

Dans le secteur de l’ICT et de l’innovation, l’ouverture vers le monde est plus importante que jamais. Luxembourg veut entraîner les autres pays dans une dynamique propice à l’innovation et assurer sa part de responsabilité, comme nous le faisons par exemple dans le domaine du calcul haute performance et la mise en place d’un réseau HPC européen dont le Luxembourg était l’initiateur.

 

Infos supplémentaires
ITnation Magazine vient de paraitre. Les abonnés à notre magazine devrait le recevoir cette semaine. S’il ne vous parvient, faites-le nous savoir. Ou si vous souhaitez intégrer notre base d’abonnés, faites en la demande. Pour cela, une seule adresse : info@itnation.lu.

 

 

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *