« Permettre l’émergence de projets innovants »

Nicolas Sanitas vient de rejoindre Luxinnovation en tant que Senior Advisor and Digital Community Coordinator. Il va notamment apporter sa pierre à l’édifice du Luxembourg Digital Innovation Hub.

Après avoir passé 15 années au sein de la société InTech, où il a occupé successivement les fonctions de Software Developer Technical Lead, Account Relationship Manager et enfin Innovation Manager Nicolas Sanitas a rejoint Luxinnovation ce printemps pour occuper les fonctions nouvellement créées de Senior Advisor and Digital Community Coordinator.

Monsieur Sanitas, quelles sont précisément vos missions?

«La principale est de contribuer à la création du Digital Innovation Hub (DIH) luxembourgeois, hébergé au sein de Luxinnovation. Plus précisément, j’utilise ma bonne connaissance des acteurs ICT luxembourgeois pour identifier, qualifier et fédérer tous ceux susceptibles d’apporter leurs expertises et expériences à la transformation du secteur manufacturier du pays en industrie 4.0.

Cela signifie, concrètement, contribuer à amener les entreprises concernées à interconnecter tous les acteurs d’un processus de fabrication: de la demande au client final, en passant par la production et la chaîne d’approvisionnement; ceci en exploitant tous les moyens offerts par les technologies numériques.

J’ai une autre activité en parallèle, qui consiste à assister les experts métier et financement de Luxinnovation dans leur compréhension des volets digitaux des projets qu’ils accompagnent. J’aide, par ailleurs, ces mêmes projets à présenter leurs innovations au mieux afin de maximiser leurs chances de décoller ou d’accélérer en obtenant des financements et/ou en entrant en contact avec des partenaires.

Quel état des lieux dressez-vous en matière de digitalisation des entreprises manufacturières au Luxembourg?

«Je suis arrivé depuis quelques semaines à peine: trop peu pour en juger! Mais ce que je peux constater au travers des contacts que j’ai déjà eu avec le milieu, c’est qu’il existe un noyau de PME manufacturières parmi les 400 que compte le pays qui sont prêtes à innover et à montrer la voie à leurs pairs.

Toutes ces entreprises, aussi dynamiques soient-elles, n’ont cependant pas toujours les moyens humains ou financiers pour se lancer dans une transformation digitale. Et quand elles les ont, elles ne savent pas toujours vers qui se tourner pour commencer…

C’est précisément là que le DIH intervient: c’est un véritable one-stop-shop pour les décideurs du monde de l’industrie désireux de (re)lancer leur transformation digitale.

Quelles sont les prochaines étapes-clés en la matière?

«Nous avons engagé au sein du DIH un cycle approfondi de pédagogie et d’acculturation. Ceci permettra non seulement aux entreprises manufacturières de découvrir l’étendue des possibilités que leur offre le numérique, mais aussi aux fournisseurs de services IT de mieux connaître le monde de l’industrie. Il s’agit en quelque sorte de bâtir les fondations de la communauté. C’est sur cela que nous travaillons déjà concrètement.

Ensuite viendra le temps du rapprochement et de l’échange entre les acteurs. Nous comptons pour cela sur l’organisation de réunions courtes, mais ciblées (format Meetup), qui permettront dans un premier temps aux entreprises du numériques de venir présenter leurs solutions et services, mais aussi de collecter les besoins des industriels.

Tout ceci vise l’objectif ultime que tous les membres de la communauté, quels que soient leur taille où leur domaine de prédilection, soient à l’aise pour proposer aux autres des challenges à relever, la réalisation de proof of concepts ou encore la mise en place de partenariats pérennes.

Au-delà de la simple mise en relation, notre rôle au sein du DIH est de permettre l’émergence de projets innovants, issus de l’échange et de l’inspiration mutuelle de ses membres.

J’ajoute enfin que le Digital Innovation Hub luxembourgeois devrait dans les mois à venir être mis en réseau avec d’autres DIH européens (réseau E-DIH) et ainsi permettre de décupler les opportunités de collaboration.»