Mieux recruter en 2020, osez la flexibilité

Les attentes des nouvelles générations qui arrivent sur le marché du travail et les avancées technologiques font évoluer le marché du travail et obligent chaque entreprise à s’adapter. Désormais, la flexibilité ne fait plus seulement partie des critères essentiels pour l’attraction de nouveaux candidats et la rétention des talents mais elle est également perçue comme un facteur de modernisation et de performance.

En quoi consiste-t-elle exactement ? Qu’en pensent les employés interrogés par notre enquête ? Comment la mettre en place ? Quelles en sont les conséquences ? Que font les Best Workplaces® Luxembourg à ce sujet ?

Une entreprise qui se dit flexible est une entreprise qui repense son organisation du travail pour permettre à ses employés une meilleure gestion de leurs obligations professionnelles et personnelles. Rendue possible grâce aux nouvelles technologies, il s’agit d’un défi majeur pour toutes les entreprises, notamment dans les secteurs concurrentiels en termes de recrutement, tels que l’informatique ou encore la finance au Luxembourg.

 

D’ailleurs, d’après une étude menée en collaboration avec jobs.lu sur 1 000 candidats, 91% des répondants considèrent que l’équilibre vie personnelle/vie professionnelle fait partie des critères pour accepter une offre d’emploi. Ce critère est d’ailleurs le premier par ordre d’importance pour 10% des répondants.

La flexibilité au travail en pratique

La flexibilité peut être proposée par le biais de contrats à temps partiel, du télétravail ou par la mise en place d’horaires flexibles ou souples qui permettent aux employés d’avoir une certaine liberté dans leurs heures de travail (exemple : arrivée entre 7h00 et 10h00, départ entre 16h00 et 19h00).

Au-delà de la confiance entre le manager et l’employé, qui est l’élément clé pour mettre la place la flexibilité au travail, il convient de tenir compte d’un certain nombre de facteurs : Est-ce que le poste est adapté ? L’expérience et la personnalité de l’employé sont-elles compatibles avec du travail à distance ? Comment maintenir l’équilibre de l’équipe si certains membres ne sont pas au bureau tous les jours ? Les outils mis à disposition sont-ils adaptés pour rester productif ?

Une fois mise en place intelligemment, il est prouvé que la flexibilité est largement bénéfique.
Elle permet :

  • Un meilleur épanouissement des employés car leur vie personnelle s’organise plus facilement autour de leur vie professionnelle et des obligations qui s’y rapportent ;
  • Une hausse de la productivité de 5 à 30% (1): les salariés étant moins stressés, ils sont davantage impliqués dans leur fonction, ils sont également moins soumis aux interruptions de travail (téléphone des collègues, conversations, passage dans le bureau, bruit des open spaces, etc.). Quand on sait que chacun met environ 5 min pour se reconcentrer dans sa tâche suite à une distraction, on peut imaginer le bénéfice sur une journée entière.
  • Une marque employeur attrayante : un atout majeur pour la réputation de l’entreprise mais également pour le recrutement, notamment des Millenials;
  • Une diminution de l’absentéisme : les problèmes de transports, qui sont bien souvent une grande source de fatigue et de stress, sont réduits (horaires souples) ou supprimés (télétravail) et les imprévus de manière générale impliquent moins souvent une journée d’absence et perturbent moins l’organisation du travail des autres collaborateurs.
  • Des économies liées à la surface immobilière de locaux qui peut aller jusqu’à 30%. (1)
  • Une diminution du trafic, particulièrement dans un pays comme le Luxembourg où la mobilité est une vraie problématique et une source de stress et de fatigue importante au quotidien.

Qu’en est-il des Best Workplaces® Luxembourg ?

En termes de flexibilité et d’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, les Best Workplaces du Luxembourg ont des pratiques variées :

  • mise en place d’horaires libres ou mobiles
  • journées de télétravail
  • possibilité de commencer à travailler chez soi et venir plus tard au travail pour éviter le trafic des heures de pointe
  • jours de congé supplémentaires octroyés en fonction de l’ancienneté
  • rachat de congé : possibilité d’obtenir 11 ou 22 jours de congés supplémentaires contre une diminution de 5% ou 10% du salaire mensuel.

Chaque entreprise est libre de mettre en place une flexibilité adaptée à sa culture d’entreprise mais doit garder à l’esprit que ce changement mérite un réel accompagnement car il peut être bouleversant pour certains employés mais également leurs managers.

Au-delà de pratiques à mettre en place, il s’agit d’une véritable transformation culturelle pour certaines entreprises car il s’agit avant tout d’un pacte de confiance entre les managers/directeurs et les employés d’une part mais également entre collègues pour éviter tout jugement au moment de la mise en place des pratiques.

(1)D’après une étude de la DGE

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *