onepoint continue à séduire les candidats

Spécialisé dans les solutions et conseils en matière digitale, onepoint compte aujourd’hui 99 collaborateurs. Grâce à une gestion innovante des ressources humaines, la société entend attirer encore 40 nouveaux employés en 2019. Magali Fontbonne, révélatrice de talents chez onepoint, nous en dit plus sur cette philosophie déployée à tous les étages de la société.

Magali Fontbonne, révélatrice de talents chez onepoint

Un piano à l’accueil, de gigantesques œufs en carton pouvant accueillir jusqu’à quatre personnes déposés dans l’open space, des espaces de travail colorés… Le caractère convivial et aéré de l’environnement offert par onepoint à ses collaborateurs est sans doute la première chose qui saute aux yeux en pénétrant dans les locaux de la société, situés à Bertrange. Si cette organisation de l’espace est séduisante, c’est peut-être parce qu’elle a été conçue par les collaborateurs eux-mêmes. « Nous avons déménagé il y a un peu plus d’un an pour profiter de plus d’espace. A cette occasion, nous avons demandé à nos collaborateurs s’ils étaient intéressés de participer à la réorganisation des locaux, explique Magali Fontbonne.. Plusieurs d’entre eux se sont portés volontaires et ils ont non seulement décidé de la manière d’arranger les bureaux, mais aussi du choix des matériaux, des meubles, des couleurs, etc. »

 

Laisser l’initiative au collaborateur

Si elle peut sembler anecdotique, cette initiative illustre bien le parti pris de onepoint en ce qui concerne les ressources humaines. La volonté de la société est en effet de faire de ses collaborateurs des acteurs de leur parcours au sein de l’entreprise. « Nous souhaitons vraiment que les collaborateurs s’expriment par rapport à leurs attentes et leurs besoins, poursuit Magali Fontbonne. Cela vaut pour leur espace de travail, mais aussi pour les formations qu’ils souhaitent suivre ou leurs éventuels désirs d’évolution au sein de la société. Evidemment, notre volonté est toujours de faire en sorte que le collaborateur monte en compétences, que ce soit sur la partie technique ou sur des compétences linguistiques, des soft skills, etc. »

L’esprit d’initiative est donc un élément auquel les recruteurs de onepoint sont particulièrement attentifs lors de l’embauche. « C’est encore plus le cas lorsqu’on parle de jeunes qui sortent des études. Nous savons qu’ils n’ont pas encore forcément le bagage technique le plus développé. Dès lors, leur état d’esprit peut vraiment faire la différence », précise Magali Fontbonne.

 

 La cooptation, moteur d’un recrutement enrichi

Dans un contexte où le recrutement de profils IT est particulièrement complexe, onepoint parvient, notamment grâce à cette philosophie, à séduire les candidats. Comptant aujourd’hui 99 collaborateurs, elle devrait engager 40 nouveaux employés en 2019. Un nombre important compte tenu de la rareté de cette « ressource » au Luxembourg. Mais qui ne semble pas constituer un défi insurmontable aux yeux de la société. «  onepoint s’est considérablement agrandie au cours des dernières années pour devenir réellement internationale. Cela offre des opportunités aux collaborateurs qui ont envie de bouger. Et à Luxembourg, nous commençons à être reconnus pour les projets d’envergure que nous avons menés », indique Magali Fontbonne.

Cette notoriété grandissante et le caractère international de onepoint suffisent-ils à attirer les candidats ou une véritable stratégie de recrutement a-t-elle été mise en place ? « Il y a un peu des deux, explique encore Magali Fontbonne. Toutefois, il est vrai que nous favorisons la cooptation, parce que cela fonctionne très bien pour nous. Et c’est aussi le témoignage que nos collaborateurs se sentent bien au sein de onepoint. Beaucoup de nos nouveaux collaborateurs sont en effet recrutés dans le réseau de nos employés en place, et nous essayons de capitaliser là-dessus. Ainsi, nous organisons périodiquement une soirée ‘Adopte un pote’ avec les candidats qui viennent d’être recrutés ou susceptibles de l’être , en leur demandant d’amener un membre de leur réseau. Nous avons un taux de transformation assez intéressant. »

 

Une intégration qui s’étale sur une année

Une fois les candidats engagés, onepoint veille aussi à ce que leur intégration se déroule de façon optimale. « Notre processus d’intégration se fait en un an. Nous faisons le point tous les mois avec les nouveaux, en prenant connaissance de leur ressenti et en agissant en fonction des commentaires qu’ils remontent. La notion de confiance est également très importante pour nous », explique la chercheuse de talents de onepoint. Ces feedbacks se font ensuite de manière plus naturelle, en fonction des besoins et des désirs du collaborateur. Celui-ci, attaché à une des « communautés » de onepoint (communauté régionale, de métiers ou de services), pourra continuer à évoluer à sa guise. « Un cadre est nécessaire dans toute organisation. Mais, chez onepoint, il reste complètement ouvert : le collaborateur a la liberté de s’intéresser à d’autres sujets et à changer de secteur. Sachant qu’on passe plus de temps au bureau qu’avec sa propre famille, il est primordial que tous nos employés se sentent bien dans leur job… », conclut Magali Fontbonne

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *