Portrait Team Agile Partner

Louis et Guillaume : presque le même âge, un parcours pas si différent, des personnalités similaires et c’est en travaillant au sein de la Software Factory Agile Partner qu’ils se sont trouvés.

 

Louis (à gauche) et Guillaume (à droite) : presque le même âge, un parcours pas si différent, des personnalités similaires et c’est en travaillant au sein de la Software Factory Agile Partner qu’ils se sont trouvés.

Quel parcours avez-vous suivi avant d’arriver chez Agile Partner et avec quels bagages en ressortez-vous ?

Guillaume : En informatique, je suis un autodidacte. Depuis tout jeune, je m’amuse sur les ordinateurs. Quand j’ai pu, je suis parti travailler dans une société d’assistance informatique pour faire du help desk. Mes anciens responsables m’ont rapidement fait confiance et m’ont permis de tourner dans plusieurs services car ils ont senti que je pouvais apporter de l’aide sur différents aspects.

Après cette expérience, je me suis inscrit en 2013 à l’école 42 à Paris pour réellement apprendre le développement informatique. J’ai ainsi fait partie de la toute première promotion de cette école révolutionnaire dont la pédagogie est basée sur le peer-to-peer learning. Ces quatre années d’études m’ont permis de grandir et m’enrichir, autant personnellement que professionnellement : je suis plus souple et plus ouvert qu’avant. Tout cela me permet aujourd’hui d’être à l’aise et efficace dans mon quotidien au sein de la Software Factory Agile Partner.

Louis : Après quelques échecs scolaires et un parcours plutôt atypique, je me suis également tourné vers une recherche d’emploi. N’ayant pas de background informatique, j’ai proposé mes services de commercial en tant que freelance pour une jeune structure luxembourgeoise. C’était une expérience fantastique et très instructive.

Par la suite, ma curiosité et mon désir d’apprendre m’ont mené à prendre des cours d’informatique le soir après le travail. Cela m’a permis de me faire une première expérience professionnelle dans le milieu informatique en tant que « Help-desk » pour une société proposant des solutions AML (Anti Money Laundering). Ces expériences furent très enrichissantes, notamment concernant la relation-client, la remise en question systématique quant à la profession et le gain de confiance en mes capacités.

 

Qu’est-ce que vous faites aujourd’hui tous les deux chez Agile Partner ? 

Guillaume : On fait partie de la Software Factory. C’est l’un des trois grands pôles d’activité chez Agile Partner, au côté des pôles Consulting et Coaching.

Louis : Agile Partner accompagne ses clients en montant une équipe projet dédiée et multi-compétente grâce à des profils variés (UX/UI designers, architectes, devs frontend/backend, DevOps experts, facilitateurs). Elle met en œuvre une démarche de projet disciplinée (Scrum, Kanban,…), des pratiques permettant d’assurer un haut niveau de qualité (craftsmanship, pair-programming, TDD,…) et des outils permettant de livrer rapidement et régulièrement dans des environnements divers (CI/CD, cloud, hybrid).

En résumé, l’analyse, l’architecture et le développement du projet est entièrement réalisé en relation directe avec le client.

 

Avez-vous déjà travaillé dans la même équipe au sein de cette Software Factory ? Quels sont les qualités dont il faut faire preuve pour que cela se passe bien ?

Guillaume : Récemment, nous avons travaillé ensemble avec Louis et un autre collègue Alès sur la conception d’une solution de gestion et de monitoring transactionnel.

Louis : L’idée de cette solution était de permettre à notre client une meilleure approche et un meilleur traitement de ses données.

Pour que cela se passe bien, que ce soit pour ce projet ou pour un autre, nous essayons de faire preuve d’écoute, d’empathie et de beaucoup d’humour.

Guillaume : Et selon moi il est aussi important d’être ouvert d’esprit, bon dans sa communication et versatile. Tout cela sans négliger le fait de savoir être critique de manière constructive !

 

Qu’est-ce qui était pour vous stimulant dans ce projet ?

Louis : Principalement le challenge de travailler pour une grande institution. J’étais aussi très intrigué par le fait de voir comment elle fonctionne, comment les équipes s’organisent pour mener à bien ce projet.

 

Qu’est-ce qui était pour vous surprenant dans ce projet ?

Guillaume : Pour ma part, c’était leur facilité d’adaptation au cadre agile Scrum. Malgré une certaine incertitude, ce fut une très bonne surprise.

Louis : La liberté et la confiance qu’ils nous ont accordées m’a également beaucoup surpris.

 

Qu’est-ce qui était pour vous contraignant dans ce projet ?

Guillaume : Les délais ! Les délais étaient très courts mais finalement on a réussi à finaliser ce qu’il fallait dans les temps, grâce à notre Agilité et à leur adaptation à notre façon de faire. C’était une belle collaboration !

Aucun commentaire pour le moment.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *