« NSI Luxembourg, un objectif de 150 collaborateurs d’ici 2 ans »

NSI Luxembourg a bouclé son troisième exercice de présence au Grand-Duché. La jeune structure, filiale du groupe Cegeka, s’est rapidement positionnée sur le marché, passant de 8 collaborateurs en novembre 2017 à 60 aujourd’hui. Alain Wattier, General Manager de NSI Belux, pose un regard sur ces trois années de développement intense.

Alain Wattier, General Manager de NSI

Il n’était pas forcément évident pour le nouvel acteur qu’était NSI Luxembourg de se faire une place sur le marché, quand il s’y est installé à l’automne 2017. Et si cette nouvelle structure pouvait s’appuyer sur l’expérience de NSI Belgique, qui figure parmi les leaders du marché belge francophone, et sur la force du groupe Cegeka, le défi restait entier. « Pour la première fois de ma carrière, nous sommes réellement partis d’une feuille blanche pour construire cette activité, nous confie Alain Wattier, General Manager de NSI. Nous avons constitué une nouvelle équipe, jeune et dynamique, avec la volonté, d’une part, de développer des services dans la gestion des infrastructures informatiques et d’infogérance des environnements et, d’autre part, d’apporter de nouvelles solutions adaptées aux besoins spécifiques du marché. »

De 8 à 60 collaborateurs en trois ans

Lors du lancement de cette nouvelle aventure, à l’automne 2017, NSI Luxembourg comptait huit collaborateurs. Trois ans plus tard, l’équipe est composée de 60 salariés (NSI Belgique et Luxembourg représentant 800 personnes). L’entité luxembourgeoise se développe de manière autonome, s’appuyant sur ses propres ressources et déployant ses propres offres. « Le succès rencontré, on le doit avant tout au dynamisme du management en place, qui se révèle à la fois jeune et particulièrement créatif, explique Alain Wattier. Nathan Mangenot, qui pilote l’entité luxembourgeoise, âgé de seulement 35 ans, est parvenu à s’entourer d’une équipe qui déborde d’énergie, décuplant grâce à elle la force de notre groupe au sein du territoire luxembourgeois. »

Un ancrage local fort

L’équipe, jouissant d’une grande autonomie, en faisant preuve de créativité et d’innovation, est parvenue à développer un ancrage local fort. NSI Luxembourg a ainsi pu développer des offres et des solutions dédiées au marché luxembourgeois, notamment à travers le partenariat établi avec IBM pour les projets d’automatisation des processus business et d’intelligence artificielle.

Le travail fourni  les deux premières années pour positionner NSI sur le marché a notamment permis à la structure de bien résister en 2020, et,  malgré les circonstances, de réaliser une bonne année. « Nous avons maintenu le rythme, en veillant à garder nos collaborateurs motivés et en action. L’activité de consultance en général, de gestion de l’infrastructure et de développement progresse fortement.   Ce boom s’explique sans doute un peu à cause de la crise obligeant chacun à adapter ses systèmes ; mais aussi parce que de nombreuses organisations choisissent par exemple aujourd’hui de confier la gestion de leurs infrastructures à un partenaire externe tant l’évolution est rapide et rend cette tâche compliquée.», assure le General Manager.

Ambitions de croissance externe

Désormais installé sur le marché, NSI nourrit de nouvelles ambitions. « La volonté est que nous soyons 150 collaborateurs d’ici deux ans. Pour atteindre un tel objectif, la croissance organique ne suffira pas. L’idée est de développer notre masse critique à travers l’acquisition de sociétés de services présentes sur le marché, proposant des activités similaires aux nôtres ou développant des offres que l’on n’a pas  aujourd’hui au sein de notre portefeuille de services, comme par exemple la gestion d’un centre de données », explique Alain Wattier. A l’heure actuelle, NSI Luxembourg est donc ouvert à des discussions avec des structures qui pourraient être intéressées de grandir avec le groupe belgo-luxembourgeois.

Activer de nouveaux leviers de productivité

En attendant que des projets se concrétisent, NSI Luxembourg va poursuivre son développement, en continuant à accompagner ses clients et à étoffer son portefeuille de services et de solutions. « Aujourd’hui, nous sommes en mesure de répondre à un très large spectre de besoins, de la gestion de l’infrastructure au projet d’automatisation des processus en passant par du développement de solutions ou encore une activité de project management, assure le dirigeant. Un des sujets qui va fortement nous occuper dans les mois à venir a trait au déploiement chez nos clients de la solution Microsoft Office 365, offrant une grande flexibilité. Associés à des composantes d’intelligence artificielle, ces outils de collaboration et de gestion documentaire constituent de véritables leviers de productivité pour les acteurs luxembourgeois. »

Prendre soin de chacun

Au-delà, l’autre défi sera de veiller au bien-être des collaborateurs alors que les ressources se font particulièrement rares sur le marché. « Dans le contexte particulier que l’on connait, avec la crise de la Covid-19, il nous parait important d’être à l’écoute de chacun, de faire preuve d’empathie, d’essayer de trouver des solutions adaptées à chaque problématique rencontrée, commente encore Alain Wattier. Au cours de ces derniers mois , le management luxembourgeois a fait un travail remarquable dans ce sens.»

NSI dispose donc aujourd’hui d’une équipe solide lui permettant, au cœur d’un marché en mouvement, d’aller de l’avant.