Des compétences plurielles au service d’une expertise

Portrait de Gwennaël Dias, Hardware Consultant pour Exigo. Après une formation et des expériences mi-créatives mi-techniques, il devient consultant hardware. Un consultant IT qui allie la technique et la communication pour venir à bout des projets en collaborant. Aussi, ce côté créatif allié à des compétences diverses l'aident à trouver des solutions plus rapidement.

Portrait de Gwennaël Dias, Hardware Consultant pour Exigo. Après une formation et des expériences mi-créatives mi-techniques, il devient consultant hardware. Un consultant IT qui allie la technique et la communication pour venir à bout des projets en collaborant. Aussi, ce côté créatif allié à des compétences diverses l’aident à trouver des solutions plus rapidement.

  • Vous êtes consultant hardware depuis cette année seulement, que pensez vous de cette nouvelle expérience ?

Je trouve cette nouvelle expérience enrichissante ! D’un point de vu professionnel, certes ! Mais également sur le plan humain, je travail en collaboration avec des personnes d’horizons différents et spécialistes de domaines divers dans l’IT ce qui me permet d’enrichir mes connaissances ainsi que d’élargir mes domaines de compétences.

  • Vous avez des connaissances en code, réseau et software très diverses, comment cela vous sert au quotidien ? Faut-il connaître beaucoup de solutions différentes pour votre poste ?

Suite à mes deux années passées à l’IUT de Nancy Brabois j’ai un profil plutôt “Network”, la variété de cet enseignement m’a familiarisé un peu avec la programmation même si je dois avouer que je n’aime pas vraiment le code. Quotidiennement mes compétences réseaux sont sollicitées pour comprendre et pouvoir mener à bien certaines tâches, cela favorise également mon autonomie. Connaître des solutions différentes permet de gagner du temps et d’avoir des solutions alternatives en cas de difficultés.

  • On a une vision plutôt introvertie des personnes IT qui sont côté hardware qu’en pensez vous pour les profils consultants IT ?

Nombre de personnes estiment à tort qu’en règle générale les professionnels de l’IT sont des êtres asociales vivant dans un univers de jeux vidéo, ce qui est bien entendu très réducteur ! Plus sérieusement, je pense que nous sommes simplement des gens passionnés par nos domaines d’expertises, introvertis ou non selon le caractère de chacun. Néanmoins un professionnel Hardware est constamment en contact avec les autres équipes IT ainsi qu’avec les utilisateurs, le dialogue est donc assez important.

  • Vous avez été du côté helpdesk et maintenant en consultance, est ce que vos compétences interpersonnelles sont une aide ?

Bien sûr ! Il est assez difficile d’appliquer des actions en étant incapable de les communiquer à un utilisateur lambda ou au sein de l’équipe avec laquelle on travail. De plus ces compétences permettent de développer et de maintenir une collaboration avec les différents intervenants des projets IT d’une entreprise, cela favorise grandement la recherche de solutions lors de la mise en place d’un projet ou en cas de problème.

  • Pourquoi avoir choisi un poste comme celui-ci après de nombreuses expériences plutôt créatives ? Pourquoi avoir travaillé dans ces deux domaines qui semblent opposés ?

J’ai toujours été passionné par l’informatique et le graphisme, malheureusement le secteur du créatif est assez fermé niveau débouchés. Après mon premier emploi (Graphic & Web Designer) l’opportunité de revenir dans l’IT c’est présentée à moi, la perspective d’évolution étant intéressante j’ai donc saisi cette chance.
Il y a tout de même certaines liaisons entre ces deux domaines, l’outil informatique reste indispensable ainsi que la connaissance de certains software ou OS, parfois un graphiste peut même s’avérer être un bon technicien à force de ce battre avec les imprimantes.

  • Ce côté créatif ne vous manque pas ?

Pas tellement, je venge mon coté créatif pendant mon temps libre où je réalise quelques projets personnel. Mais il m’arrive parfois de “gribouiller” au dos de mes documents IT.

  • Le créatif et le hardware ne vont pas ensemble dans les formations, comment vous êtes-vous formé sur ces deux domaines ?

J’ai commencé par faire un DUT en Réseaux et Télécommunications, j’ai eu la chance d’avoir quelques expériences professionnelles très enrichissantes pendant mon diplôme qui m’ont permit d’apprendre beaucoup de choses et de me familiariser avec différentes tâches et services. En parallèle je développais mes connaissances dans des logiciels de création tel que la suite créative d’Adobe ou le web par simple passion.
À la fin de mon DUT j’ai eu l’envie d’acquérir une double compétence et j’ai donc logiquement choisi la création pour ma licence. Naturellement n’étant pas issu à la base d’une formation en rapport, ma candidature a été traité sur dossier, j’ai du justifié de mon intérêt et de ma motivation. Ça n’a pas été facile, mais l’établissement a fini par m’accepter ! Ensuite j’ai pu développer ma passion pendant les cours et mon stage où j’ai appris de nombreuses choses jusqu’à l’obtention de ma licence et ensuite de mon premier emploi, qui fut une expérience très enrichissante et variée dans le métier de la création.