« Pour attirer, il faut les technologies, un job attrayant et un environnement dynamique »

Afin de faire évoluer l’organisation et créer une vie d’entreprise dynamique, IT et RH travaillent main dans la main. Philippe Evrard, Director of Technology & Business Solutions, et Petra Silber-Leroux, Human Ressources Director Europe, évoquent ces enjeux avec ITnation.

Philippe Evrard, Director of Technology & Business Solutions – Lombard International Assurance

Comme beaucoup de grandes entreprises, Lombard International Assurance doit rassembler de nouvelles compétences digitales pour mener à bien sa transformation et garantir sa position de leader sur le marché des produits d’assurance-vie au service de la gestion patrimoniale. Dans cette optique, la société veille à bâtir un environnement attractif, en phase avec les aspirations des candidats. Afin de faire évoluer l’organisation et créer une vie d’entreprise dynamique, IT et RH travaillent main dans la main. Philippe Evrard, Director of Technology & Business Solutions, et Petra Silber-Leroux, Human Ressources Director Europe, évoquent ces enjeux avec ITnation.

 

En matière de talents, quels sont les enjeux rencontrés au niveau d’une organisation comme Lombard International Assurance ?

Philippe Evrard : Je pense que la plupart des acteurs sont confrontés à la même problématique. La guerre des talents est universelle. Les compétences sont de plus en plus disputées et nous devons aller les chercher de plus en plus loin. L’univers des technologies , en outre, est devenu de plus en plus complexe et exige de s’appuyer sur des compétences de plus en plus diverses et spécialisées. C’est principalement ce qui a changé en quelques années : nous devons composer avec une plus grande diversité de technologies, qui évoluent de plus en plus vite, et qu’il faut intégrer au cœur d’un même environnement. Et au-delà de la maîtrise des technologies elles-mêmes, les talents doivent de surcroît démontrer une capacité d’adaptation, pour suivre le changement.

 

Comment évoluent les attentes des candidats dans un contexte où les compétences sont rares ?

Philippe Evrard : Pour attirer des personnes dynamiques, prêtes à s’investir dans un projet d’entreprise ambitieux, il faut pouvoir leur proposer un environnement qui soit lui aussi dynamique. En tant que recruteur, nous devons nous remettre en question en permanence. Au regard des attentes des candidats, mais également vis-à-vis des talents déjà présents au sein de nos équipes. Un des facteurs de motivation prépondérant est l’intérêt des projets dans lesquels nous pouvons leur proposer de s’investir.

 

Petra Silber-Leroux, Human Ressources Director Europe – Lombard International Assurance

Dans quelle mesure l’attractivité d’une entreprise dépend-elle du package salarial proposé ?

Petra Silber-Leroux : Comme dans toute structure, des gens peuvent venir ou partir pour une centaine d’euros de plus ou de moins. Cependant, lorsque l’on discute avec des talents qui ont choisi de quitter l’entreprise, on se rend rapidement compte que le salaire n’est jamais la raison principale du départ. L’environnement de travail, les projets, la perspective d’évolution et la possibilité de prendre des initiatives sont des éléments souvent déterminants. C’est aussi une question de considération et de reconnaissance de chacun. C’est le job qui compte, bien plus que la compensation.

 

Quels sont les arguments avancés par Lombard International pour recruter dans ce contexte ?

Petra Silber-Leroux : Il est clair que, aujourd’hui, les candidats sont en position de choisir entre plusieurs opportunités. C’est un jeu de séduction qui s’opère de part et d’autre. Le candidat doit se vendre autant que l’entreprise qui recrute. Chez Lombard International, nous avons des atouts à faire valoir, à commencer par un environnement international très riche, avec 26 langues parlées au sein du groupe, une représentation de cultures très variées et une belle diversité de personnalités. Rien qu’en cela, notre organisation présente un environnement très attractif.

Philippe Evrard : Pour recruter des profils forts, je vois trois éléments clés : la richesse des technologies mises en œuvre, le job, ou comment la personne va pouvoir contribuer à transformer l’organisation, et l’environnement de travail. Il faut évidemment que le talent se sente rapidement bien dans son travail, avec ses collègues, qu’il puisse exprimer ses idées, prendre des initiatives. Chez Lombard International, nous travaillons avec le même soin et la même ambition sur ces trois dimensions.

 

Comment la gestion des ressources humaines peut-elle mieux soutenir ces enjeux de recrutement ?

Petra Silber-Leroux : Notre rôle est de développer cet environnement dans lequel chaque collaborateur se sent bien et va pouvoir s’épanouir. Cela passe par une multitude d’initiatives. Un des premiers enjeux réside dans une information et une communication optimales. Nous avons développé une forte culture du feedback, au niveau hiérarchique, mais aussi entre collègues, à travers notamment une plateforme sociale interne, un peu à l’image de Facebook. La reconnaissance constitue un besoin fondamental pour chaque collaborateur, que nous veillons à satisfaire. Il est essentiel aussi d’investir dans le personnel, en étant proche de chaque collaborateur, de mobiliser autour de valeurs partagées.

 

Le monde de l’assurance, et plus singulièrement encore celui de l’assurance-vie au service des enjeux de gestion du patrimoine, n’est pas le plus « fun » au premier abord. Cette image constitue-t-elle un frein pour l’acquisition de nouveaux talents digitaux ?

Philippe Evrard : Je ne partage pas cette perception. Au contraire. Malgré sa taille et sa position de leader européen du secteur de l’assurance-vie en unités de compte, Lombard International garde « l’âme d’une petite compagnie ». C’est une des valeurs qui compte le plus au sein de notre institution. Il y a un réel esprit de start-up, une volonté permanente d’entreprendre. On y trouve aussi un esprit de collaboration fort au sein des équipes, une entraide permanente entre personnes. L’avantage est que nous disposons de cet esprit, de cette agilité, avec les des moyens d’une grande société et un haut niveau de professionnalisme. Alors, si effectivement notre secteur peut ne pas être perçu comme le plus fun, au sein de Lombard International, les collaborateurs sont les mieux positionnés pour faire de grandes choses et transformer l’entreprise en profondeur. Ce qui est à la fois  utile et agréable. De manière plus générale, l’industrie de l’assurance traverse une période de grande modernisation qui offre de très nombreuses opportunités. Dans d’autres domaines, plus matures, les enjeux, et donc les opportunités, ne sont pas aussi grands. Pour des professionnels qui veulent travailler autour de la technologie et contribuer à de grands projets avec un réel impact sur le métier, je pense véritablement que nous sommes ‘the place to be’.

 

Petra Silber-Leroux : Nous proposons aux candidats d’évoluer au sein d’une société qui a conscience du rôle moteur que jouera le digital dans le développement du business. L’organisation et la culture au sein de Lombard International participent à cette dynamique, avec plus de communication, plus de collaboration, pour mieux avancer ensemble. La volonté est d’éviter la création de silos, pour permettre un meilleur travail en tant qu’une seule et même équipe. On veut vraiment créer un environnement qui répond aux besoins des personnes.

 

Comment IT et RH peuvent mieux travailler ensemble pour mettre en œuvre cet environnement attrayant ?

Petra Silber-Leroux : Si l’IT transforme le business, c’est aussi un vecteur de transformation d’autres fonctions, comme les RH ou encore le marketing. Nous agissons en partenaires, pour améliorer notre organisation, relever de nouveaux défis, créer la vie dans l’entreprise. Nous pouvons mener un ensemble d’initiatives au service de cet environnement. De cette manière, nous veillons à renforcer en permanence notre employeur branding.

Philippe Evrard : En effet, la fonction IT contribue activement à améliorer les processus métiers, à transformer le business et à garantir la meilleure expérience utilisateur. Mais aussi à transformer l’environnement en interne, à améliorer l’expérience employé. C’est extrêmement gratifiant pour les talents en son sein, de s’engager au service des autres et de pouvoir apprécier l’impact des réalisations effectuées. Dans ce contexte, en outre, une dynamique positive se met en place: l’ambition et le dynamisme de l’entreprise appellent et attirent des profils dynamiques. Qui apportent en retour de nouvelles idées et contribuent à la réalisation d’une vision d’entreprise forte.